background preloader

Ludivinechainot

Facebook Twitter

Les jeux vidéo. Bien que, dès le début des années 1960, les chercheurs se soient servis des premières générations d'ordinateurs pour développer des programmes assimilables à des jeux de logique du type Morpion,1972 est considérée comme l'année de naissance des jeux vidéo.

les jeux vidéo

Cette année-là, un ingénieur américain, profitant de la mise sur le marché d'une nouvelle technologie d'un coût assez faible, donnait un nouvel essor à la production de machines jusqu'alors réservées à des applications militaires ou scientifiques : Nolan Bushnell, fondateur de la firme Atari et créateur du jeu Pong, inventait l'informatique de loisir. Jeux vidéo - Stop-Jeu.ch. Bref historique de l’évolution des jeux vidéo Le jeu vidéo naît dans les années septante.

Jeux vidéo - Stop-Jeu.ch

Le graphisme et les règles sont assez basiques dans les premiers temps et les jeux vidéo n’intéressent qu’une minorité d’amateurs. A partir des années quatre-vingts, les supports et l’offre de jeu se multiplient et deviennent accessibles à tous. Addict. Types de jeux. Les jeux vidéo sont-ils bons pour le cerveau ? Les jeux vidéo ont la réputation d’être violents et débilitants.

Les jeux vidéo sont-ils bons pour le cerveau ?

Pourtant, de récentes études montrent qu’ils améliorent des capacités cognitives différentes selon le type de jeu. Les risques pour la santé restent très limités et peuvent facilement être évités. Accro au jeu vidéo ? Les jeux vidéo ont connu, ces dernières années, un développement considérable.

Accro au jeu vidéo ?

Leur pratique peut comporter des risques liés en particulier à un usage excessif des jeux en ligne comme les MMORPG qui peut mener à une addiction aux jeux vidéo. L'addiction aux jeux vidéo Le caractère addictif et addictogène de l'usage des jeux vidéo concernent essentiellement les jeux en réseau sur Internet et plus particulièrement les MMORPG (Massevely Multiplayer Online Role Playing Game – Jeux de rôle massivement multi-joueurs).Des études ont montré que des joueurs excessifs de jeux vidéo (plus de 30 heures par semaine) pouvaient en être « addict ». Cette véritable addiction aux jeux vidéo ne concerne qu'une faible proportion de joueurs. La prévalence.

Les règles du jeu… Information et Prévention sur l'usage des jeux vidéo à la maison by IFAC CRJE. Jouer, rire, vieillir. Nos cerveaux vieillissent.

Jouer, rire, vieillir

Contrairement aux idées reçues, notre cerveau est capable de se régénérer et de progresser tout au long de la vie. Il suffit qu’il reste actif. Loin des stéréotypes, les jeux vidéo permettent aussi de stimuler notre cerveau de façon aussi originale qu’efficace. Bien souvent, un cerveau qui vieillit est un cerveau qui rétrécit. De manière générale, et surtout au-delà de 60 ans, certaines parties de notre cerveau peuvent perdre jusqu’à 2% de leur taille par an. Un comportement actif aide le cerveau à progresser Le rétrécissement du cerveau dans le temps dépend de facteurs qui nous sont propres (patrimoine génétique) mais aussi de facteurs dits environnementaux (comportements). Sport et interactions sociales Une question se pose : comment stimuler efficacement notre cerveau pour qu’il puisse progresser ?

Une autre méthode stimulante consiste à combiner une activité physique à une activité intellectuelle dans une interaction sociale. A vous de jouer ! Alzheimer : un jeu vidéo pour aider les patients à lutter contre la maladie. Pour ralentir les effets de la maladie d'Alzheimer, dont souffrent 900.000 personnes en France, des médecins de l'Institut du cerveau de la moelle épinière (ICM) et l'institut Claude-Pompidou, en collaboration avec des ingénieurs du studio Genious, ont mis au point une méthode plutôt étonnante : la thérapie par le jeu vidéo.

Alzheimer : un jeu vidéo pour aider les patients à lutter contre la maladie

Comme l'explique Libération à l'occasion de la journée mondiale de la maladie d'Alzheimer, ce "serious game", encore en phase de test, a été conçu en se basant sur les exercices prescrits par les médecins pour prévenir ou ralentir les effets de la pathologie. "Le jeu vidéo s'avère ainsi particulièrement efficace quant à l'amélioration de l'attention de l'attention et de la concentration", relève le professeur Philippe Robert de l'Institut Claude-Pompidou, interrogé par le quotidien.

Le patient utilise les mouvement de son corps Ce logiciel à but thérapeutique s'adresse aux personnes atteintes d'une forme légère d'Alzheimer. Des essais cliniques plutôt concluants. Actualités - Sciences de la vie et de la Terre - Éduscol. Japon : les jeux vidéo comme thérapie pour le troisième âge. Déclin cognitif, vieillissement du cerveau : les jeux vidéo au secours des seniors. Les jeux vidéo, contrairement à certaines idées reçues, peuvent apporter de nombreux bénéfices aux seniors, notamment pour ralentir le déclin des capacités cognitives (langage, mémoire, raisonnement, exécution et coordination des mouvements, perception de l’environnement, etc.).

Déclin cognitif, vieillissement du cerveau : les jeux vidéo au secours des seniors

Ces derniers peuvent aider à limiter le vieillissement du cerveau et contribuer, parmi d’autres dispositifs, à améliorer la qualité de vie des personnes avançant en âge. Le vieillissement du cerveau et le déclin des capacités cognitives, qui influent sur la mémoire, l’attention, mais aussi les fonctions exécutives permettant à une personne d’organiser et de contrôler ses actes volontaires, sont inéluctables. Ils se manifestent naturellement lors de l’avancée en âge. Il est cependant possible d’enrayer ce phénomène en travaillant et en stimulant régulièrement le cerveau, notamment en faisant travailler sa mémoire et sa vivacité d’esprit.

Jeux vidéo : des effets positifs. Jeux et Internet : quelques enjeux psychologiques et sociaux. SOS ADDICTIONS - Site officiel de l'association. Le jeu vidéo changera-t-il l'humanité ? Le marché videoludique actuelLe chiffre d’affaire mondial du jeu vidéo (physique et dématérialisé) en 2013 sera d’environ 66 milliards de dollars, soit 17% de plus qu’en 2012, et devrait selon les experts atteindre 80 M$ en 2016.

Le jeu vidéo changera-t-il l'humanité ?

Ce qui en fait le premier secteur d’activité du loisir en termes de chiffre d’affaire. Le marché du jeu vidéo est d’ailleurs en progression de 6 à 10% par an depuis 40 ans. La médiatisation des problématiques de la violence et de l'addiction aux jeux vidéo. En termes de volume de vente, 6 millions de copies du jeu se seraient écoulées la première semaine.

La médiatisation des problématiques de la violence et de l'addiction aux jeux vidéo

Olivier Mauco, les « serious games : entreprise d’autolégitimation », in Médiamorphoses n° 22, Les jeux vidéo un « bien » culturel. 2008. Howard Becker, Outsiders, 1985 ; Metaillé, p. 146. Dominique Mehl, La Bonne Parole, Éditions la Martinière, 2003. Par extension « c’est la circulation à l’intérieur du champ journalistique qui donne du poids à l’information. » Marchetti, Champagne, op. cit. p. 60.

Le corpus d’analyse se compose des archives numériques du New York Times et de Newsweek ; la délimitation temporelle correspond à la sortie de Mortal Kombat et la veille du massacre de Littleton : cinq articles abordent cette question dans Newsweek, 8 dans le New York Times, dont un sur les jeux vidéo violents, Carey Goldberg « Children and Violent Video Games : A Warning », 15 décembre, 1998. Peter Lohr, « It Takes a Child to Raze a Village », 5 mars 1998, New York Times.

Soigner des jeux vidéo / soigner par les jeux vidéo. 1 Winnicot, Jeu et réalité, 1975, Paris, Gallimard, « Folio essais », 2002. 1Le saisissement du jeu vidéo par la clinique s’est dans un premier temps opéré à la marge, notamment autour des questions d’addiction.

Soigner des jeux vidéo / soigner par les jeux vidéo

Les premières consultations sont venues d’une demande sociale, mais l’offre de service n’étant à l’époque pas constituée, les premiers patients ont été acceptés dans les services de toxicomanie. Car le meilleur moyen de déterminer si un joueur peut souffrir d’une addiction est d’analyser si la pratique excessive pouvait être une pathologique, puis quelle serait cette pathologie, Thomas Gaon revient sur la carrière de la notion d’addiction, dans une généalogie critique du concept.

Accueil.