background preloader

Intersectionnalité des dominations

Facebook Twitter

Quand le féminisme est instrumentalisé à des fins islamophobes. Michel Onfray : "On jongle avec des idées, mais pas avec la misère des gens.

Quand le féminisme est instrumentalisé à des fins islamophobes

Et la misère des gens elle va où, aujourd’hui ? Elle va au Front National. Elle va au Front national qui est à peu près le seul parti qui parle à ces gens-là, en disant : "bon, ben nous on vous a pas oubliés". Trente paradoxes. Des paradoxes, en vérité, il y en a beaucoup.

Trente paradoxes

Nombre d’entre eux ont déjà été relevés par quelques observateurs et observatrices avisé-e-s [2], et comme le soulignait un ami lors d’un récent débat public, ces paradoxes sont pour l’essentiel les mêmes que ceux qui ont rythmé la précédente « guerre du voile » – celle qui ciblait le foulard des collégiennes et des lycéennes et qui avait abouti, le 15 mars 2004, à une loi d’interdiction renvoyant quelques centaines d’adolescentes dans les oubliettes du système scolaire, et quelques centaines d’autres à l’humiliation d’un dévoilement forcé [3]. Une analyse anarchiste de la Théorie du Privilège – par l’assemblée de femmes de la Fédération Anarchiste britannique.

Le but de ce texte est de présenter une analyse anarchiste et de lutte des classes de la Théorie du Privilège.

Une analyse anarchiste de la Théorie du Privilège – par l’assemblée de femmes de la Fédération Anarchiste britannique

Nous sommes nombreux à penser que le terme “privilège” est utile pour parler de l’oppression liée à la classe économique. Mais il peut aussi nous aider à comprendre comment diverses oppressions affectent nos relations sociales et le croisement de nos luttes au sein du prolétariat. Cette analyse est le fruit du travail de l’assemblée des femmes de la Fédération Anarchiste (du Royaume uni). Ce texte ne représente pas tous nos points de vue et fait partie d’une discussion en cours au sein de la FA. But et définitions. Réflexions - Militantisme. Ignorer et défendre la domination masculine : le piège de l’intersectionnalité.

Le film « La Couleur des sentiments » est l’un des rares mettant en scène la solidarité entre femmes contre la suprématie masculine.

Ignorer et défendre la domination masculine : le piège de l’intersectionnalité

Une femme, Eugenia, blanche et riche - qui pourtant n’échappe pas aux carcans phallocrates : elle doit subir les foudres de son entourage car elle ne veut pas se marier, et désire se consacrer à sa passion du journalisme - décide, face au racisme que subissent les femmes noires, de leur permettre de s’exprimer en racontant leur vécu en tant que domestiques pour des familles blanches. Pour une fois, c’est le vécu des femmes noires qui est raconté, et non celui des hommes noirs, en l’occurrence. Mike, mort, coupable d'être SDF. Bonjour à tous!

Mike, mort, coupable d'être SDF

Cette fois-ci, le tyrannosaure est enragé! A Mons, oui, la capitale culturelle, où on érige une gare pharaonique pour des millions d'euros, Michaël V. est mort. Mort d'une simple rage de dents qui avait fini par dégénérer en infection du cerveau via l'oreille et l'oeil. Les fonctions positives de la pauvreté. La pauvreté est ordinairement étudiée par le biais des difficultés qu’elle provoque, des coûts qu’elle engendre, des politiques publiques ou privées qui la causent, ou bien des conséquences qu’elle produit sur les populations concernées.

Les fonctions positives de la pauvreté

Dans cet article classique paru en 1972 dans l'American Journal of Sociology, inédit en français et précédé d'une introduction de Hadrien Clouet, Herbert Gans renverse la perspective et cherche à identifier l’intérêt qu’ont certains acteurs au maintien ou à l’extension de la pauvreté. Au lieu de pointer les problèmes issus de la pauvreté, il en recherche les avantages : si elle survit aux politiques publiques, c’est que la pauvreté profite selon lui à certains groupes sociaux. Herbert Gans est un sociologue américain et enseigne à l'Université de Columbia de New York. Il est notamment l'auteur de Popular Culture and High Culture (1974), Deciding What's News (1979) et The War Against The Poor (1992). Résumé Chernus, J. 1967. Davis, K., and W. Comment être prise au sérieux quand on a des ovaires ? Vous êtes une femme et vous souhaitez être prise au sérieux malgré tout ?

Comment être prise au sérieux quand on a des ovaires ?

J’ai décidé de vous aider. Ne me remerciez pas, ça me fait plaisir. Bon, avant toute chose, ça veut dire quoi « être prise au sérieux » ? Homme Blanc Hétéro* : Le niveau de difficulté le plus faible qui existe. Une autre traduction sur ce blog…Yeah!

Homme Blanc Hétéro* : Le niveau de difficulté le plus faible qui existe

Je précise que celle-ci a été plutôt rapide, donc elle est sûrement grandement imparfaite. Toute remarque de correction sera donc bienvenue! Sinon, je suis désolée pour les féministes racisées, ça sera encore un mec blanc (et cis hétéro en plus) ! Je le jure que je le fais pas exprès, mais ce texte est utile, et surtout je répugne fortement avec mes propres mots, à faire cette pédagogie-là…De quoi je parle?

Que faire de ce qu’on a fait de nous ? Maysoon Zayid - Humoriste américaine d'origine palestinienne (VOSTFR) De la laïcité égalitaire à la laïcité sécuritaire (première partie) " Vous aviez peur du “communautarisme”.

De la laïcité égalitaire à la laïcité sécuritaire (première partie)

Dans ce cas, dénonçons haut et fort le communautarisme des enseignants : il suffit d’aller faire un tour dans la salle des professeurs, on y compte la communauté des agrégés, bien blanche de peau, la communauté des certifiés, et enfin la communauté des vacataires et contractuels, composée de personnes typées, et j’en passe. " Radia Louhichi, surveillante [1] Une loi injustifiable. Si la plupart des syndicats enseignants, lors de leur audition devant la Commission Stasi, ont clairement dit leur opposition à une loi interdisant les signes religieux, leur engagement contre ce projet de loi n’est pas allé au-delà de quelques communiqués plutôt tièdes, omettant d’affirmer un refus de principe de toute exclusion pour simple port d’un foulard.

Care et femmes noires #1 : Les ombres de Malcolm X. Ella Little Collins (demi-soeur de Malcolm X) Cela fait un moment que je réfléchis à cette série d’articles, et ses composantes.

Care et femmes noires #1 : Les ombres de Malcolm X

Beaucoup d’articles du côté US traitent du “self care” des femmes noires, permettant à chaque femme noire conscientisée de se ressourcer et d’élaborer des stratégies de résistances dans la société. Se préserver, prendre soin de soi face à l’intersection de plusieurs violences, développer un système de soutien entre ses semblables, le rendre accessible pour éviter l’isolement et le repli… Je n’ai pas trouvé beaucoup d’éléments de ce genre du côté francophone, voire français. Le hasard a fait que, ayant vu passer çà et là des productions de femmes noires ou des traductions d’ouvrages, j’ai eu envie de faire une série sur le sujet.

Parler des conséquences psychiques du racisme et du sexisme sur les femmes noires est encore tabou. Néanmoins, la force et le soutien infaillibles me sont venus de ces mêmes femmes noires, tout aussi fatiguées que moi parfois. A suivre. La décence, chèr-e-s blanch-e-s...(3ème partie) Briser le tabou du « privilège » pour lutter contre le racisme et le sexisme. Toute personne devrait se sentir concernée par la lutte contre le racisme et le sexisme non pas – ou pas seulement – parce qu’elle défendrait le principe de l’égalité, mais avant tout parce qu’elle est impliquée dans les rapports de domination que le racisme et le sexisme légitiment et font perdurer, y compris quand elle n'en est pas victime. Ovarian Psyco-Cycles : un gang de cyclistes féministes. Ce vélo tue le patriarcat. Le féminisme intersectionnel expliqué via... des pizzas ! L'afro-féminisme, c'est quoi ? — Je veux comprendre.

Un récent article du Figaro s’est interrogé sur l’exclusion des minorités au sein du féminisme français. Des associations comme Osez le féminisme ont été pointées du doigts et accusées de ne pas intégrer les questions raciales dans un féminisme pensé par des femmes blanches issues d’un milieu social aisé. L’article expliquait la naissance d’un mouvement identitaire pour des femmes qui sont soit invisibles médiatiquement, soit assimilées à la délinquance ou à l’exotisme. Ces femmes tentent, de leur côté, de se détacher de cette image stéréotypée façonnée par les hommes mais aussi par les personnes occidentales en général, et essayent de se défaire des diktats de beauté qui les poussent à ressembler aux femmes caucasiennes, puisque le féminisme de France ne les aidera sans doute pas à le faire.