background preloader

USA 2012 avec Stéphane Trano

Facebook Twitter

Le choc Obama-Romney (1): déjà un demi-milliard de dollars pour la compétition. Quelle élection présidentielle dans l'histoire américaine ressemble le plus à la confrontation à venir entre le président Obama et Mitt Romney - et pourquoi ?

Le choc Obama-Romney (1): déjà un demi-milliard de dollars pour la compétition

Ce 30 mai, au lendemain de la victoire décisive de Mitt Romney lors des primaires Républicaines du Texas, la NPR, qui réunit 900 stations de radio publiques aux Etats-Unis, a eu la bonne idée de soumettre cette question à trois scientifiques. Pour Alison Dagnes, professeur en Sciences politiques à l'Université de Shippensburg, la date de référence est 1936. « Les Républicains, explique t-elle, ont tenté d'attaquer Franklin Delano Roosevelt sur son programme du New Deal, en disant qu'il était trop coûteux et qu'il entraînait le pays vers le socialisme. » « La problématique ici, dit-elle, c'est qu'une fois qu'un président donne aux gens de nouveaux droits, le public s'y attache de plus en plus et veut les garder.

Des campagnes à près de 2 milliards de dollars. Le début de campagne très tactique du président Obama, Analyses de la rédaction. Le choc Obama-Romney (1): déjà un demi-milliard de dollars pour la compétition. Le choc Obama-Romney (2): Une sale semaine pour le Président. Vidéo: David Axelrod, le responsable de la campagne de Barack Obama, répond au mauvais chiffres relatifs de la levée de fonds des Démocrates face à leurs adversaires Républicains en mai 2012.

Le choc Obama-Romney (2): Une sale semaine pour le Président

Bill Clinton, nouvelle machine à cash de Barack Obama. L'ancien président des Etats-Unis Bill Clinton a éreinté, lundi, le républicain Mitt Romney et affirmé que sa politique serait "calamiteuse pour [Les Etats-Unis] et le monde" s'il battait en novembre Barack Obama, alors que M.

Bill Clinton, nouvelle machine à cash de Barack Obama

Clinton aide le président sortant à remplir son trésor de campagne. Le prédécesseur démocrate de M. Obama a mis toute sa verve et son influence au service de son successeur au cours de trois réunions de levée de fonds successives à New York, repaire de riches donateurs du parti démocrate. L'ancien président, âgé de 65 ans, a montré qu'il avait gardé toute son éloquence en se moquant d'un élu républicain du Congrès, Allen West, qui a récemment affirmé qu'une grande partie de ses collègues démocrates étaient communistes. "Nous ne sommes pas dans les années 1950. Wisconsin, l’avertissement à Obama. La campagne pour la réélection de Barack Obama en novembre vient de prendre un «tournant», imaginent déjà nombre d’observateurs à Washington.

Wisconsin, l’avertissement à Obama

Alors que le Président semblait bien parti, plusieurs coups viennent de l’ébranler. La face cachée de Barack Obama. « Dommage que le gouvernement américain ne tue pas les homosexuels » La dernière Une du magazine Newsweek Il ne faut pas se tromper sur les intention de Barack Obama lorsqu'en participant à l'émission On Air, sur ABC, le 9 mai dernier, il s'est prononcé en faveur du mariage homosexuel.

« Dommage que le gouvernement américain ne tue pas les homosexuels »

D'abord, parce qu'il a pris soin de le faire à titre personnel, lorsqu'il pouvait annoncer son intention de favoriser le dépot d'un projet de loi ou d'abroger le Defense of Mariage Act (DOMA) qui, au niveau fédéral, bloque toute légalisation dans les Etats qui ne souhaitent pas avancer sur le sujet. La forteresse du Renseignement américain ébranlée.

Vidéo: Intervention sur CNN de la sénatrice Diane Feinstein, présidente de la commission du Sénat sur le renseignement américain. Depuis quelques heures, le FBI a investi les bureaux de la Maison Blanche à Washington. Un fait suffisamment rare pour qu'il donne l'ampleur du problème auquel les Etats-Unis font face. Semaine après semaine, les Américains découvrent dans leurs journaux, à la télévision et à travers des ouvrages d'investigation, l'existence ou l'ampleur de nouvelles formes de guerre développées par la volonté de Barack Obama depuis son accession à la Maison Blanche. Un arsenal impressionnant qui témoigne de la présence de plus en plus furtive des Etats-Unis dans le monde entier, là où leurs intérêts sont en cause. Mais au-delà de la surprise de l'opinion publique, c'est surtout un séisme qui secoue les allées du Congrès et de la Maison Blanche, en pleine bataille électorale.

"Obamacare": la "mère de toutes les batailles" est lancée et enflamme l'Amérique. Décrite dans le documentaire réalisé en 2007 par Michael Moore, Sicko (un jeu de mots entre « sick », qui signifie « malade », et « psycho », qui signifie « fou »), cette réalité quotidienne est un cauchemar. Une jungle, où les assureurs prives font la loi, remboursent ou pas les prescriptions et à des taux variables, se moquent du suivi des traitements par les patients en les privant du jour au lendemain de médicaments sans fournir d’explication préalable, scrutent la vie privée des assurés et s’organisent très efficacement contre les plaintes, en s’abritant derrière des filiales éphémères qu’ils suppriment pour échapper aux tribunaux. Le "Printemps américain" suscite l'angoisse des politiciens aux Etats-Unis.

Barack Obama, sa nounou transexuelle et les droits des Gays. Obama en famille à Jakarta.

Barack Obama, sa nounou transexuelle et les droits des Gays

Primaires républicaines: vaines batailles et séisme politique annoncé. Argent public: moins de 10% des Américains font confiance à leurs élus. Le Congrès américain.

Argent public: moins de 10% des Américains font confiance à leurs élus

Photo Service de Presse de la Maison Blanche. Rendez-vous sur usdebtclock.org et faites les comptes. Grâce à ce site mis à jour en temps réel sans discontinuer, la plupart des indicateurs économiques des Etats-Unis défilent à une vitesse vertigineuse. Le recul des droits de l'Homme s'est accentué sous la présidence Obama. Le 31 décembre 2011, Obama signait le National Defense Authorization Act (NDAA), autorisant pour la première fois dans l'Histoire des Etats-Unis la détention illimitée sans motif ni procédure préalable par les militaires.

Tremblez, fans des Experts..! L'abstinence devient officielle dans l'Utah. Le débat n'est pas nouveau en Amérique, mais cette fois, son message fait force de loi dans l'Utah.

L'abstinence devient officielle dans l'Utah

Il n'a pas fallu un long échange pour que les sénateurs approuvent mercredi soir, par 19 voix contre 10, la proposition de loi HB363. "Pour remplacer les parents dans le milieu scolaire, par des gens dont nous n'avons aucune idée de ce que sont les valeurs morales, nous confions à ces gens le soin d'instruire nos enfants sur les thèmes les plus sensibles de la sexualité, et je pense que c'est fort mal inspiré" a défendu le Sénateur républicain Stuart Reid. La discussion a été écourtée par le refus de sa collègue républicaine, Margaret Datyon, de répondre aux questions des législateurs Démocrates. Les rares objections permises n'y ont rien fait. C'est donc en toute logique que le Gouverneur de l'Utah, Gary Herbert, a annoncé ce matin sa décision de signer le décret promulguant la loi. Des électeurs Républicains pour Obama. Rarement “Super Tuesday” aura été aussi médiocre. Hormis Ron Paul, qui y gagne un ticket de sortie au détour d’une campagne dérisoire, les trois adversaires en lice sortent tous les trois vainqueurs d’un scrutin de perdants.

En remportant haut la main la Géorgie et ses 76 délégués, Newt Gingrich a gagné son ticket pour dénoncer les « élites » du Parti républicain et rester dans la course avec sa ténacité habituelle qui n’est pas pour déplaire. Ce matin, le New York Times ne fait toutefois pas dans la tempérance, rappelant en ouverture de son éditorial le mot prononce par l’ancienne et respectée First Lady Barbara Bush hier : « C’est la pire campagne que j’ai jamais vue ». On ne pouvait guère s’attendre, ce matin, à ce que la presse américaine annonce le renouveau du Parti républicain range derrière son nouveau champion. Ce n’est, en tous cas, pas cette victoire très relative qui semble freiner l’emballement de Mitt Romney ce matin. Sommet du G8: l’étrange "gifle" d'Obama à Chicago. Les Républicains sont-ils Sarkozystes? Quand les "bullies" s'en prennent aux salariés américains.

Et si les Français pouvaient traquer où vont leurs impôts, comme les Américains? Soit un couple marié avec un enfant et un revenu annuel de 50 000 dollars (37 861 Euros au 3 Mars 2012).

Et si les Français pouvaient traquer où vont leurs impôts, comme les Américains?

Chaque année, ce couple doit déclarer ses revenus, avant le 1er Avril. Aux Etats-Unis, on appelle ceci du nom étrangement rassurant de "Tax Return" (ou "Retour d'Impôts). Chillicothe: la ville qui fait trembler les Républicains. La disparition d'Andrew Breitbart, figure du Tea Party: mort d'un pourri? Andrew Breitbart par le photographe Gage Skidmore Son regard clair et perçant ne masquait pas son air éternellement fatigué, ses cheveux souvent en bataille et ses costumes toujours en loque lui conféraient une allure de trublion égaré, et sa voix cassée semblait provenir de ses écrits qui ne cessaient d'en appeler au soulèvement du peuple face aux élites et contre toute domination.

La disparition d'Andrew Breitbart, figure du Tea Party: mort d'un pourri?

La Senatrice la plus populaire des Etats-Unis claque la porte du Parti republicain. Gingrich, Paul, Romney, Santorum: les Républicains à droite toute! Délégués acquis au 29 Février 2012*: Newt Gingrich: 32 Ron Paul: 19 Mitt Romney: 163 Rick Santorum: 83. Les électeurs américains croient toujours en Mitt Romney.