background preloader

Maena47

Facebook Twitter

FicheDysgraphies (Les) Qu'est-ce que la dysgraphie?

FicheDysgraphies (Les)

La dysgraphie est un trouble qui affecte l'écriture et son tracé (du grec dus- difficulté et graphein – écriture). L'écriture manuelle est soit trop lente, soit illisible, soit fatigante, demandant dans tous les cas un effort cognitif majeur. Le plus souvent la dysgraphie est isolée, sans déficit ni neurologique ni intellectuel, en l'absence de troubles psychologiques, chez un enfant évoluant dans un milieu socio-culturel normalement stimulant et suivant une scolarisation ordinaire. La dysgraphie peut parfois être secondaire à une pathologie neurologique présente dès la naissance ou évolutive.

Elle s'intègre aux autres pathologies dys- auxquelles elle est fréquemment associée (dyslexie, dyspraxie, dysorthographie). Pourquoi ? Test de Mesker et Latéralité grapho-motrice. Dr Jean Raynaud Ce travail est fondé sur la traduction du livre de P.MESKER qui porte originellement le titre « la main humaine », traduction réalisée dans le cadre de l’Association Française d’audio-psycho-phonologie.

Test de Mesker et Latéralité grapho-motrice

Ce livre fonde une pratique et il pose un certain nombre de questions essentielles que j’ai essayé de préciser. L’écriture de l’enfant – Ajuriaguerra « Aide mémoire dys. Le langage exprime la pensée par le mouvement significatif. (5) "L’écriture est praxie et langage… Elle est une gnosie-praxie" (6) Le développement de l’écriture est mesurable : "elle est fonction d’une part de facteurs maturatifs, organo-fonctionnels… d’autre part d’un apprentissage scolaire hiérarchisé.

L’écriture de l’enfant – Ajuriaguerra « Aide mémoire dys

" Comme tout activité motrice, elle garde aussi un style personnel. Exigences sociales : mise en page, libilité, rapidité. Apprentissage : forme des lettres, levers de plume, modes de liaison. (7) Plan : évolution de l’écriture évolution de la trace graphiqueévolution de la motricité sous l’angle des positions, du tonus, du mouvementles difficultés d’apprentissage : analyse de leur mécanisme à partir d’examens graphométriques et psychologiques, avec un point de vue génétique et pathologiqueméthodes de rééducation Remerciements Hélène de Gobineau. La rééducation de l’écriture chez l’adulte. L'enfant et la dysgraphie. Il est maintenant admis que bien des EIP connaissent des troubles de l'apprentissage.

L'enfant et la dysgraphie

Outre ceux liés au comportement tels que inhibition, isolement, instabilité, ils peuvent également présenter des troubles instrumentaux : la dysgraphie, les troubles de la coordination motrice et l'hyperactivité. Dans cet article, nous aborderons le premier d'entre eux, que bien des parents connaissent et qui pose souvent problème lors de la scolarité élémentaire, la dysgraphie.

Dysgraphie ou mauvaise écriture? Surcharge cognitive et dysgraphie. Vous avez peut-être entendu parler d'un phénomène dont souffrent une grande majorité des enfants dysgraphiques : je veux parler de la surcharge cognitive.

Surcharge cognitive et dysgraphie

De quoi s'agit-il exactement? Levons un coin du voile sur ce phénomène maintenant mieux connu. La mémoire de travail étant limitée, si trop d'informations sont à avoir en tête en même temps pour réaliser une tâche, il se produit le phénomène de surcharge cognitive, c'est à dire que le cerveau ne peut plus gérer simultanément le flux de données qu'on lui demande. Pour bien comprendre de quoi il s'agit, prenons un exemple concret familier: un enfant est à l'école, en train de faire une dictée. Pour réaliser cette exercice banal à priori, l'enfant a besoin de gérer en même temps une grande quantité de données. Tout d'abord, il lui faut respecter les consignes habituelles, et donc se les remémorer (je commence à trois carreaux du bord, je mets la date en bleu, dictée en rouge au centre de la feuille, je n'écris pas dans la marge...)

Pourquoi? L'échelle d'Ajuriaguerra : l'outil de référence pour évaluer la dysgraphie. Vous trouverez dans cette page une présentation de l'outil utilisé par les professionnels pour évaluer la dysgraphie et en poser le diagnostic.

L'échelle d'Ajuriaguerra : l'outil de référence pour évaluer la dysgraphie

Les 5 différents types de dysgraphie selon J. de Ajuriaguerra. Les dysgraphies molles ;les dysgraphies impulsives ;les dysgraphies maladroites ;les dysgraphies raides ;les dysgraphies lentes et précises.

Les 5 différents types de dysgraphie selon J. de Ajuriaguerra

Pour chaque groupe, les enfants ont des comportements différents vis à vis de l'écriture. De plus, ces comportements sont souvent accompagnés de fatigue et/ou de douleurs : dans le bras, la main ou les doigts ; parfois même dans le dos, la nuque ou les jambes. Ces douleurs empêchent de maintenir longtemps l’effort graphique, lorsqu'il faut suivre un moèle d'écriture cursive. Par ailleurs, il est important de souligner que tous les enfants peuvent avoir des difficultés lors des premiers apprentissages de la graphie. Si ces difficultés persistent, que l’élève a accumulé un retard important et qu’il est en situation d’échec dans ces domaines, les signaux d’alerte ci-dessous peuvent vous aider à identifier le type de difficultés. L’enfant dysgraphique "mou" : SOS Psychomotricité - Pour les psychomotriciens, psychomotriciennes, patients et proches des patients. La dysgraphie est présente chez environ 10 % des enfants.

SOS Psychomotricité - Pour les psychomotriciens, psychomotriciennes, patients et proches des patients

Dès la maternelle, des observations peuvent être effectuées, mais c’est seulement à partir de 7 ans qu’un diagnostic est envisageable . En effet, c’est à cet âge que l’enfant commence à pratiquer l’écriture cursive. Dysgraphie : évaluation avec l'échelle BHK. L’échelle BHK - évaluation rapide de l’écriture chez l’enfant.

Dysgraphie : évaluation avec l'échelle BHK

Cette échelle d'évaluation de la dysgraphie (Brave Handwriting Kinder) a été proposée par Hamstra-Bletz (1987) et adaptée en français par Charles, Soppelsa et Albaret en 2004. Elle est dérivée de l'échelle d'Ajuriaguerra, simplifiée pour une évaluation rapide. La passation du test prend en effet 5 minutes. Elle est ciblée pour la détection précoce des dysgraphies.

Elle est sensible au développement de l’enfant durant les classes primaires (pour le collège et le lycéee on utilise un autre outil, le BHK ADO) L'évaluation consiste à écrire un texte durant 5 minutes qui va être analysé en terme de qualité et de vitesse d‘écriture.