background preloader

Connaissances

Facebook Twitter

Barbares. Nom donné aux peuples frontaliers de l’Empire romain qui ont envahi celui-ci durant les premiers siècles de notre ère.

Barbares

Pour les Grecs de l'Antiquité, le Barbare est un étranger qui ne sait pas parler le grec. Par extension, le terme a servi à qualifier tous les étrangers à la civilisation grecque, puis à la civilisation romaine. Le terme de « Barbares » désigne plus particulièrement les peuples germaniques, slaves et asiatiques qui ont envahi l'Empire romain à partir du iiie s. L'installation des peuples barbares dans l'Empire romain (IVe et Ve siècles) - Base documentaire en histoire - Ressources pour les enseignants - Ressources élémentaire. 6893 fichier dossier18nissenjaubert. Histoire de la Bourgogne (2) : l'ère mérovingienne. Deuxième quart du VIe siècle, les rois burgondes sont définitivement vaincus par les Francs.

Histoire de la Bourgogne (2) : l'ère mérovingienne

Pour autant, le peuple burgonde lui n’a pas disparu. Ses lois et son aristocratie, alliée à la noblesse gallo-romaine survivent. Le regnum Burgondiæ, ne fait que passer sous l’égide mérovingienne où s’opposent neustriens et austrasiens. Une douce transition Gontran, roi d'Orléans et petit fils de Clovis, hérite du royaume burgonde et assure une stabilité sous son long règne (561-592). En raison de la mort prématurée de ses héritiers, il prend pour successeur le roi d’Austrasie Childebert II. Histoire de la Bourgogne (1) : Le royaume Burgonde. Rendus célèbre par Richard Wagner à travers l’épopée des Nibelungen, le royaume burgonde et son peuple n’apparaissent cependant pas moins dans l’Histoire comme un voisin discret face aux principaux royaumes barbares.

Histoire de la Bourgogne (1) : Le royaume Burgonde

Nous ne possédons que peu de sources sur eux. Sans chroniqueur tel un Grégoire de Tours pour relater leurs faits, entourés par de grandes puissances, les Burgondes se montrent trop peu pour intéresser les auteurs grecs et latins de l’Antiquité tardive. En effet, ils ne ravagent pas la Gaule, ils ne s’emparent pas de Rome, ils ne tuent pas non plus l’empereur, ils restent dans l’ombre et demeurent aujourd’hui encore méconnus. Leur histoire, bien que lacunaire, est toutefois riche en événements et en rebondissements. Le peuple burgonde. L'Empire romain d'Occident. Le nouvel Empire d'Occident est condamné dès sa création.

l'Empire romain d'Occident

En 80 ans, il va être submergé par les peuples Germaniques lors des Grandes Invasions. On regroupe sous ce terme les invasions successives de divers peuples, tous les premiers étant poussés en avant par les derniers : les terribles Huns ! Les principaux peuples Germaniques à submerger l'Empire Romain d'Occident seront de plus en plus difficilement stoppés, et installés comme fédérés : L'installation des peuples germaniques. A la fin du IIIème siècle, le Morvan connaît un relatif déclin démographique, à la suite de diverses révoltes et de nombreux raids dévastateurs perpétrés par des Germains.

L'installation des peuples germaniques

Les Bagaudes, des groupes de paysans gaulois qui vivent dans des conditions misérables, se révoltent contre l'autorité romaine. Des usurpateurs, les 'empereurs gaulois', défient le pouvoir de Rome et tentent de contrôler le territoire éduen. C'est le cas de Tétricus qui, après un siège de sept mois, saccage Autun restée fidèle à Rome. LES GRANDES INVASIONS. 2006 : le Seizième Centenaire des Grandes Invasions qui vont plonger le monde occidental dans le Moyen Âge pour plusieurs siècles.

LES GRANDES INVASIONS

Le monde romain a déjà subi dans la seconde moitié du 3ème siècle des troubles graves qui ont provoqué de grosses destructions : les villes se sont ratatinées derrière des remparts et la plupart des villas rurales ont disparu, mais Rome entrée dans le Bas Empire se maintiendra encore jusqu'en 476. Un peuple nomade fixé au sud de la Sibérie, les Huns, pillards féroces et destructeurs, se met en marche vers l'ouest à la fin du 4ème siècle et va jouer un rôle décisif dans le déclenchement des grandes invasions.

La crainte qu'ils inspirent fait fuir les populations devant eux. Bienvenue à la visite d'Auxonne en Val de Saône - En remontant le temps. Le regnum Burgondiaesous les Mérovingiens E n 534, après la défaite d'Autun, le royaume du Burgonde Gondemar passe sous le septre mérovingien.

Bienvenue à la visite d'Auxonne en Val de Saône - En remontant le temps

Même si son territoire se contracte sur l'axe médian de la Saône, la force de la loi Gombette, toujours appliquée, assure la cohésion du peuple Burgonde au gré de partages successifs obscurs et compliqués. L'après Gondebaud commence par un dépeçage du royaume Burgonde entre trois princes francs : Invasions barbares. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Invasions barbares

Histoire de la Bourgogne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Histoire de la Bourgogne

L'histoire de la Bourgogne retrace le passé du territoire que la région administrative française de Bourgogne a en majeure partie repris de l'ancien duché. Elle l'inscrit dans la suite des ensembles géopolitiques qui, dans cet espace et au-delà, ont partagé le même nom. Terre de passage, ouverte entre le Nord et le Sud, la région de Bourgogne et ses ressources naturelles ont très tôt favorisé la présence de l'homme. Archéothéma – Revue d'histoire et d'archéologie. Octobre 2012 Malgré les faiblesses de leur royaume, les Burgondes ont réussi l’exploit de voir leur nom survivre au-delà des siècles, à l’instar de peuples beaucoup plus puissants qu’eux comme les Francs et les Alamans.

Archéothéma – Revue d'histoire et d'archéologie

Le modèle de société que les rois burgondes ont fondé a largement compensé leur infériorité numérique et leurs nombreuses défaites militaires pour ancrer si fortement leur souvenir dans la mémoire collective que des villes et régions comme Genève, Lyon, Dijon et la Bourgogne leur doivent plus que leur nom: une histoire. La Burgondie fleurit sur les cendres du royaume burgonde Les rois burgondes avaient un programme politique destiné à garantir la survie de l’entité géographique qu’ils avaient construite. Ils voulaient assurer à court terme la bonne entente entre Burgondes et provinciaux et, à plus long terme, la fusion de leur peuple avec les Gallo-Romains. Les historiens du XIXe siècle ont estimé que les Burgondes étaient plus doux que les autres peuples germaniques.

Les Burgondes, histoire, patrimoine et tourisme. A M. Christophe Siruge, député-maire de Chalon-sur-Saône, Je viens de lire un ouvrage de Madame Katalin Escher, docteur en Histoire de l’Art et Archéologie médiévale, intitulé "les Burgondes, Ier-VIème siècle après J.C. ". Il s'agit d'une étude argumentée et approfondie qui traite de l'histoire de notre région, une histoire méconnue car plus ou moins éclipsée par celle des Francs. Et pourtant, la fin tragique de notre royaume burgonde n'a-t-elle pas inspiré la légende des Nibelungen ce qui en fait un lien culturel qui nous rapproche de nos voisins européens de l'Est ?

Aussi me semble-t-il important de soutenir une telle recherche qui devrait déboucher sur une mise en exergue plus exacte de notre patrimoine bourguignon et sur un renforcement de nos liens européens. Cette fin tragique du royaume burgonde a une date : l'an 534. Il y a là un malentendu dont nous serions gravement coupables si nous n'y apportons pas les rectifications que je propose.

Francs : les mouvements de population Parties 1 à 2 inclue. Peuple germanique, originaire peut-être des pays de la Baltique, qui a donné son nom à la Gaule romaine après l'avoir conquise, aux ve-vie siècles.