background preloader

L'orthographe

Facebook Twitter

J'enseigne en nouvelle orthographe et... tout va bien. Comme énormément de mes collègues de primaire (et la plupart des profs blogueurs), j’écris en nouvelle orthographe et je l’enseigne, depuis sept ou huit ans.

J'enseigne en nouvelle orthographe et... tout va bien.

Chaque année, davantage de manuels paraissent en nouvelle orthographe. Cela passe quasiment inaperçu tant ces rectifications sont légères, très loin de l’hystérie collective qui s’est emparée des réseaux sociaux ces jours-ci. Comme mes collègues (lisez Mistinguette, ici), j’applique les programmes qui, depuis 2007, puis 2008, puis 2015*, demandent aux profs d’adopter comme référence l’orthographe révisée de 1990. Ce blog est écrit en nouvelle orthographe, depuis 2008, et, soyez honnête, est-ce qu’il vous pique les yeux ? Est-ce que la langue française vous semble défigurée ? À l’IUFM, j’ai eu un professeur de français qui nous a expliqué les raisons de ces rectifications.

En effet, au cours des siècles, l’orthographe française n’a cessé d’évoluer. Non, n’est-ce pas ? Certains profs prétextent que ces règles sont peu employées. Les orthographes approchées. Qu'est-ce que les orthographes approchées?

Les orthographes approchées

Les orthographes approchées sont une manière d'aborder l'orthographe sous l'angle de la résolution de problème. En effet, l'élève est placé en sous-groupe, préférablement des trios, et est amené à écrire des mots ou des groupes de mots en partant de leurs idées et de leurs connaissances du code graphophonétique. Tout au long de cette démarche, l'enseignant questionne les élèves sur leur processus et les stratégies utilisées afin qu'il se rapproche de plus en plus de la norme orthographique. Le déroulement Il y a plusieurs manières d'aborder les orthographes approchées, mais celle que je vais vous décrire est la plus commune. 1- L'enseignante doit choisir des mots cibles à demander aux élèves tout en considérant l'objectif qu'elle souhaite atteindre. 2- Former les trios. 3- Attribuer des rôles si nécessaire (gardien de la parole, gardien du temps, porte-parole, etc.) 6- Leur demander d'écrire le mot lorsqu'ils auront réussi à faire conscensus.

Capsules Vidéo pédagogiques - Orthographe approchées. Les 40 règles de base de l'orthographe française. L’orthographe fait souvent peur, même aux plus doués d’entre nous… Maîtriser les bases orthographiques est donc essentiel pour être plus confiant et améliorer son français.

Les 40 règles de base de l'orthographe française

Je reprends ici les 40 règles de base de l’orthographe française à partir du fascicule « Parcours sans faute » de Monsieur L. Massarenti en l’actualisant et en le complétant. Si vous appliquez ces règles, vous éviterez de faire 85 à 90 % des fautes couramment rencontrées. N’hésitez pas à parcourir les règles qui vous intéressent à travers le sommaire.

Si vous voulez en savoir plus sur l’orthographe, je vous conseille les livres suivants : 1# Accord des adjectifs L’adjectif s’accorde toujours avec le nom qu’il qualifie ou qu’il détermine. Qualifier : Donner une qualité ou un défaut. Déterminer : Préciser le sens. Exemple : Une grande femme. L’orthographe : quand écrire sans faire de fautes devient un jeu d’enfant! L’orthographe : pourquoi n’est-ce pas toujours facile?

L’orthographe : quand écrire sans faire de fautes devient un jeu d’enfant!

Bien écrire n’est pas un don naturel chez bien des jeunes, ni même chez de nombreux adultes. Si certains élèves présentent des troubles diagnostiqués comme la dysorthographie, d’autres ne sont tout simplement pas intuitivement performants et rechignent devant leurs dictées et leurs textes. Allô Prof fait la distinction entre les enfants dysorthographiques et ceux qui, simplement, ne sont pas tombés dans la potion orthographique quand ils étaient petits.

L’organisme définit la dysorthographie comme : « un trouble persistant de l’acquisition et de la maîtrise de l’orthographe. Il affecte principalement l’apprentissage et l’automatisation de la correspondance phonème‑graphème (correspondance de l’unité sonore à son unité écrite) ainsi que la capacité à se représenter visuellement l’orthographe des mots. On comprendra donc que les enfants qui font beaucoup de fautes ne sont pas nécessairement atteints d’un trouble d’apprentissage.