Jean Giraud

Facebook Twitter

Alejandro Jodorowsky

École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d'art. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d'art

L’École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d'art (ENSAAMA), communément dénommée École Olivier-de-Serres, est une école d'art publique située dans le 15e arrondissement de Paris, rue Olivier-de-Serres. Depuis le début du XXe siècle, l'école était également surnommée les « Arts-A » (prononcer : Zarza). Historique[modifier | modifier le code] Enseignements[modifier | modifier le code] Jean Giraud. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean Giraud Jean Giraud à Łódź en 2008 Jean Henri Gaston Giraud, né le à Nogent-sur-Marne et mort le à Paris, est un auteur français de bande dessinée, connu sous son propre nom et sous les pseudonymes de Mœbius et Gir. Biographie[modifier | modifier le code] Enfance[modifier | modifier le code] Issu d'un milieu modeste, il passe son enfance à Fontenay-sous-Bois, dans la banlieue parisienne. Blueberry. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Blueberry

Synopsis[modifier | modifier le code] La série relate les aventures de Mike Steve Donovan, dit « lieutenant Blueberry », buveur, tricheur et « pouilleux »[6] au physique initialement inspiré de celui de Jean-Paul Belmondo[7] puis d'autres acteurs et personnalités (Charles Bronson, Clint Eastwood, Arnold Schwarzenegger, Vincent Cassel ou encore Keith Richards)[8]. Historique[modifier | modifier le code] La création de Blueberry est importante dans l'histoire de la bande dessinée par la charge d'animalité et de sexualité qui se dégage du personnage, ce qui était inédit à l'époque. Un autre projet de série parallèle, sous-titré Blueberry 1900 et mettant en scène un Mike Blueberry plus âgé, a été élaboré par Jean Giraud et François Boucq, mais rejeté par Philippe Charlier, fils de Jean-Michel, qui n'a pas accepté la trame du récit impliquant l'utilisation de drogues par Blueberry et l'existence de sciences occultes, telles que le chamanisme.

Les Humanoïdes Associés. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Humanoïdes Associés

Les Humanoïdes Associés, également appelée « Les Humanos », est une maison d'édition de bandes dessinées fondée en décembre 1974 par Mœbius, Jean-Pierre Dionnet, Philippe Druillet et Bernard Farkas. Créée dans le but de publier le mensuel Métal hurlant, elle est initialement spécialisée dans la science-fiction. Les Humanos s'est par la suite diversifiée dans tous les genres de la bande dessinée.

Historique[modifier | modifier le code] Métal hurlant et les débuts[modifier | modifier le code] En décembre 1974, le critique et scénariste Jean-Pierre Dionnet, les auteurs Philippe Druillet et Mœbius, et l'homme d'affaire Bernard Farkas décident de fonder « Les Humanoïdes Associés » pour publier une revue de science-fiction trimestrielle, rééditer Le Bandard fou et « préparer plein d'autres choses[2]».

Métal hurlant. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Métal hurlant

Métal hurlant est un magazine français de bande dessinée de science-fiction qui a été édité par Les Humanoïdes associés de janvier 1975 à juillet 1987, puis de juillet 2002 à octobre 2004, avec un ultime numéro en 2006. Créé sous l'impulsion de Jean-Pierre Dionnet, son rédacteur en chef de 1975 à 1985, Métal hurlant apparaît comme une des revues majeures de la presse adulte, « un véritable laboratoire d'où sont sortis quelques chefs-d'œuvre et un bon nombre de grands noms de la bande dessinée contemporaine[1]». Histoire[modifier | modifier le code] La formule de Métal hurlant, qui propose des bandes dessinées et un rédactionnel fourni, notamment côté musical, commence à être copiée par d'autres revues, comme Pilote ou l'éphémère Zoulou, fondé par Marc Voline qui avait lui-même dirigé Métal hurlant lorsque Dionnet s'était lancé dans la télévision[5]. La revue reparaît en juillet 2002 avec le numéro 134 chez Les Humanoïdes associés. Site officiel de Jean Giraud Moebius Official website.

GIRAUD. «Ningún historietista desde Robert Crumb había tenido mayor impacto que Jean (Moebius) Giraud.

GIRAUD

Como Crumb, Giraud es una fuerza liberadora: mientras muchos grandes historietistas han ofrecido una posibilidad más, Giraud ha traído lo contrario: posibilidades infinitas. En ese aspecto, es seguramente el historietista más generoso de su generación.Tan tarde como 1973, nadie habría etiquetado a Giraud como un mesías. En ese punto de su carrera, el francés de 35 años se había convertido a lo largo de una década buena y sólida en el dibujante bestia de carga de una serie de género de gran éxito: Teniente Blueberry. Trabajando con un estilo virtuoso que cruzaba la caricatura realista europea de su mentor Joseph (Jijé) Gillain con las expresivas pinceladas de Milton Caniff, Giraud había alcanzado la cima de su profesión.

Kim Thompson, en su introducción a la entrevista que hizo en 1987 a Jean Giraud, Moebius, para The Comics Journal, sigue en el enlace. EL GARAJE HERMÉTICO (1976), Moebius. Gavin Rothery Blog - Jean Giraud AKA Moebius - RIP. In Search of Moebius - Jean Giraud clip1/3. Grand entretien avec Moebius - Arts & Spectacles.

Photos