background preloader

COM.

Facebook Twitter

Retour sur le bibcamp communication du 1er février 2016. Communiquer c’est d’abord savoir qui nous sommes puis le dire Un contexte Plus d’une centaine de personnes se sont déplacées pour assister à la matinée d’échanges du 1er février 2016 qui s’est tenue à la BULAC autour de la communication en bibliothèque.

Retour sur le bibcamp communication du 1er février 2016

Le rendez-vous avait été pris suite à la tenue d’ateliers sur la thématique « Communication en BU » lors du Congrès 2015 de l’ADBU le 1er octobre à Besançon. Plus de 70 participants avaient échangé des retours d’expérience, des questions et des solutions permettant de faire un état des lieux des attentes et de poser une revendication commune : faire du sujet une thématique professionnelle à part entière, structurée, reconnue aussi bien en interne que par les partenaires institutionnels, et dotée de moyens humains et financiers.

Des synthèses de l’après-midi du 1er octobre étaient ressorties cinq thématiques qui ont été approfondies à Paris le 1er février . Retour sur les ateliers Les outils du PPCB (parfait petit communicant en bibliothèque) Communication en bibliothèques on Pinterest. À boire et à manger. « Il paraît évident de dire qu’on ne peut introduire ni nourriture ni boisson dans les salles de lecture et de consultation : mais ceci demande une surveillance constante et se heurte de plus en plus, à part pour les collections patrimoniales (et encore…), à l’incompréhension des usagers.

À boire et à manger

Entre deux maux, faut-il choisir le moindre ? Dans les salles de lecture où travaillent étudiants et lycéens, faut-il accepter les petites bouteilles d’eau, car il faudrait un agent à plein temps pour empêcher leur prolifération, et traquer les canettes de boissons gazeuses 1 ? » « Candide : Où puis-je trouver un petit quelque chose à grignoter ? – Le conservateur : Il n’y a que des nourritures spirituelles dans une bibliothèque. – Candide : Ah… Je vais aller chercher quelque nourriture à l’extérieur, et je m’installerai ici pour mon déjeuner. – Le conservateur : Il est strictement interdit de manger dans une bibliothèque ! – Le conservateur : Vous n’avez qu’à dévorer un livre !

– Candide : … 2 » La parole est d’or, le silence aussi ! Cette semaine : lancement de notre campagne Le bruit c’est l’affaire de tous… et beaucoup d’espoir placé dans le dispositif mis en place et dans la participation active du personnel.

La parole est d’or, le silence aussi !

De l’avis de tous, notre bibliothèque n’en était plus vraiment une depuis plusieurs mois côté qualité et ambiance sonores. Que fallait-il faire ? Surtout ne pas agir dans la précipitation ni de manière coercitive. Prendre le temps de réfléchir à la réponse, aux alternatives proposées et à l’adhésion constructive des collègues avant celle des lecteurs. La voie privilégiée est donc celle de la pédagogie et de la co-existence des usages, et des usagers à l’échelle du bâtiment, dans des espaces clairement identifiés et zonés en fonction du niveau de silence attendu : nul (zone libre), relatif (zone calme) et absolu (zone silence) à mesure qu’on progresse dans la bibliothèque.

J'aime : J'aime chargement… Hcefh guide pratique com sans stereo vf 2015 11 05. Créez des infographies et des graphiques en ligne. 56706 la bibliotheque nationale de france sur les reseaux sociaux. Impact sur l’image et la fréquentation du bâtiment. Il me paraît important de mettre en place des outils mesurant l’impact de la médiation documentaire numérique sur ce qui se passe dans le bâtiment de la bibliothèque : augmentation, même légère, du nombre d’emprunts ou de consultation des documents critiqués ; nombre d’interactions liées à ces outils, c’est-à-dire le nombre de gens qui viennent en parler aux bibliothécaires quel que soit le type de réaction1 ; la notoriété des outils vis-à-vis du public et des partenaires, c’est-à-dire est-ce qu’ils sont connus et est-ce que cela suscite l’envie de participer ?

Impact sur l’image et la fréquentation du bâtiment

À ce sujet, il peut être utile de prévoir de mener une petite enquête de satisfaction afin de conforter ces premiers indicateurs de notoriété et de savoir comment faire évoluer notre médiation documentaire numérique. Comme pour l’animation, la médiation documentaire numérique est un espace d’expérimentation de notre relation au public qui doit sans cesse être questionné et remis sur le métier. Notes. 49077 valorisation du patrimoine numerise des bibliotheques francaises sur les reseaux sociaux. 49092 ameliorer la visibilite des bibliotheques numeriques sur internet etat des lieux et perspectives de la cooperation numerique en france.