background preloader

Le Qatar invente le « sport power »

Facebook Twitter

PSG : le Qatar renonce à bâtir un nouveau Parc des Princes. Avec Hollande, bientôt la fin de la lune de miel entre la France et le Qatar ? | Rue89 Eco. Le Qatar investit massivement dans le sport, y compris à Eupen. Le Qatar sème à tout vent, le vent du désert qui souffle - notamment - sur le football. La fondation Qatar, directement liée à l’Émir, est devenue l'année dernière et pour cinq ans le premier sponsor maillot de Barcelone. Il lui en coûte une bonne trentaine de millions d'euros par an. Les formules d'intervention sont multiples: les Qataris sont partenaires de quelques clubs anglais, ils sont carrément les propriétaires de Malaga et du PSG (Paris- Saint-Germain). Reprendre le club parisien était aussi une porte d'entrée vers les droits de télévision. Depuis vendredi dernier, une nouvelle chaîne Be In Sport 1 retransmet des matches de football.

Elle appartient à Al-Jazira. La TV qatarie a acquis 80% des droits du championnat français et, notamment, plus de cent matches de Ligue des champions (contrat partiel valable aussi en Angleterre). Il semble ne pas y avoir de limite dans la volonté de préparer l'après-pétrole, l'après-gaz (les richesses actuelles du petit Émirat). Dominique Delhalle. Au secours, le Qatar débarque ! Et tenez-vous bien, ce nouvel acteur au nom venu d'ailleurs n'obéit à aucune logique économique. Prêt à dépenser n'importe comment ses pétrodollars, à moins que ce ne soit ses gazeuros, il déstabilise le marché des droits sportifs par de folles enchères sur le football ! L'achat de droits devient inaccessible aux acteurs « normaux », comprenez français, d'un paysage audiovisuel bouleversé...

Bref, la patrie est en danger ! Si ce discours n'émanait d'esprits normalement éclairés, il prêterait à sourire, tant il est contraire aux faits et aux chiffres. Les opportunités, précisément. Elle n'est cependant pas sans risque à long terme, car, en asphyxiant financièrement les clubs, on dévalorise le produit - le championnat -que l'on est censé vendre... Mieux, il faut s'en féliciter, aussi bien du point de vue du consommateur qui en bénéficie, à travers la baisse du prix de l'abonnement, que de la filière football tout entière, qui joue sa survie avec ses 25.000 emplois. Diplomatie, économie, sport: Al Jazeera joue sur tous les terrains. Al Jazeera Sport « Al Jazeera s’invite à la table du foot français » titre le magazine spécialisé Stratégies. Et quel appétit ! La chaîne arabe semble insatiable: rachat à Colony Capital par Qatar Sports Investement de 70% des parts du PSG, la présidence du conseil de surveillance du club à Nasser Al Khelaifi, le président d’Al Jazeera Sports, l’acquisition des droits de diffusion de la Ligue 1 à l’international et surtout l’obtention pour 90 millions d’euros du lot 5 sur les droits domestiques du football français, à savoir deux matches et deux magazines.

Il n’y a plus qu’à trancher si le groupe entend lancer sa chaîne de sport en version Française ou récupérer Orange Sport. L’opérateur téléphonique, dont la chaîne affiche 103 millions d’euros de pertes, devrait mettre fin à son aventure télé. Une chaîne ouverte aux débats et aux polémiques A sa création en 1996, Al Jazeera est la première chaine arabe d’information en continue. Une des marques les plus connues au monde Du même auteur. La France, un paradis fiscal pour résidents qataris... Le Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, propriétaire du PSG avec leonardo, le directeur sportif Il est des niches fiscales auxquelles le gouvernement est plus pressé de s’attaquer qu’à d’autres.

Les résidents qataris en France peuvent dormir tranquilles. Bercy n’a pas encore évoqué la possibilité de remettre en cause le statut fiscal d’exception dont ils bénéficient en territoire français comme l’a rappelé Slate dans un récent article. Trois ans après l’instauration de cette super niche fiscale, on voit comment se met en place la stratégie d’influence du Qatar qui participe de son rayonnement international et de sa puissance économique : rachat du PSG, d’une partie des droits de la Ligue 1 et de la Champions League, mise en route d’Al Jazeera Sports, nombreux investissements dans l’immobilier (l’Hotel Lambert sur l’Ile Saint Louis et l’Hôtel Evreux, place Vendôme), investissements en banlieue.

Des retouches à la demande de la partie qatarie Du même auteur. PSG : le Paris-Qatar c'est parti ! Quand Tapie tentait d’enfumer l’Equipe. Qatar : la face cachée de la Coupe du Monde 2022. Une Coupe du Monde achetée par les pétrodollars et le lobbying bienvenu mais pas gratuit de stars comme Zidane ou Guardiola, des stades démontables, construits au milieu de nulle part climatisés à l’énergie solaire, un événement mondial organisé dans un pays grand comme le département de la Gironde dont la passion pour le foot fluctue au gré des coups de coeur du Cheikh Al Thani et des placements du fonds souverain qatari. Selon le rapport de Construction News qui regroupe les analyses d'un spécialiste allemand de la finance, l'organisation du plus grand évènement sportif de la planète devrait coûter 160 milliards d'euros environ à l’émirat qatari : 124 milliards d'euros pour les stades et 36 milliards pour les infrastructures de transport.

A elle seule, la climatisation dans les stades (pour régler ce fameux problème de chaleur) devrait couter 35 milliards d'euros. Enfin, une ville entière nommée Lusail sera créée. Le Qtar présente une situation démographique unique au monde. Al-Jazira veut marcher sur Canal+ : Sport Business. Ligue des Champions et Al Jazira : droits du foot et effets domino - Bouillonnements numériques. Après avoir fait une entrée remarquée dans le secteur du football (rachat du PSG) et de sa diffusion (attribution des droits de la Ligue 1), les Qataris viennent de franchir un nouveau pas : l'UEFA a annoncé l'attribution à Al Jazira de quatre lots – sur 5 – pour la retransmission jusqu'en 2015 de 133 matches de la Ligue des Champions, moyennant un investissement estimé à 61 M€ (le chiffre n'a pas été confirmé ce mercredi matin par Charles Biétry sur France Inter).

Si Canal+, qui était jusque là le détenteur de ces droits moyennant 31 M€ par an, apparaît comme le plus directement impacté, les effets de domino liés à l'opération pourraient se faire sentir dans l'ensemble de l'écosystème audiovisuel. La question la plus évidente concerne bien évidemment le risque qu'une moindre attractivité ressentie de l'offre de football de Canal+ se répercute sur le niveau de ses abonnements.

Charles Biétry: "Al-Jazeera n'a pas pratiqué la politique du carnet de chèques" Il a tout connu du Paf : les 30 Glorieuses de Canal+, dont il créa et dirigea le service des Sports, après un long séjour à l'AFP. Et ce même service des Sports à France Télévisions. Charles Biétry est aujourd'hui à la tête de la chaîne en voie de création, que lanceront, au printemps 2012, les qataris d'Al-Jazeera. Un consortium qui vient de décrocher, au nez et à la barbe de Canal+, 4 des 5 lots mis en compétition pour la Ligue des Champions de football. Un coup de tonnerre dans l'univers du foot-business sur lequel revient l'intéressé. L'argent des qataris a donc coulé à flot pour que vous l'emportiez ?

C'est tout simplement absurde et c'est méconnaitre ceux qui dirigent ce groupe. Je peux vous assurer, aussi, que contrairement à ce qui a été dit, mes amis de Canal+ ont mis sur la table une somme supérieure à celle proposée lors de l'appel d'offres précédent. Avez-vous été surpris de ce succès ? Pour être honnête, oui. Quelle sera la " touche " Al-Jazeera ? Vous verrez. Je démens. Comment le Qatar organise sa révolution | le 10 sport notre culture c'est le sport. Pour mettre fin à tous les fantasmes que suggère le Qatar, le 10 Sport s’est rendu à Doha. Une immersion de 72 heures pour découvrir à quoi ressemble une révolution sportive d’envergure internationale. Ces Qataris sont fous. Avec un État grand comme la Corse (11 427 km²), la patrie du Cheikh Hamad bin Khalifa al-Thani (l’Émir du Qatar, pour les moins audacieux) a pour ambition de jouer dans la cour des grands de ce monde. Mais en attendant que le G8 ouvre (enfin) ses portes à une écurie du Moyen-Orient, le pays tout entier s’est jeté dans les affres d’une politique sportive sans précédent.

Une académie unique au monde Les arcades du mouvement sportif qatari ont aujourd’hui pour symboles le Paris Saint-Germain (propriété de Qatar Sport Invest), le FC Barcelone (sponsoring maillot par Qatar Foundation) et l’organisation des plus grands évènements internationaux comme la Coupe du monde 2022, par exemple. Retrouvez Le 10 Sport jeudi dans vos kiosques.

Qatar : terre promise du foot-business mondial. Le Qatar : 1,5 millions d’habitants grand comme la Corse, un pays qui regorge de pétro-dollars et désormais…terre de football. Rendons au Qatar ce qui lui appartient, cela fait un moment que le pays joue les maisons de retraite dorée pour footballeurs en panne sèche. C’est dans ce havre de pétrole que les anciennes gloires du foot en semi-retraite sportive viennent faire leurs dernières feintes de corps branlant, tenter quelques dribbles défaillants entre deux tournages de pub. Un cimetière pour footeux : Christophe Dugarry, Marcel « SFR » Desailly, Leboeuf, Juninho et tant d’autres. La méthode est connue et éprouvée : les clubs qataris prennent des options d’achat pour deux ou trois saisons supplémentaires sur des footballeurs souvent prestigieux après leur retraite « occidentale ». Zidane et Yann Arthus Bertrand en pincent pour le Qatar Des photos de Yann Artus Bertrand pour la Fondation du Qatar, prises en 2004 La FIFA inquiète de la corruption qui la gangrène Du même auteur.

Diplomatie, économie, sport: Al Jazeera joue sur tous les terrains. Quelle est la vraie nature des relations entre Sarkozy et le Qatar ? PSG,Champions League: le Qatar invente le "sport power"