background preloader

Les femmes et la 1ère guerre mondiale

Facebook Twitter

L'évolution de la condition féminine pendant la 1ère guerre mondiale. L'évolution de la condition féminine pendant la 1ère guerre mondiale Au cours de la 1ère guerre mondiale, les femmes furent mobilisées pour l'économie de guerre et pour relancer le moral des troupes au front. Cependant, c'est seulement quand l'opinion publique se rend compte que la guerre est totale que l'on fait appel au travail féminin. Leur mobilisation fut essentielle et toucha toutes les catégories sociales, des agricultrices aux citadines, en passant par les infirmières et les marraines de guerre. Nous nous demanderons en quoi cette période a constituer un tournant dans la vie des femmes.

Les femmes participent activement à l'effort de guerre 1- La mobilisation paysanne : une priorité en 1914 La mobilisation des paysannes se fit grâce à l'appel de Viviani le 7 août 1914 : « Debout, femmes françaises, jeunes enfants, filles et fils de la patrie. 2 -La mobilisation dans l'industrie : une nécessité pour vaincre Femmes dans une usine d'armement 4- Changements de comportements Sommaire.

La Femme au temps de la guerre de 14. La femme française pendant la guerre. La femme française pendant la guerre. Durée : 2230.6 secondes Bitrate : 0 bits par seconde nombre de frames : 55766 Codec video : h264 Codec audio : aac Hauteur : 272 px Largeur : 368 px Août 1914 : épouse et mère, la femme offre son “premier sacrifice” et pleure le départ de l’aimé pour le front (séquence de fiction). 1918 : quatre années de guerre l’ont poussée à se mobiliser dans tous les secteurs. La mobilisation des femmes dans l'économie et au service de l'effort de guerre.

Guerre totale, la Première Guerre mondiale a fortement impliqué les populations civiles, mobilisées au service de l'effort de guerre. A l'arrière, les femmes furent une figure essentielle de "l'autre front" : la mobilisation et l'absence de millions d'hommes ont fait découvrir aux femmes des responsabilités nouvelles (chefs de famille) ainsi que des métiers nouveaux (conductrices de tramways, munitionnettes, agricultrices, ambulancières près du front, auxiliaires de l'armée). Cette mobilisation des femmes à la faveur de la Première Guerre mondiale a donné le sentiment de leur entrée massive sur le marché du travail à cette occasion. En réalité, le taux d'activité féminin était déjà important au début du siècle (en 1906 le travail féminin représentait 37 % de la population active) et les femmes jouèrent un rôle essentiel lors des première et seconde révolutions industrielles.

Cette expérience de la guerre a-t-elle permis une certaine émancipation des femmes? Mémoires de guerres Kriegserinnerungen: Les femmes dans la Grande Guerre. Comment les femmes sont elle présente dans la première guerre mondiale? Quelles en sont les conséquences ? I Le soutien du soldat au front 1 les femmes infirmières2 la correspondance3 Les œuvres de charités II Mobilisation à l’arrière 1 A l’usine2 au foyer3 dans les champs4 vu par la propagande III conséquences pour les femmes 1 émancipation sociale?

I Le soutien du soldat au front 1 les femmes infirmières Les femmes s’impliquent plus directement dans un certain nombre d’emplois, voyons le cas de la femme infirmière. Elle accompagne l’action des médecins qui opèrent sur le champ de bataille tout en consolant les blessés. 2 la correspondance ou 3 Les œuvres de charités La mise en place de marraines de guerres par des associations caritatives consiste ainsi a soutenir le soldat. II Mobilisation des femmes à l’arrière 1. Unité : Million de Française dans l‘industrie 3 les femmes agricultrice. Histoire et mémoire des deux guerres mondiales - Enseigner la première guerre mondiale - Les femmes et la 1ère guerre mondiale par Jocelyne et Jean-Pierre Husson. Pendant la 1ère guerre mondiale la contribution des femmes à l'effort de guerre a revêtu des formes multiples : - courage des femmes d'agriculteurs qui, dans une France encore à dominante rurale et agricole, ont dû assumer à partir de l'été 1914 les durs travaux des champs ; - dévouement des infirmières qui ont soigné les soldats blessés dans les hôpitaux de guerre et les maisons de convalescence ; - compassion des « marraines de guerre » qui écrivaient et envoyaient des colis aux soldats du front, rendaient visite aux blessés dans les hopitaux ; - courage aussi des femmes des villes qui ont dû pallier le manque de main d'oeuvre dans de nombreux secteurs d'activités, distribuant le courrier, conduisant les tramways, travaillant plus de 10 heures par jour dans les usines d'armement. 1/ L'appel aux Françaises de Viviani « Debout, femmes françaises, jeunes enfants, filles et fils de la patrie.

Remplacez sur le champ de travail ceux qui sont sur le champ de bataille. 14-18. In J.