background preloader

Génocide au rwanda

Facebook Twitter

Rwanda - le génocide des Tutsis. “Rwanda, la vie après, paroles de mères”, lauréat du Prix Télérama au Fipa 2015. Le prix Télérama-Fipa 2015 est remis à Benoît Dervaux et André Versaille, auteurs d’un bouleversant documentaire sur des femmes tutsies, victimes de viols et mères d’enfants nés de la barbarie.

“Rwanda, la vie après, paroles de mères”, lauréat du Prix Télérama au Fipa 2015

Le prix Télérama-Fipa récompensant une œuvre étrangère dans les catégories « Documentaires de création », « Grands reportages » et, pour la première fois cette année, « Musique et spectacle », a été attribué le samedi 24 janvier à Rwanda, la vie après, paroles de mères. Avouons-le, la concurrence fut rude. Et il s’en est fallu d’un cheveu que Out of mind, out of sight, brillant documentaire canadien qui entrouvre des fenêtres sur les enfers intérieurs des patients d’un centre de santé mentale, ne remporte le trophée.

Rwanda, la vie après, paroles de mères happe dès les premiers mots, prononcés par l’une des six femmes tutsies qui tour à tour se livrent face caméra. Le regard éteint, la voix monocorde, elles racontent. Ce film, c’est votre idée ? Comment avez-vous procédé ? Rwanda - le génocide des Tutsis.

Films

Hélène Dumas. Shoah et Rwanda. Dossiers CIDEM. Rwanda : le génocide social des avoisinants. C’est un seul peuple : Hutus et Tutsis ne se sont opposés ni sur la religion, ni sur la langue, ni sur la culture, ni sur la possession d’un territoire.

Rwanda : le génocide social des avoisinants

Génocide de proximité, de village, entre voisins, entre parents. Alors, pourquoi les uns sont devenus bourreaux, les autres victimes ? La justice et la réconciliation au Rwanda - Comprendre le génocide - Programme de communication : le génocide au Rwanda et les Nations Unies. Africa. Blacksad. Comme d’habitude, les médias d’information s’emparent d’un sujet, l’exploitent pendant une semaine puis passent à autre chose sans transition… Soudain, le silence : plus rien sur les procès en cours, la responsabilité de la France… Jusqu’à la prochaine date commémorative.

blacksad

Étrange l’attitude quasi-schizophrénique de l’État vis à vis de ce « dossier ». La France n’aurait aucune responsabilité dans le génocide rwandais… Il est quand même de bon ton de verser notre petite larme à chaque commémoration… J’ai écrit ce texte après avoir écouté les émissions consacrée au sujet dans Là-bas si j’y suis de Daniel Mermet sur France Inter. Rwanda: aux origines du génocide - Afrique. Entre avril et juillet 1994, en l’espace de cent jours, près de un million de Rwandais ont été tués.

Rwanda: aux origines du génocide - Afrique

L’essentiel des victimes appartenaient à la minorité tutsi, alors que les auteurs de cette véritable entreprise d’extermination étaient les Hutus, communauté majoritaire au pouvoir au Rwanda depuis 1962. Plusieurs milliers de Hutus modérés qui n’adhéraient pas à l’idéologie raciste de leurs dirigeants, ont aussi trouvé la mort dans ce bain de sang dont le pays des Mille collines commémore cette année le vingtième anniversaire. Les cérémonies de commémoration ont lieu à Kigali le 7 avril, en présence du secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon et des délégations officielles étrangères représentant notamment l’ancienne puissance colonisatrice, la Belgique, les Etats-Unis et l’Afrique du Sud. La France a elle décidé samedi d’annuler sa participation après les déclarations du président Paul Kagame l'accusant d'avoir participé aux massacres.

Un peu d’histoire L’engrenage génocidaire Massacres. Les élèves du lycée Thierry Maulnier de Nice sensibilisés au génocide au Rwanda. Marcel Kabanda et Espérance Patureau, représentants de l'association IBUKA France sont intervenus sur le thème du génocide au Rwanda vendredi 14 mars 2014 auprès de 200 élèves du lycée Thierry Maulnier de Nice.

Les élèves du lycée Thierry Maulnier de Nice sensibilisés au génocide au Rwanda

Ces interventions s'inscrivent dans le cadre d'un travail pédagogique mené avec plusieurs professeurs autour de la recherche d'une information pertinente, du développement du sens critique et de la culture personnelle. Marcel Kabanda historien et président de l'association Ibuka France et Espérance Patureau de cette même association étaient présents à Nice le vendredi 14 mars 2014 afin de rencontrer les élèves du lycée Thierry Maulnier (une classe de 2nde, quatre classes de 1ère et deux classes de Terminale). A de multiples reprises, ils ont intervenu durant 2 heures ou 1 heure et demi devant les élèves, des enseignants volontaires pour les encadrer et ceux qui voulaient s'informer à titre personnel. Un dispositif approfondi pour la classe de 1ère littéraire Mise à jour : mars 2014.

Génocides, crimes contre l'humanité et crimes de guerre: enquêtes et poursuites pénales. Justice internationale - Crime de guerre, crime contre l'humanité. L'Histoire récente et les textes anciens, dont la Bible, abondent de récits d'extermination.

Justice internationale - Crime de guerre, crime contre l'humanité

Faut-il pour autant tout mettre dans le même sac génocides, massacres de masse, exterminations de populations entières, atrocités des guerres coloniales, crimes de guerre, crime contre l'humanité...? Définir les concepts avec rigueur Pour prévenir toute confusion, l'historien Bernard Bruneteau (Le siècle des génocides) rappelle l'importance d'une définition rigoureuse des concepts nouveaux de crime contre l'humanité et génocide.

Rwanda : Toute l'actualité sur Le Monde.fr. CDI - LYCEE GENERAL JEAN PUY - Le génocide rwandais. Rwanda : verdict historique pour un procès historique. Vingt-cinq ans.

Rwanda : verdict historique pour un procès historique

C'est la peine dont a écopé Pascal Simbikangwa, ce vendredi soir à Paris, pour avoir participé au génocide de 1994 au Rwanda. Il a fallu aux jurés pas moins de 12 heures pour délibérer. Du côté des parties civiles, l'heure était au soulagement : «C'est bien quand même». Sous-entendu : 25 ans, c'est déjà ça...

Alain Gauthier, président du collectif des partis civiles pour le Rwanda, a lui estimé : «C'est la reconnaissance du crime de génocide». Vendredi matin, la parole avait été accordée une dernière fois à l'accusé. L’ex-officier, longtemps responsable du renseignement intérieur, a comparu pendant six semaines devant la cour d’assises du palais de justice de Paris. Tragédie lointaine et chaos organisé Pendant ces six semaines d’audience, une quarantaine de témoins ont défilé à la barre pour replonger dans cette tragédie lointaine, dans le chaos bien organisé de la gigantesque chasse aux Tutsis orchestrée à partir du 7 avril 1994.

Huit cent mille morts en cent jours. Pourquoi le procès du génocide rwandais se tient-il à Paris ? Le prévenu - et condamné - est rwandais.

Pourquoi le procès du génocide rwandais se tient-il à Paris ?

Les faits ont été commis au Rwanda. Les victimes sont rwandaises. Et il existe un Tribunal pénal international (TPI) ad hoc créé à Arusha (Tanzanie). Jalons Pour l'histoire du temps présent. Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale et de la découverte du génocide juif, l'Assemblée générale des Nation Unies (ONU) reconnaît la nécessité de créer une cour internationale permanente ayant la compétence de juger les crimes commis quel que soit le pays concerné.

Jalons Pour l'histoire du temps présent

La guerre froide rend impossible la création d'une telle instance et ce n'est qu'au début des années 90 que la question se pose à nouveau. Les atrocités commises en ex-Yougoslavie (où le terme de "purification ethnique" a été utilisée par les dirigeants serbes) ainsi que l'ampleur du génocide tutsi au Rwanda expliquent la décision de l'Assemblée générale de l'ONU de créer deux tribunaux internationaux chargés de juger les responsables de ces crimes contre l'humanité.

Le génocide des Tutsi au Rwanda. Le génocide des Tutsi au Rwanda L’exposition retrace l’histoire des génocides qui ont jalonné le XXe siècle, puis s’attache plus précisément à décrire la genèse du génocide des Tutsi au Rwanda, le contexte dans lequel il eut lieu et présente notamment des dessins réalisés par des enfants témoins du génocide.

Le génocide des Tutsi au Rwanda

Dimensions : 14 panneaux de 65(l) x 95 cm (h). Superficie nécessaire : 40 m² Plan. Rwanda 1994 : le génocide des Tutsi. Exposition DOSSIERdu 11 avril au 5 octobre 2014Dans le cadre de la vingtième commémoration 1994- Photographie d’Alain Kazinierakis. © Adagp, Paris 2014 / Designers Anonymes. Autour de l'exposition : Rwanda 1994, le génocide des Tutsi.

Révisionnisme/négationnisme

Gacaca.