A l'exception de quelques abstentions et votes "contre", l'accord de gouvernement a été massivement approuvé par les différentes fédérations du PS. Cela dit, le congrès national socialiste n'aura lieu que ce dimanche. Côté cdH et MR, les militants ont donné leur feu vert à la prochaine coalition fédérale. Fédérations PS, cdH et Mr: l'accord approuvé à la quasi unanimité Fédérations PS, cdH et Mr: l'accord approuvé à la quasi unanimité
Yves Leterme quitte la vie politique belge sous les applaudissements Yves Leterme présidera ce vendredi un dernier Conseil des ministres avant de prendre le cap de l’OCDE à Paris où il deviendra secrétaire général adjoint. Le nouveau gouvernement Di Rupo Ier devrait prêter serment au début de la semaine prochaine. Après une première crise politique consécutive aux élections de juin 2007, Yves Leterme est entré en fonction en mars 2008 mais dut être remplacé une bonne partie de l’année 2009 lorsqu’éclata le Fortisgate. Son successeur, Herman Van Rompuy, étant appelé à prendre la présidence de l’Union européenne, Yves Leterme revint fin 2009 jusqu’à la chute de son gouvernement en avril 2010. Yves Leterme quitte la vie politique belge sous les applaudissements
Belgique : le roi a nommé Elio Di Rupo premier ministre Le roi des Belges, Albert II, a nommé, lundi 5 décembre au soir, le socialiste francophone Elio Di Rupo premier ministre et a validé la liste des membres de son gouvernement, mettant fin à la plus longue crise politique de l'histoire du royaume. M. Di Rupo, 60 ans, est le premier francophone à diriger un gouvernement en Belgique depuis plus de trente ans. La prestation de serment du nouveau premier ministre, qui succède au démocrate-chrétien flamand Yves Leterme, et de son gouvernement aura lieu le mardi à 15 heures, précise un communiqué du Palais royal. Lire le portrait du Monde : "Avec Elio Di Rupo, la Belgique veut croire au conte de fées" Belgique : le roi a nommé Elio Di Rupo premier ministre
Avec Elio Di Rupo, la Belgique veut croire au conte de fées LE MONDE | • Mis à jour le | Par Jean-Pierre Stroobants Tout au bout de la crise - 535 jours sans gouvernement de plein exercice -, la Belgique a pu s'offrir, mercredi 30 novembre, un premier ministre, un espoir et un "conte de fées". Les trois représentés par la même personnalité : Elio Di Rupo. Ce jour-là, le président wallon du PS mettait un terme à une interminable négociation en scellant le programme d'une coalition qui parviendra peut-être à stabiliser le royaume, menacé tout à la fois par ses tourments institutionnels et par la contagion de la crise au sein de la zone euro. Avec Elio Di Rupo, la Belgique veut croire au conte de fées
Voici le gouvernement Di Rupo Ier

Voici le gouvernement Di Rupo Ier

Di Rupo-Reynders et Hoyos-Lutgen face à face sur la RTBF elections 2014 La RTBF promet de donner la parole aux grands comme aux petits partis. Mis en ligne La Belgique privée d’éclipse lunaire mardi matin belgique La Terre s’intercalera entre le soleil et la Lune mardi à 7h du matin. L’éclipse totale peut donner une couleur rouge sang à notre satellite. Explications Mis en ligne En Belgique, la cocaïne est «bonne et pas chère» belgique Le prix moyen de la cocaïne en Belgique est un des moins élevés au monde, révèle l’enquête en ligne relative aux drogues, Global Drug Survey.