Intelligence collective

Facebook Twitter
intelligence collective

Thèse - Les pratiques du socialbookmarking dans le domaine de l'
Par Rémi Sussan le 01/12/10 | 15 commentaires | 4,393 lectures | Impression Qu’entend-on généralement par “intelligence collective” ? Pour le monde du web, la messe est dite : c’est le produit émergent de l’interaction entre plusieurs milliers, voire millions d’individus, certains ne partageant avec les autres qu’une quantité minimale de leur réflexion (c’est la théorie du surplus cognitif chère à Clay Shirky, comme il l’a développe dans on livre éponyme ou chez TED). L’intelligence collective à petite échelle

L’intelligence collective à petite échelle

FACE à l’irruption des nouvelles technologies de la communication et de l’information, certains penseurs mettent en garde contre les dérives et les dangers que cela suppose pour la démocratie. D’autres, comme l’auteur de l’article ci-dessous, y voient, au contraire, l’occasion d’un nouvel élan pour la participation civique des citoyens. Sa thèse, en particulier, de « l’intelligence collective » est séduisante qui annonce, grâce aux performances du multimédia, une nouvelle étape du projet républicain garantissant « l’accès de tous au savoir ». par Pierre Lévy, octobre 1995 Aperçu

Pour l'intelligence collective, par Pierre Lévy

Pour l'intelligence collective, par Pierre Lévy
Center for Collective Intelligence

L’esprit wiki : intelligence collective, Wikimedia et wikis de territoire

Samedi 22 janvier 2011, Bug et Wikimedia France organisaient une rencontre sur « l’esprit Wiki » à la Cantine numérique rennaise : un rendez-vous pour parcourir la galaxie Wiki, wikipedia comme producteur d’intelligence collective, les projets de la fondation Wikimedia et ses avatars territoriaux, comme Wiki-Rennes. Près de cinquante personnes ont répondu au rendez-vous. Wikimedia Commons CC-BY-SA - Auteur : Luigi Chiesa Richard de Logu présente les travaux de Anders Sandberg exposés lors de la conférence LIFT 10 à Marseille en juillet 2010. Anders Sandberg est chercheur en neurosciences « computationnelles » et étudie dans son département de philosophie d’Oxford et au sein de l’Institut pour le futur de l’humanité les phénomènes de développement de l’intelligence collective notamment grâce au web. « la diversité est supérieure à l’expertise » L’esprit wiki : intelligence collective, Wikimedia et wikis de territoire