background preloader

Cause animale

Facebook Twitter

#FoodTech : Le futur dans nos assiettes : viande végétale ou viande de synthèse ? 310 millions de dollars, c’est le montant investi dans Beyond Meat, Memphis Meats et Impossible Foods, 3 des leaders de la viande de substitution. Au delà de la somme, les investisseurs eux mêmes sont prestigieux : Bill Gates, Richard Branson et Tyson Foods (une multinationale spécialisée dans la viande). Pourquoi tous ces investissements ?

Cela peut s’expliquer par la croissance du végétarisme, les polémiques sur le bien être animal et les contraintes environnementales (l’élevage d’animaux est une des principales sources de polluants). Tout cela créé un climat peu propice aux protéines animales. Alors que certaines startups commercialisent des substituts aux protéines animales traditionnelles, que ce soit avec des insectes, des algues ou des légumineuses, un certain nombre d’entrepreneurs cherchent à remplacer la viande… par de la viande. Deux révolutions à venir : viande « végétale » ou viande « créée » en laboratoire Des investissements de long terme Et le poisson ?

Ce n’est qu’un début. Et si on arrêtait la viande pour sauver la planète ? Will Kymlicka: «Nos pratiques impliquent une souffrance animale immense pour un bénéfice humain négligeable» Will Kymlicka: «Nos pratiques impliquent une souffrance animale immense pour un bénéfice humain négligeable» l n mng pls d vnd n d pssn dps trnt ns t prt ds chssrs n cr vgn : mlgr l cs q’l prt pls près d s chr, Wll Kymlck st vnt tt n prfssr d phlsph pltq, mnnt spclst d mltcltrlsm. vc s fmm S Dnldsn, c Cndn d 54 ns cnç n thr ds drts ds nmx dnt l vrsn frnçs, Zpls, t pbl ct hvr (lm dtr). l y rgnc, dsnt-ls, rfrmr l cdr lgl bsrd pr ssnc : ls hmms nt l drt d’xpltr d tr ls nmx ms sns crt ! N cht n chn st cnsdr cmm n chs, prprt d sn mîtr, mêm s c drnr ntrtnt vc l ds rltns bn pls ntnss q’vc n tbl n lmp. Prsnt n jn Fstvl d phlsph d Mnc ù sn vrg t slctnn, Wll Kymlck mgn n nvll plc pr ls nmx prtr ds ctgrs pltqs clssqs : q ft prt rllmnt d ntr sct ? Cmmnt ntgrr dns l drt l dvrst ds êtrs hmns t ds nmx ? Prq l cs nml st-ll s pplr ?

Ns vns hrt d’n systèm lgl cntr tr d prncp d nn-crt nvrs ls bêts. La cause animale sort de sa cage. Cette lettre et ces trois chiffres ont fini par s’imprimer dans la conscience sociétale française à propos de la souffrance animale (lire aussi ici). Et, partant, à s’imposer dans le champ politique. Depuis 2008 et sa première vidéo tournée dans un abattoir messin et diffusée sur Internet, l’association L214 n’a eu de cesse de dénoncer les conditions de maltraitance des animaux dans des dizaines d’enregistrements pointant les modes d’abattage, les conditions de vie en cage des poules pondeuses, les méthodes de gavage… Vendredi, l’association a révélé de nouvelles images montrant des cas de maltraitance de cochons dans un abattoir des Yvelines.

Avant même la diffusion de cette vidéo choc, le ministère de l’Agriculture avait demandé une inspection de tous les abattoirs français. Puis une commission d’enquête parlementaire, présidée par le député (divers gauche) Olivier Falorni, avait accouché d’une proposition de loi pour améliorer le traitement des animaux. Éveil tardif Philippe Brochen. Enseignons à l’école l’empathie pour les animaux ! Les enfants expriment souvent une empathie spontanée à l’égard des animaux. Ils reconnaissent chez eux une volonté individuelle, une curiosité et une inquiétude qui leur sont familières. Qu’il s’agisse d’animaux proches ou lointains, expressifs, vulnérables, inventifs, curieux ou affectueux… les enfants se reconnaissent dans leur subjectivité et les voient pour ce qu’ils sont : les sujets d’une vie. Programmes scolaires : loup y es-tu ?

En France, les animaux en tant qu’individus sont largement absents des programmes de l’enseignement. Ils y demeurent évoqués sous l’angle de l’espèce - comme des illustrations de la classification - rarement pour eux-mêmes. Des exemples qui inspirent Il est en effet établi que, dans un contexte éducatif, le thème de l’animal est un support pédagogique permettant de développer la sensibilité de l’élève, et de le conduire par l’observation au respect de l’autre, de celui qui est différent. Vivre ensemble et faire société Les animaux ont-ils des droits ?

La cause animale au menu de la présidentielle ? Jadis marginalisée ou moquée, la cause animale s’est clairement transformée en un sujet légitime pour les responsables politiques français. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Jamais les animaux n’ont été si présents dans l’arène politique. Depuis quelques mois, les propositions de loi sur le bien-être des bêtes se succèdent, un parti animaliste a vu le jour et un collectif de 26 ONG interpelle les candidats aux prochaines élections présidentielle et législatives sur l’élevage, la chasse ou encore la corrida. Jadis marginalisée ou moquée, la cause animale s’est clairement transformée en un sujet légitime pour les responsables politiques français. Dernière preuve en date, 33 députés de tous bords politiques viennent de déposer une proposition de loi destinée à améliorer sensiblement la protection des animaux vivants durant leur transport. Quel que soit le destin de ce texte, le mouvement est enclenché.

Les députés l’ont bien senti : l’attente de leurs électeurs est forte.... La montée en puissance sans précédent du véganisme en 2016 | Actualités | PETA France. Le véganisme a progressé de façon spectaculaire l’an passé et les signes sont nombreux. Le véganisme a le vent en poupe 2016 a marqué un tournant pour la diffusion du véganisme en France, et nous pouvons nous attendre à ce que cette tendance continue sur sa lancée en 2017. L’année dernière déjà, PETA France avait reçu plus de 32.000 demandes pour son Guide du végan en herbe gratuit et cela seulement depuis la parution du guide en avril. Selon Google trends, les Français recherchent le terme « végan » sur Internet deux fois plus que l’année dernière à la même période. On retrouve cette dynamique dans d’autres pays du monde, notamment au Royaume-Uni où 20 % des jeunes âgés de 16 à 24 ans se déclarent végans et aux États-Unis où le magazine Forbes a récemment déclaré que l’alimentation veggie est la tendance numéro une cette année.

Une offre qui s’adapte et qui s’étoffe Savefrom grillvegetal.frGrill Végétal | CéréalE. Prise de conscience générale En 2017, devenez, vous aussi, végan. Cinq scénarios pour imaginer le futur des relations entre l’homme et l’animal. Au sein de la technosphère contemporaine, l’impact des activités humaines sur la nature intensifie et complexifie les rapports que l’humain entretient avec la nature et les animaux ; l’existence de ces derniers est ainsi économiquement, écologiquement et techniquement assujettie au traitement que leur réservent les êtres humains. Dans ce contexte toujours plus mécanisé, les maltraitances et les violences commises principalement sur les animaux de rente ont récemment fait l’objet d’un écho inédit avec la mobilisation d’associations comme L214 ou Peta. En fait, qu’il s’agisse d’animaux sauvages, de rente ou de compagnie, la question de la frontière entre les espèces et de la valeur de l’animal – « outil » ou « être à part entière » – mobilise de plus en plus l’opinion.

En décembre dernier, un rapport ministériel de prospective paraissait, proposant cinq scénarios au sujet de l’évolution du rapport entre humains et animaux à l’horizon 2030. Scénario 1 : la sobriété forcée Un choix de société. Le véganisme s'empare des médias - Revue de presse septembre 2016. 10 mauvais arguments contre le végétarisme - Eleusis Megara. Lorsque l’on décide de ne plus manger d’animaux et que l’on en parle autour de soi, des mauvais arguments contre le végétarisme, on en entend beaucoup.

Tout le monde ne sait pas y répondre ; parce que parfois on devient d’abord viscéralement végétarien avant de s’intéresser à, disons, la théorie. Parfois, c’est l’inverse. Ce sont les livres, les documentaires, les discussions et tous les discours de l’éthique animale en fin de compte qui nous poussent vers le végétarisme. Dans ce second cas, on est mieux armé contre la critique. Il est plus facile de répondre à un carniste taquin, un bien joli pléonasme vous en conviendrez, lorsque l’on s’est informé soi-même et que déconstruire un sophisme est un exercice auquel on est préparé.

Mais c’est quoi d’ailleurs, le carnisme ? Crédit photo : Pimorn Senakat En y pensant simplement, avons-nous fait le choix délibéré de manger de la viande – et plus largement des produits animaux ? Le carnisme est dépendant de notre cécité volontaire. 1. 2. 3. 4. Viande sans viande : le steak se réincarne. Sur le grill, un steak haché et un filet de poulet. On entend le crépitement caractéristique de la viande cuite au barbecue. Glissée entre deux buns, elle est tendre, grillée par endroits.

En bouche, on retrouve le goût du bœuf, de la volaille. Et pourtant, ce n’en est pas. Froment, soja, pois… Il s’agit en fait de viande végétarienne, composée de «végétal compressé, parfois mélangé à du blanc d’œuf», explique Philippe Comte, cofondateur de la Boucherie végétarienne. Depuis juin 2015, sous cette enseigne en forme d’oxymore, il propose ces produits avec Isabelle Bensimon, dans le XIIe arrondissement de Paris. Ici, pas de carcasses, pas de poulets qui rôtissent. Sang à base de racines Plus d’excuse, donc, pour préférer la vraie viande ?

Aux Etats-Unis aussi, on s’emballe pour la viande végétale. Le bureau d’études de marché américain Market and markets lui donne raison en estimant que les ventes mondiales de substituts de viande augmenteront de 6,4 % par an entre 2015 et 2020.