background preloader

Jeunes et réseaux sociaux

Facebook Twitter

L’enquête « Lycéens et réseaux sociaux » Les pratiques numériques médiatiques des jeunes. Sociologie des réseaux sociaux. Aujourd’hui paraît la troisième édition du livre que j’avais consacré à la Sociologie des réseaux sociaux, et dont la première édition était parue en 2004 aux Editions de la Découverte, dans la collection « Repères ».

Sociologie des réseaux sociaux

Le livre avait alors été écrit dans un contexte particulier, celui de la montée, en France comme ailleurs, de l’analyse des réseaux à la fois comme nouveau corpus de méthodes pour les sciences sociales, et aussi comme nouveau paradigme, ambitionnant d’ouvrir une troisième voie « méso-sociologique » entre le holisme et l’individualisme méthodologique, et qui a pu aussi consister à opposer les réseaux sociaux aux classes sociales. L’ambition de la sociologie des réseaux sociaux est donc de restituer aux comportements individuels la complexité des systèmes de relations sociales dans lesquels ils prennent sens, et auxquels ils donnent sens en retour. Que s’est-il donc passé au cours des dix dernières années, pour qu’on assiste à un tel retournement ? Chez Decitre… Chez Amazon… Report: Generation M2: Media in the Lives of 8- to 18-Year-Olds. Les adolescents vont-ils adhérer à Google+ ?

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Veille et Analyses de l'ifé. Dossier de veille de l'IFÉ : Jeunesses 2.0 : les pratiques relationnelles au cœur des médias sociaux n°71, février 2012 Auteur(s) : Endrizzi, Laure Télécharger la version intégrale du dossier (version PDF) Résumé : En 10 ans, les pratiques d'internet ont considérablement évolué.

Veille et Analyses de l'ifé

Bibliographies VST- INRP. Les ados sur Internet 1/6. Okapi 100% ADO - Le blog > Actus > En bref > Les ados sur Internet 1/6 20 février 2012 Que fais-tu sur la toile ?

Les ados sur Internet 1/6

Internet: les jeunes savent se protéger, mais moins se maîtriser. Lorsque l'on évoque les dangers qui guettent les jeunes sur internet, celui de la prédation sexuelle vient immédiatement à l'esprit, les mineurs semblant des proies plus faciles.

Internet: les jeunes savent se protéger, mais moins se maîtriser

Mais si "le phénomène de la mauvaise rencontre sur internet existe toujours", "ce n'est pas la problématique majeure", explique Yann Padova, secrétaire général de la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL). "L'enjeu semble être désormais le mauvais usage que les jeunes font d'internet", assure l'expert, qui participe mardi à un colloque de l'Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ) sur les relations entre les jeunes et internet. L'explosion des réseaux sociaux comme Facebook, passé de 3 millions d'utilisateurs en 2008 à près de 22 millions en 2011 en France, a de facto entraîné une mutiplication d'échanges et de pratiques. Paradoxalement, les jeunes sont plus sensibilisés que la moyenne de la population sur la nécessité de se protéger. Parents Helping Kids Lie Online. Volume 16, Number 11 - 7 November 2011. L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans — Éducnet.

Social networking's good and bad impacts on kids. Social networking increases risk of teen drug abuse: study. Les limites d’âge n’aident pas parents et enfants à comprendre les réseaux sociaux. Par Hubert Guillaud le 04/11/11 | 2 commentaires | 2,575 lectures | Impression Aux Etats-Unis, l’âge légal pour rejoindre les sites sociaux est de 13 ans, selon le Children Online Privacy Protection Act (Coppa) : une mesure destinée à aider les parents à protéger leurs enfants des risques des réseaux sociaux.

Les limites d’âge n’aident pas parents et enfants à comprendre les réseaux sociaux

Ce qui n’empêche pas beaucoup d’enfants de s’inscrire sur les sites sociaux avant l’âge légal, assez souvent avec l’accord explicite de leurs parents d’ailleurs. Ce qui a donné l’idée à Eszter Hargittai, Jaso Schultz, John Palfrey et danah boyd de commettre une nouvelle étude : “Pourquoi les parents aident-ils leurs enfants à mentir à propos de leur âge sur Facebook, ou les conséquences inattendues de la Coppa”. Face à ce détournement massif, la question est de savoir si la Coppa aide à responsabiliser les parents et les enfants. Teens, kindness and cruelty on social network sites. Social media use has become so pervasive in the lives of American teens that having a presence on a social network site is almost synonymous with being online.

Teens, kindness and cruelty on social network sites

Fully 95% of all teens ages 12-17 are now online and 80% of those online teens are users of social media sites. Many log on daily to their social network pages and these have become spaces where much of the social activity of teen life is echoed and amplified—in both good and bad ways. We focused our attention in this research on social network sites because we wanted to understand the types of experiences teens are having there and how they are addressing negative behavior when they see it or experience it. As they navigate challenging social interactions online, who is influencing their sense of what it means to be a good or bad “digital citizen”?

How often do they intervene to stand up for others? In our survey, we follow teens’ experiences of online cruelty – either personally felt or observed – from incident to resolution. L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Observatoire ConsumerLab Ericsson: comment les adolescents communiquent-ils et socialisent-ils aujourd’hui ?

“Le chat vidéo, c'est comme avoir ses amis assis sur son bureau!

Observatoire ConsumerLab Ericsson: comment les adolescents communiquent-ils et socialisent-ils aujourd’hui ?

" - Victoria, 15 ans Entre juin et novembre 2011, l’observatoire ConsumerLab d’Ericsson a mené une étude afin d’analyser le comportement des adolescents et les implications que cela a sur les terminaux mobiles et la technologie à venir. « Les comportements s’inscrivent dans une dynamique et évoluent au cours d’une vie. En grandissant, les adolescents se mettent à employer les mêmes outils de communication que les adultes. Bien sûr, ils continuent d’utiliser « leurs » outils, c’est-à-dire les textos, Facebook et le chat vidéo, mais ils comprennent peu à peu la nécessité d’utiliser également l’e-mail ou la voix », explique Ann-Charlotte Kornblad, consultante senior du ConsumerLab d’Ericsson.