background preloader

INFO

Facebook Twitter

Le port du hijab bientôt autorisé dans la police nationale. Le port du hijab sera bientôt autorisé dans la police nationale. Cette initiative vise à encourager les femmes qui ont décidé de travailler au sein des forces de l’ordre. Le ministre de l’intérieur Gérard Collomb a déclaré que les femmes travaillant à la police nationale seraient autorisées à porter le hijab au travail. « Le ministère de l’intérieur a récemment approuvé un complément à l’uniforme de la police qui permettra aux femmes musulmanes de porter le hijab, si elles le souhaitent. Cela est fait pour encourager les femmes qui ont choisi de faire carrière dans la police », a déclaré Gérard Collomb. Trois sortes de hijab ont été testés par la police nationale avant son autorisation, et celui retenu s’enlève rapidement, n’est pas encombrant et ne pose donc aucun risque pour la policière désirant le porter, a indiqué le ministre.

Cantal : ses vaches dérangent ses nouveaux voisins, un agriculteur condamné à déménager - 08/06/2017 - ladepeche.fr. Un agriculteur à la tête d'un troupeau de vaches, dans le village de Lacapelle-Viescamp, dans le Cantal, a été condamné à déménager sa ferme parce que ses voisins étaient incommodés par l'odeur de ses vaches et du fumier. C'est une histoire qui agite tout le village de Lacapelle-Viescamp, dans le Cantal. Tout commence il y huit ans, lorsqu'un couple de citadins décide de s'installer dans ce petit village, calme et paisible, tout proche de la ferme de l'agriculteur. Mais quelques temps plus tard, cet éleveur de vaches Salers reçoit une convocation devant la justice, parce que ses voisins sont incommodés par l'odeur des vaches et du fumier.

Sans avoir jamais dit un mot, ni pris la peine de discuter avec l'agriculteur, ce voisin grincheux décide de l'attaquer en justice. Le tribunal d'Aurillac est donc saisi, et finalement, rien n'est retenu contre le paysan, mais cette décision ne convient pas du tout au plaignant qui décide de faire appel. L'agriculteur risque de cesser son activité. Attentats de novembre: Jawad Bendaoud, le «logeur» d'Abaaoud, pourrait échapper aux assises. JUSTICE Les juges d’instruction ont disjoint son cas de celui des autres protagonistes du dossier… 20 Minutes avec AFP Publié le Mis à jour le Jawad Bendaoud, le logeur des djihadistes du 13 novembre, va-t-il échapper aux assises ? Les juges d’instruction ont disjoint son cas de celui des autres protagonistes du dossier, estimant qu’il n’avait pas connaissance du projet d’attentats qui ont frappé Paris, a appris ce jeudi l’AFP de source proche de l’enquête.

>> A lire aussi : «Attends que je sorte, fils de pute, je vais te niquer!» Cette ordonnance, rendue le 28 avril et qui concerne deux autres hommes, pourrait conduire à revoir à la baisse les chefs de mise en examen les visant. Il ne cesse de clamer son innocence Jawad Bendaoud avait fourni l’appartement de Saint-Denis où Abdelhamid Abaaoud, organisateur présumé des attaques (130 morts), et un autre auteur des tueries s’étaient repliés.

Des pistes suivies finalement sans rapport avec l’enquête Mots-clés : Edouard Philippe, impliqué dans le pillage de l’uranium du Niger par Areva. Communiqué du 15 mai 2017 – Observatoire du nucléaire – L’Observatoire du nucléaire dénonce la nomination au poste de premier ministre de M. Edouard Philippe qui n’est en rien le personnage « modéré » que la communication macronienne tente de mettre en scène. Bien au contraire, M. Philippe a les mains très sales, ou plutôt… radioactives. En effet, lorsqu’il travaillait pour la multinationale atomique Areva, il a participé à de sombres manœuvres dans les coulisses uranifères de la Françafrique. En octobre 2007, Edouard Philippe est nommé directeur de la communication et directeur des affaires publiques d’Areva.

C’est précisément pendant cette période, le 13 janvier 2008, qu’un accord est signé entre Areva et le pouvoir du Niger concernant l’exploitation de l’uranium, accord immédiatement contesté par le Mouvement des Nigériens pour la justice, mouvement touareg en rébellion contre le pouvoir centrale de Niamey. Retraite : un site internet permet de corriger les erreurs de calcul. Des erreurs peuvent se glisser dans les relevés de carrière envoyés par les caisses de retraite. Il y a un an, la Cour des comptes constatait que cela concernait 8% des relevés établis par la Caisse nationale d'assurance vieillesse.

Qu'il s'agisse de trimestres oubliés ou de points non pris en compte, il faut vérifier. Certains cabinets spécialisés proposent ce type de service mais les prestations sont très chères (parfois plusieurs milliers d'euros). Dès vendredi, le site on-agit-retraite.fr permettra à tout le monde de le faire pour 10 euros seulement. Quelles sont les anomalies les plus courantes ? La démarche, qui peut être faite à tout âge, est très simple. "La correction augmente mes droits de 35.000 euros sur dix ans. " 52 % des Français « favorables » au retour de la peine de mort. Parmi de nombreuses données sur l’état d’esprit des Français, l’étude annuelle sur les « fractures françaises » a fait état, mercredi 6 mai, d’une progression significative de l’opinion favorable au retour de la peine de mort.

D’après cette enquête – réalisée par Ipsos et Sopra Steria avec la Fondation Jean-Jaurès et Science Po –, 52 % des Français, toutes sensibilités politiques confondues, s’y disent favorables : c’est 7 points de plus que l’année précédente. En particulier, les sympathisants socialistes sont 36 % à souhaiter ce rétablissement, soit une hausse spectaculaire de 15 points par rapport à 2014. La proportion augmente aussi nettement chez les cadres et les professions intermédiaires (à 37 et 39 %, contre 26 % en 2014) et les retraités (à 53 % contre 45 % en 2014). « C’est une question dans l’absolu » Voir le visual interactif : Qui pratique la peine de mort dans le monde ? Lire aussi Une France moins pessimiste où les idées du FN s’enracinent. "Factures, achats, frais de réception"... le train de vie de l'ex-ministre Rachida Dati critiqué. Guyancourt : des musulmans réclament une salle de prière.

VIDEO Jack Lang : "Paris est une sorte de capitale arabe ou orientale en son genre" Villeneuve-d'Ascq (Nord) : un surveillant de collège mis en examen pour viols et corruption de mineurs. Peut-être un nouveau scandale pédophile. Un étudiant âgé de 27 ans, surveillant dans un collège de Villeneuve-d'Ascq, dans le Nord, et entraîneur d'équipes de jeunes de football, a été mis en examen vendredi pour viols et corruption de mineurs.

La justice enquête sur des viols présumés sur six victimes mineures, selon des informations de La Voix du Nord. Selon le parquet de Lille, l'éducateur reconnaît les faits, mais indique que "les victimes de moins de 15 ans étaient consentantes". L'homme était surveillé depuis plusieurs mois. Début avril, le président du club de football de l'US Ascq avait alerté le procureur de la République. "Lors d'un loto, il a eu un comportement anormal vis-à-vis d'un jeune qui souhaitait venir au club, en l'embrassant sur la bouche", a-t-il déclaré à l'AFP. Un projet de loi annoncé Le violeur présumé, travaillant au club depuis cinq ans, entraînait l'équipe des moins de 14 ans, et intervenait occasionnellement lors d'entraînements des moins de 12 ans.

Surpris en train de violer sa sœur de 5 ans. Alain Juppé convié au huis clos des «maîtres du monde» LE SCAN POLITIQUE - Le candidat à la primaire de la droite participe à la réunion annuelle du très secret groupe Bilderberg. Alain Juppé président de la Répiblique? Pas pour l'instant. Et pourtant, le maire de Bordeaux est convié de jeudi à dimanche à la très secrète réunion des «maîtres du monde». Le surnom donné au groupe Bilderberg qui, depuis 1954, réunit une fois par an à huis clos entre 100 et 150 personnalités politiques et économiques triées sur le volet, toutes d'Europe ou d'Amérique du Nord. Chaque année, les invités se retrouvent dans un pays différent. Plusieurs français sont invités par Henri de Castries, le PDG d'Axa, qui préside l'édition 2015 du colloque. Le site internet du groupe Bilderberg précise que tous auront à débattre de quinze thèmes.

Une méthode qui attire à Bilderberg des critiques, certains n'hésitant pas à se servir de ce rendez-vous pour élaborer des théories du complot. Ségolène Royal conseille de «ne plus manger de Nutella» pour sauver la planète. VIDÉO/LE SCAN POLITIQUE - La ministre de l'Ecologie assure que la célèbre pâte à tartiner «fait des dégâts considérables» à l'environnement. Après le désherbant Roundup, la ministre de l'Écologie prend le Nutella pour cible. Ségolène Royal part en guerre contre la célèbre pâte à tartiner commercialisée par Ferrero. Invitée lundi soir du Petit journal de Canal +, la ministre socialiste a fait la promotion de la prochaine COP 21, la conférence climat qui s'ouvrira en décembre à Paris sous l'égide de l'ONU. «Il faut replanter massivement des arbres parce qu'il y a eu une déforestation massive qui entraîne aussi du réchauffement climatique», a expliqué la numéro trois du gouvernement.

Ajoutant: «Il faut arrêter de manger du Nutella par exemple parce que c'est l'huile de palme qui a remplacé les arbres. Et donc il y a eu des dégâts considérables». Et à Yann Barthès qui lui faisait remarquer que «c'est bon», la ministre a aussitôt rétorqué un cinglant «bah oui mais il ne faut pas». Haisnes : meilleur ouvrier de France, il ne peut même plus se soigner. David Grigny, on vous en a déjà parlé. Il est ce qu’on appelle un artisan d’art, un maître dans son domaine : l’ébénisterie. Jusqu’à il y a quelques années, son quotidien était rempli de meubles inestimables, de bois précieux, de techniques de restauration virtuoses.

Compagnon du Tour de France,il a décroché en 2008 la médaille de meilleur ouvrier de France (MOF) après avoir restauré le bureau du père de Louis XVI... Le genre de type qu’on voit parfois dans de longs reportages à la télé parler de leur travail, de l’Histoire de France qu’ils côtoient chaque jour, des chantiers prestigieux qu’ils ont menés. Une success story ? Pas de revenus depuis six ans Depuis une loi, en 2002, qui l’éloigne des chantiers de restauration du patrimoine, c’est le cauchemar : il ne peut plus travailler. Du coup, sans revenus, il vit reclus chez sa mère. Décoré par Nicolas Sarkozy, oublié de tous David Grigny, 41 ans, a débuté à 14 ans. . « Dans les ministères, du mépris » La folle rumeur de l’invasion du Texas. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Gilles Paris (Washington, correspondant) La fusillade intervenue le 3 mai au Texas à l’occasion d’un concours de caricatures visant le prophète Mahomet a éclipsé la controverse, mais cette dernière a fini par se frayer un chemin jusqu’au Pentagone à l’occasion d’une conférence de presse du secrétaire à la défense américain, Ashton Carter, jeudi 7 mai.

Interrogé, ce dernier a assuré d’un « non » mi-amusé mi-sérieux, que l’Etat fédéral américain n’avait pas pour intention de prendre le contrôle du Lone Star State. Au début du mois de mars, l’armée fait part de son projet d’effectuer une série de manœuvres baptisée Jade Helm 15 dans le sud des États-Unis, du 15 juillet au 15 septembre impliquant notamment les forces spéciales, bérets verts et Navy SEALS. Les États concernés apparaissent sur une carte qui ne tarde pas à enclencher la mobilisation d’amateurs de théories du complot. Intentions « hostiles » de l’armée fédérale Chuck Norris s’en mêle M.

Mort de Ben Laden : Seymour Hersh livre une version controversée. Seymour Hersh, l'un des plus célèbres journalistes vivant, vient de publier un article choc dans la "London Review of Books" : il explique que la mort d’Oussama Ben Laden, le 11 mai 2011, ne s’est pas du tout déroulée comme le prétend la version officielle américaine. A le lire, Ben Laden ne se cachait pas au Pakistan : il était prisonnier depuis 2006 de l’armée pakistanaise, assigné dans sa résidence d’Amottabbad. Le raid américain n'a pas rendu furieux les Pakistanais, puisqu'ils étaient en réalité complices de l’opération : ce sont eux qui ont vendu Ben Laden aux Etats-Unis contre une aide militaire accrue, affirme Hersh.

Ils auraient pu le livrer, mais ils ont préféré qu’une mise en scène soit organisée – le fameux raid. Dérive "conspirationniste" Hersh, 78 ans, prix Pulitzer, n’est pas un débutant dans le journalisme : c’est une légende. "Son histoire ne résiste pas à l'examen" A peine publiée, son enquête sur la mort de Ben Laden a été prise avec des pincettes par les autres médias.