background preloader

Bibliotheques

Facebook Twitter

FABLAB EN BIBLIOTHEQUES. Un fab lab dans ma bibliothèque. Gaëlle Bergougnoux est étudiante à la maîtrise en sciences de l’information à l’EBSI. Elle termine ses études en effectuant un stage sur le sujet des fab labs à la Division des Quartiers culturels avec Marie D Martel. La bibliothèque publique, de par son rôle et sa place dans la société a toujours avancé et accompagné les évolutions de celle-ci. Loin de l’image du sanctuaire de livres (ce qu’elle est aussi d’une certaine façon), la bibliothèque s’est toujours renouvelée, s’adaptant et adoptant les technologies de l’heure. Ainsi CD, DVD, Blu-ray, jeux vidéo sont entrés dans ses collections.

Ordinateurs et internet ont aussi leur place dans ces lieux publics d’information. Le concept qui a nourri cette réflexion nous vient de la sociologie urbaine et plus précisément de Ray Oldenburg. Qu’est-ce qu’un fab lab ? Les fab labs (contraction de fabrication laboratory) sont nés en 2001 au MIT, dans un cours du professeur Neil Gershenfeld intitulé « How to make (almost) anything ? Les Fab labs en bibliothèque : nouveaux tiers lieux de création.

Depuis leur origine, les bibliothèques se sont assez patiemment adaptées aux vagues des nouveaux médias se succédant afin de partager l’information dont les usagers avaient besoin. Notamment pour cette raison : des citoyens informés sont les piliers de la démocratie. Les bibliothèques ont évolué à travers l’âge de l’accès (et ce n’est pas terminé), l’âge de la formation et, maintenant, voici que survient l’âge de la participation. Dans ce contexte, les bibliothèques se redéfinissent en tant que projet de curation et de création. L’âge de la participation correspond aussi au moment où l’accès aux ressources numériques tend à faire décroître les superficies nécessaires pour le stockage des collections.

À ce rythme, aura-t-on encore longtemps l’opportunité d’être un vecteur de participation si les environnements physiques disparaissent ? Petit rappel d’un longue histoire : L’âge de l’accès et de la formation Internet n’est qu’un des derniers nés de la sélection culturelle des médias. 1. 2. Bibliobus. Le Bibliobus est une bibliothèque itinérante publique en complémentarité de l’offre d’une bibliothèque ou médiathèque. Le but est de favoriser l’accès à la lecture auprès d’un large public et répondre aux problèmes de mobilité et d’éloignement. Selon les départements, la fréquence des passages du bibliobus est plus ou moins élevée. L’évolution des technologies a permis de mettre à disposition des documents imprimés et audiovisuels, la mise en place de sites internet offre un accès et une utilisation plus conviviale avec catalogue informatisé consultable en ligne.

Quel avenir pour le bibliobus ? La bibliothèque nomade numérique propose un accès à un patrimoine varié et riche avec une présentation numérique à ses usagers et à un nouveau public.

Blogs bibliothecaires

Agorabib. Ciel ma bibliothèque !