background preloader

Renaissance et humanisme

Facebook Twitter

Renaissance et humanisme. Gargantua Chap XXI : L'estude de Gargantua, selon la discipline de ses precepteurs sophistes.~ Rabelais, « Gargantua », 1534. Les dates de la vie de Rabelais sont peu sûres : on retient souvent 1483-1553.

Rabelais, « Gargantua », 1534

Mais sa vie est tout à fait représentative des évolutions propres à la Renaissance. La formation de Rabelais s’inscrit dans un contexte de renouveau religieux. En 1508, Jacques Lefèvre d’Étaples publie, en effet, une Bible en français : il préconise le retour au texte original des Écritures saintes. En 1516, Érasme, quant à lui, édite le « Nouveau Testament », et, en 1523, Lefèvre d’Étaples le publie en français.

C’est à cette époque que Rabelais fait ses études dans un monastère puis, vers 1510-11, il est probablement novice dans un couvent de franciscains. Mais c’est aussi le début des troubles religieux : en 1517, Martin Luther publie ses thèses contre les Indulgences, et, en 1520, il jette au bûcher la bulle papale qui l’excommunie.En 1523, la Sorbonne tente d’empêcher l’étude du grec, et les supérieurs de Rabelais lui confisquent ses livres de grec. Problématique L’enfance du héros La guerre picrocholine.

Chapitre Rabelais LVII : Comment étaient réglés les thélémites à leur manière de vivre. L’abbaye de Thélème, Gargantua, chapitre LVII (1534) L’extrait : Toute leur vie était dirigée non par les lois, statuts ou règles, mais selon leur bon vouloir et libre-arbitre.

L’abbaye de Thélème, Gargantua, chapitre LVII (1534)

Ils se levaient du lit quand bon leur semblait, buvaient, mangeaient, travaillaient, dormaient quand le désir leur venait. Nul ne les éveillait, nul ne les forçait ni à boire, ni à manger, ni à faire quoi que ce soit... Ainsi l'avait établi Gargantua. Toute leur règle tenait en cette clause : car des gens libres, bien nés, biens instruits, vivant en honnête compagnie, ont par nature un instinct et un aiguillon qui pousse toujours vers la vertu et retire du vice; c'est ce qu'ils nommaient l'honneur. Par cette liberté, ils entrèrent en une louable émulation à faire tout ce qu'ils voyaient plaire à un seul. Ils étaient tant noblement instruits qu'il n'y avait parmi eux personne qui ne sût lire, écrire, chanter, jouer d'instruments harmonieux, parler cinq à six langues et en celles-ci composer, tant en vers qu'en prose.

Gargantua, livre LVII (1534). Version modernisée. Gargantua Chap 33 (Rabelais) Agrippa d'Aubigné : Les Tragiques, Je veux peindre. Antonello Da Massina Saint Jérôme. Antonello de Messine, Saint Jérôme dans un interieur. Saint Jérôme dans son étude (Antonello de Messine) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint Jérôme dans son étude (Antonello de Messine)

Saint Jérôme dans son étude est le titre d'une peinture à l'huile sur panneau de tilleul (45,7 × 36,2 cm) réalisée par Antonello de Messine vers 1474-1475, et actuellement conservée à la National Gallery à Londres. Le tableau est précisément décrit par Marcantonio Michiel[1], qui a pu l'admirer dans la collection vénitienne d'Antonio Pasqualino en 1529 (soit cinquante ans après la date de sa réalisation probable).

Mais celui-ci hésite quant à son attribution, car s'il y voit personnellement « la main de Jacometto », il rapporte également que d'autres le considèrent comme une œuvre d'Antonello, de Jan van Eyck, de Hans Memling, ou d'un autre primitif flamand. Le tableau entre définitivement dans les collections de la National Gallery en 1894[2]. Du Bellay Sonnet XVI. Princesse de Clèves. Madame de La Fayette - La princesse de Clèves - Extrait. La princesse de Clèves Ce roman a été écrit au 17e siècle mais la scène se passe au 16e siècle à la cour d'Henry II.

Madame de La Fayette - La princesse de Clèves - Extrait

C'est un des premiers romans psychologiques : cela nous montre l'histoire de Mlle de Chartres, qui a rencontré le Prince de Clèves qui tombe éperdument amoureux d'elle mais cette dernière ne l'aime pas. Ils se sont épousés. Elle va faire la rencontre du Duc de Nemours, très belle homme et Don Juan. Tout le monde est sûr que Mme de Clèves va tomber sous le charme du duc mais ayant eu une éducation très sévère et étant épouse, elle s'abstiendra. I ) Le coup de foudre de Mme de Clèves 1°) L'attente Mme de Clèves a été préparé à cette rencontre puisque tout le monde lui a déjà parlé du duc. 3°) La rencontre au bal La fête commence et il va se faire attendre : il se fait désirer. II ) Le coup de foudre de Mr DE NEMOURS 1°) Surprise et admiration On ne nous parle pas de l'attente de Mr de Nemours. 2°) La galanterie et la délicatesse Il va éviter de lui répondre.

Si celui qui s’apprête à faire un long voyage, Joachim DU BELLAY.