background preloader

Lvandeventer

Facebook Twitter

Psychologie cognitive et Neurosciences. 5 principes issus des neurosciences pour favoriser l'apprentissage en formation. Quels sont, à votre avis, les avantages et inconvénients des pédagogies actives, ludiques et participatives ? Si les entreprises semblent conscientes de la nécessité d’amorcer un virage pédagogique dans leurs formations, elles sont parfois réticentes à l’idée de passer à l’action : est-ce vraiment utile et pertinent ? De mon point de vue, la réponse est indéniablement : OUI ! Et les recherches scientifiques menées ces dernières années vont clairement dans ce sens. Suite à la présentation que j’ai eu l’occasion de réaliser au forum, je vous invite donc à découvrir ci-dessous 5 principes essentiels issus des recherches en neurosciences pour mieux former et apprendre : Découvrez 5 principes essentiels issus des recherches en neurosciences pour mieux favoriser l’apprentissage dans vos formations. 1.

Tous les êtres humains disposent d’une mémoire de travail. De plus, les recherches montrent que l’attention des apprenants chute naturellement au bout d’environ 10 minutes. 2. 3. 4. 5. Source : J. Apprendre à apprendre. Votre chemin de l'apprentissage efficace est par la connaissance de: soi même ou nous même notre capacité à apprendre la méthode utilisée avec succès par le passé pour apprendre; la connaissance du sujet que nous souhaitons apprendreou l'intérêt que nous avons pour ledit sujet Il se peut qu'il soit facile d'apprendre les sciences physiques et mpossible d'apprendre le tennis, ou l'inverse.Néanmoins tout apprentissage est un processus qui s'accommode de certaines étapes: Commencez par répondre aux questions suivantes Ensuite, organisez votre stratégie en accord avec les réponseset avec d'autres "guides d'études" Voir aussi.

Les intelligences multiples de Howard Gardner en mindmapping. La capacité d’un être humain ne se limite pas au fameux test du QI qui se base sur les connaissances linguistiques et logiques mais comme le souligne Bruno Hourst « l’intelligence est une réalité multiple dont les diverses facettes font la personnalité de chacun ». Nous devons prendre conscience de cette pluralité de l’intelligence dans notre façon d’enseigner et de former. En effet les apprenants n’ont pas le même faisceau d’intelligence il est important de le prendre en compte afin d’améliorer le processus d’apprentissage. Pour vous éclairer sur la théorie de Howard Gardner, j’ai réalisé une carte heuristique en puissant les informations dans le très bon ouvrage de Bruno Hourst » Au bon plaisir d’apprendre « .

Cette Mindmap est accessible via ce lien : Voici un article que je vous recommande : Bonne consultation Olivier L. Innovation managériale : un véritable levier de croissance. La culture de gouvernance à la française serait-elle un frein à la performance de l’entreprise ? Deux entreprises françaises sur trois affirment que la performance managériale joue un rôle décisif dans la performance globale de l’entreprise¹.

Parallèlement, 92 % des salariés français se disent « facilement démotivés », et 23 % d’entre eux sont insatisfaits de la relation avec leur manager direct, tout en déclarant, pour 77 %, rester malgré tout impliqués dans leur entreprise. Ajoutons quelques chiffres issus des plus récentes études menées auprès des entreprises¹ : 17% des salariés voient leur patron comme « un adversaire » 23% d’entre eux, insatisfaits de la relation avec leur chef direct, remettent en question le style de management et les nombreux conflits. 45 % de collaborateurs se sentent peu écoutés par leur manager dans leurs propositions d’idées.

Pourtant, 96 % des managers français se disent eux, contents des relations avec leurs équipes… Les stéréotypes et la peur figent les systèmes et les humains, se renforcent avec la crise… ou pas ! – Altrad – Boiron – Corèle – KME France. Le management à la Française : encore un peu psychorigide ? Le management à la Française : encore un peu psychorigide ? Vendredi 15 Mars 2013 Plusieurs enquêtes menées récemment à l'internationale ont mis en évidence des caractéristiques propres au management des dirigeants français. Il s'avère que les méthodes managériales de l’hexagone sont autocratiques et rigides comparées à celles des Anglo-saxons. Ce que révèlent les enquêtes © stephen coburn - Fotolia.com Les études menées sur les méthodes de management, laissent apparaitre clairement qu’en France les chefs d’entreprise et leurs cadres sont les moins bien notés.

Ainsi, le manager français est décrit comme étant peu communicatif, tourné vers lui-même et autoritaire. Contraste entre modèles français et anglo-saxon Interrogée dans le cadre d'une enquête sur les méthodes managériales, Bénédicte Peronnin dont le parcours professionnel lui a conféré l'expérience du leadership dans les entreprises françaises tout autant que du leadership à l'anglo-saxonne témoigne d'un tel contraste. Tags : Le management à la française, source de frustrations (W. Tesselaar) Le stress au travail est sur toutes les lèvres. Pour Wilma Tesselaar (Right Management), le style de management français, particulièrement hiérarchisé, est en cause.

Près de 90% des responsables RH ont du gérer des problèmes de stress subis par des salariés au cours des 12 derniers mois ; pour plus de 40% d’entre eux, la “pression hiérarchique” est en cause. Selon Wilma Tesselaar, consultante senior en management des talents chez Right Management (marque de ManpowerGroup), le style managérial français n’est pas exempt de tout reproche : particulièrement hiérarchisé, il générerait des “frustrations”, donc de la démotivation, notamment au sein d’une nouvelle génération de collaborateurs en quête de sens et de partage. La croissance est en jeu, souligne Wilma Tesselaar : aujourd’hui, les entreprises les plus performantes sont celles qui savent utiliser les idées de tous les collaborateurs à tous les niveaux.

Authenticité, innovation et exemplarité sont pour elle la clé du renouveau. Les 8 types d'intelligences | Revolution in Education.