background preloader

L'argumentation

Facebook Twitter

Pascal. Biographie synthétique de Blaise Pascal (1623-1662) Vie Blaise Pascal est né à Clermont-Ferrand le 19 juin l623. Son père, alors président de la cour des aides de Montferrand, était un homme très intelligent et très savant, qui donna à son fils, et à ses deux filles Gilberte (devenue Mme Périer) et Jacqueline (devenue religieuse à Port-Royal) une solide instruction. Le jeune Blaise marquait de telles dispositions pour les mathématiques que son père dut même modérer son ardeur, et lui faire interrompre momentanément l'étude de la géométrie ; c'est alors que l'enfant aurait reconstitué de mémoire les trente-six premières propositions d’Euclide. À seize Ans, Blaise Pascal écrivit un Traité des sections coniques qui excita, dit-on, la jalousie de Descartes.

Cependant, M. La seconde conversion de Pascal a lieu en 1654, peut-être à la suite d'un accident de voiture sur le pont de Neuilly. Il se retire alors à Port-Royal, et en 1656 il entreprend, pour défendre ses amis, les Provinciales. Les Pensées de Blaise Pascal. Résumé - pensées Introduction Dans les Pensées, œuvre posthume publiée en 1670, Pascal réunit les notes qu’il destinait à l’élaboration d’une apologie (= justification, défense d’une chose, d’une institution d’une personne) de la religion chrétienne. Exercé en tant que scientifique au maniement de la logique, Pascal a pris conscience lors de sa période mondaine (1651-1654) de l’intérêt de la rhétorique, pour persuader un interlocuteur libertin qu’il voudrait tourner vers Dieu.

L’évocation des deux infinis est une illustration célèbre de cette alliance de la rigueur logique et du recours aux procédés de style. C’est pourquoi après avoir mis en évidence le schéma argumentatif du passage, nous étudierons l’utilisation que fait Pascal de la rhétorique pour emporter l’adhésion du lecteur. I) Étude du schéma argumentatif Pascal qui s’est assigné comme objectif de montrer à l’homme les limites de sa raison, construit son explication en trois points : * 1.

II) Le recours à la rhétorique Conclusion. L'argumentation - Le raisonnement (Pascal - Les Pensées) - Blog de Mister-Lettres - Skyrock.com. Biographie de La Fontaine. LA FONTAINE, Jean de (Château-Thierry 1621 - Paris 1695) « Rien ne sert de courir, il faut partir à point. » de Jean de La Fontaine Extrait de Le Lièvre et la tortue Gravure de Migneret d'après Pingret Après avoir commencé sa carrière comme avocat, Jean de La Fontaine s'installe à Paris et décide de se consacrer à la littérature.

La publication du poème héroïque L'Adonis (1658) lui vaut l'admiration et la protection du surintendant Fouquet. Cadeau empoisonné, puisqu'en 1661, alors qu'il est en train de composer Le Songe de Vaux, Fouquet est disgrâcié, arrêté et enfermé par le roi. De retour à Paris, sa carrière reprend, avec, de 1664 à 1674, la publication des Contes, qui lui apporteront le succès. En 1668, il publie Les Fables dont le premier recueil est destiné au dauphin. Pour vivre, il se place sous la protection de la duchesse d'Orléans, de 1664 à 1672, puis s'installe chez son amie Mme de La Sablière, chez qui il restera de 1673 à 1693.

Le loup et l'agneau Le chêne et le roseau. Madame de Sévigné. Vie et œuvre de Madame de Sévigné (1626-1696) Plusieurs circonstances sont nécessaires pour qu’une correspondance soit pieusement conservée et publiée : il faut que l’auteur ait occupé une place assez importante dans la société de son temps, et que ses lettres puissent servir en quelque sorte à compléter l’histoire et les mémoires ; il faut aussi que l’auteur y ait mêlé des sentiments si vifs et si profonds qu’à l’intérêt du document historique se joigne la valeur du document humain. Tel est précisément le cas des lettres de Mme de Sévigné, non destinées à « entrer dans la littérature », mais qui, goûtées déjà des contemporains, furent conservées par sa famille, et publiées au XVIIIe siècle. Marie de Rabutin-Chantal naquit à Paris le 5 février 1626. Orpheline de bonne heure, elle fut d’abord élevée par son grand-père et sa grand-mère maternels, M. et Mme de Coulanges.

Mme de Sévigné se retira pendant trois ans à la campagne, aux Rochers, près de Vitré en Bretagne. La Rochefoucauld. Vie et œuvres de François de La Rochefoucauld (1613-1680). François VI, duc de La Rochefoucauld, appartenait à l'une des plus grandes familles de France. A seize ans, il entra au service et, de 1635 à 1648, il se battit bravement. Vers la fin du ministère de Richelieu, il sert, en galant chevalier, Anne d'Autriche alors en disgrâce ; il va jusqu'à se mettre dans un complot, ourdi par Mme de Chevreuse, pour enlever la reine, et il se fait enfermer à la Bastille, puis exiler dans ses terres.

De 1642 à 1648, il vit dans son château de Verteuil. La Fronde séduit son humeur romanesque. Il ne retire de cette équipée qu'une blessure, dont il faillit perdre la vue, et une nouvelle expérience de l'ingratitude humaine. L'influence de Mme de La Fayette, succédant à celle de Mme de Sablé, semble avoir adouci peu à peu la misanthropie du duc vieillissant. Comment La Rochefoucauld a composé ses Maximes. Chaque salon avait son genre ou sa manie. La morale des Maximes. Et voici quelques applications : Michel de Montaigne. Michel Eyquem, seigneur de Montaigne, naît le 28 février 1533 au château familial de Saint-Michel-de-Montaigne, en Dordogne. Il appartient à une famille de négociants bordelais nouvellement anoblis. Michel est le premier enfant à survivre, et il sera suivi de sept frères et sœurs.

L'éducation du jeune Montaigne est conforme aux principes humanistes, tels que le souhaite son père, Pierre Eyquem, maire de Bordeaux. Le jeune garçon est confié à la garde d'une nourrice « à un pauvre village des siens », dans l'idée de s'habituer « à la plus basse et commune façon de vivre » (Essais). Ce n'est qu'à trois ans qu'il revient au château.

Ensuite, Montaigne étudie avec un précepteur allemand, le médecin Hortanus. De 1546 à 1554, Montaigne étudie le droit à Toulouse ou à Paris. En 1557, il est conseiller à la Cour des Aides de Périgueux. En septembre 1565, Montaigne se marie avec Françoise de la Chassaigne, la fille d'un de ses collègues au parlement de Bordeaux. Henri IV parvient au pouvoir. La Bruyère. Vie et œuvres de Jean de La Bruyère (1645-1696). On sait fort peu de choses sur la vie de La Bruyère, et il est à croire qu'on sait à peu près tout. Il est né à Paris, en 1645, dans la cité. Fils d'un contrôleur général des rentes de la ville, il devint, après avoir fait son droit à l’université d'Orléans, avocat au Parlement de Paris. Puis il acheta, en 1673, un office de trésorier des finances dans la généralité de Caen. Mais en 1684, le philosophe, qui était ami de Bossuet fut par lui présenté chez les Condé, pour y devenir précepteur du jeune duc de Bourbon, petit-fils du Grand Condé.

Vite libéré de cette tâche ingrate, qu'il remplit d'ailleurs à la satisfaction de la famille et de Bossuet, La Bruyère reste à Chantilly comme gentilhomme de M. le duc. La première édition parut en 1688 ; elle fut suivie de plusieurs autres ; et le libraire y trouva si bien son compte que Mlle Michallet eut plus tard une belle dot et épousa M. de Juilly. Les éditions des Caractères. I. II. III. IV. V. Citations. Jean de La Bruyère (Paris, 16 août 1645 - Versailles, 10 mai 1696) est un moraliste français. Il n'y a pas si loin de la haine à l'amitié que de l'antipathie. Il y a dans quelques hommes une certaine médiocrité d'esprit qui contribue à les rendre sages. L'on voit bien que l'Opéra est l'ébauche d'un grand spectacle : il en donne l'idée. Tout est dit, et l'on vient trop tard depuis plus de sept mille ans qu'il y a des hommes qui pensent. Sur ce qui concerne les mœurs, le plus beau et le meilleur est enlevé ; l'on ne fait que glaner après les anciens et les habiles d'entre les modernes.

S'il est heureux d'avoir de la naissance, il ne l'est pas moins d'être tel qu'on ne s'informe plus si vous en avez. Le motif seul fait le mérite des actions des hommes, et le désintéressement y met la perfection. Le commencement et le déclin de l'amour se font sentir par l'embarras où l'on est de se trouver seuls. Les-caracteres-de-jean-de. Les formes de l'argumentation - Première Français. La liste des genres au travers desquels peut se déployer l'argumentation montre que celle-ci n'est pas réservée aux essais abstraits, aux traités théoriques, ou aux articles. L'argumentation a toujours été liée à la littérature, et en particulier à la fiction. En effet, pour transmettre une idée, pour convaincre et persuader, le style est un auxiliaire extrêmement efficace : la force d'un argument est d'autant plus grande qu'il est exprimé de manière séduisante.

Ainsi, on comprend l'intérêt que ceux qui cherchent à étayer une thèse portent à la qualité littéraire de leurs textes. Les Essais de Montaigne, les Pensées de Pascal, les Salons de Diderot, les préfaces de Hugo, etc. sont encore lus aujourd'hui, non seulement en raison des idées et réflexions qu'ils contiennent, mais aussi parce que la force et la beauté de leur écriture nous touchent. C'est proprement un charme : il rend l'âme attentive, Ou plutôt il la tient captive. L'argumentation : convaincre, persuader, délibérer. Problématique : Quels sont les différents procédés utilisés par les auteurs pour rallier les lecteurs à leurs thèses ? I - Les démarches de l’argumentation - L’ironie : affirmer le contraire de ce que l’on veut faire entendre. - Convaincre : faire appel à la raison du lecteur (indices de l'énonciation rares ou absents, structure claire et rigoureuse, procédés tels que la concession…) - Persuader : faire appel aux sentiments - Délibérer : discuter et analyser une situation en vue de prendre une décision.

On mobilise des arguments contradictoires afin d’arrêter son choix. Cela peut être un discours intérieur ou à plusieurs. II – Les procédés de l’argumentation Cf : fiche sur les figures de style III - Les genres de L’argumentation - Apologue : texte court, souvent allégorique, qui cherche à donner une leçon de morale ou à illustrer une thèse. - Fable : genre poétique qui combine une part narrative (le récit) et une part argumentative (la morale). IV - Les registres de l’argumentation. LE CLASSICISME. - Je veux vous parler encore avec la même sincérité que j'ai déjà commencé, reprit-elle, et je vais passer par-dessus toute la retenue et toutes les délicatesses que je devrais avoir dans une première conversation, mais je vous conjure de m'écouter sans m'interrompre.

Je crois devoir à votre attachement la faible récompense de ne vous cacher aucun de mes sentiments, et de vous les laisser voir tels qu'ils sont. Ce sera apparemment la seule fois de ma vie que je me donnerai la liberté de vous les faire paraître; néanmoins je ne saurais vous avouer, sans honte, que la certitude de n'être plus aimée de vous, comme je le suis, me paraît un si horrible malheur, que, quand je n'aurais point des raisons de devoir insurmontables, je doute si je pourrais me résoudre à m'exposer à ce malheur.

Je sais que vous êtes libre, que je le suis, et que les choses sont d'une sorte que le public n'aurait peut-être pas sujet de vous blâmer, ni moi non plus, quand nous nous engagerions ensemble pour jamais. Classicisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le classicisme est un mouvement culturel, esthétique et artistique qui se développe en France, et plus largement en Europe, à la frontière entre le XVIIe siècle et le XVIIIe siècle, de 1660 à 1715. Il se définit par un ensemble de valeurs et de critères qui dessinent un idéal s'incarnant dans l’« honnête homme » et qui développent une esthétique fondée sur une recherche de la perfection, son maître mot est la raison. La centralisation monarchique, qui s'affirme dès 1630 sous l'autorité de Richelieu d'abord, puis de Mazarin, dépasse le cadre politique pour toucher le domaine culturel.

Origine et définition de la notion La notion de « classicisme » pose quelques problèmes de définition. Le classicisme renverrait à un moment de grâce de la littérature française où l'esprit français se serait le plus parfaitement illustré. Le classicisme à la française ne se définit cependant pas seulement par des critères historiques. Littérature Contextes Théâtre.