background preloader

Lhdupuis

Facebook Twitter

Ce que ressentent les animaux. La relation homme-animal. Dans bien des endroits du monde, la distinction entre les humains et les animaux n’est pas conçue de la même manière que chez nous.

La relation homme-animal

En Amérique du Sud par exemple, il est commun de doter certaines espèces animales de propriétés sociales ou mentales que nous réservons à l’espèce humaine. Là-bas, se demander si la relation à l’animal « peut être » significative apparaîtrait tout à fait incongru : les animaux sont des partenaires sociaux à part entière. Bonheur animal, bonheur humain. Sujets / La morale / Le bonheur / Un début de problématisation ...

Bonheur animal, bonheur humain.

L’apparente spontanéité de l’animal est souvent invoquée pour affirmer qu’il est heureux, sans souci, sans obligation, sans contrainte sociale. Spontanéité, à savoir non pas qu’il agisse réflexivement par soi-même, mais parce qu’il semble qu’entre lui et ses actes, il n’y a nulle place dans laquelle une délibération, une décision, pourraient se constituer. BLOG: LE BONHEUR. CHAPITRE 1 : UN ANIMAL PEUT-IL ËTRE HEUREUX ?

Pour dissiper toute équivoque, on précisera d'emblée qu'il s'agit, dans cet article, de l'animal (non humain) en tant qu'animal et non pas de l'animal en tant qu'être coexistant avec l'homme.

BLOG: LE BONHEUR. CHAPITRE 1 : UN ANIMAL PEUT-IL ËTRE HEUREUX ?

En d'autres termes il s'agit de discuter de la possibilité du bonheur pour un être doué de sensibilité mais non de conscience. On pourra rétorquer qu'il n'est pas évident que certains animaux soient pourvus d'une sensibilité et qu'il n'est pas prouvé non plus que certains (les grands singes par exemple) soient dénués, sinon de conscience, au moins de raison. Nous n'entrerons pas dans ces détails zoologiques. S'il faut absolument s'appuyer sur des exemples, on peut imaginer que lorsqu'on parle ici d'animal, on pense à un lièvre, une hirondelle, un lion ou à un animal domestique, vivant dans un espace protégé sans autres vicissitudes que celles inhérentes au climat, à la recherche de sa nourriture, à l'existence d'autres animaux prédateurs et autres contraintes propres à sa nature.

Le bonheur est un choix, en voici la preuve scientifique. BIEN-ETRE - Une des hypothèses courantes des recherches en psychologie est que nous aurions un seuil de bonheur qui prédétermine en grande partie notre bien-être général.

Le bonheur est un choix, en voici la preuve scientifique

Nous orbitons autour de ce seuil, nous sentant plus heureux lorsque quelque chose de positif survient dans notre vie, et l'inverse, pour retrouver notre équilibre par la suite. Or, il se trouve que ce seuil peut, dans une certaine mesure, être recalibré. Bien que notre humeur et notre bien-être soient en partie déterminés par des facteurs génétiques et culturels, les experts s'entendent pour dire qu'environ 40% de notre bonheur dépend entièrement de nous-mêmes. De vastes pans de la recherche autour de la psychologie positive ont démontré que le bonheur est choix que nous pouvons tous faire. Penser le bonheur aujourd’hui - Approches contemporaines du bonheur - Presses universitaires de Louvain. 1La pensée et les recherches contemporaines offrent-elles une meilleure compréhension du bonheur de l’homme ?

Penser le bonheur aujourd’hui - Approches contemporaines du bonheur - Presses universitaires de Louvain

Qu’ont-elles apporté à la réflexion sur le bonheur et à son identification ou à sa détermination ? Les sciences sociales ne se sont intéressées que tardivement à la question de la vie bonne qui a longtemps été le domaine réservé de la philosophie et de la théologie. Bonheur : Définition philosophique. Qu’est ce que le bonheur ?

Bonheur : Définition philosophique

Le bonheur est un état de satisfaction complète caractérisé par sa stabilité et sa durabilité. Il ne suffit pas de ressentir un bref contentement pour être heureux. Bonheur. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bonheur

Le bonheur est un état durable de plénitude, de satisfaction ou de sérénité, état agréable et équilibré de l'esprit et du corps, d'où la souffrance, le stress, l'inquiétude et le trouble sont absents. Le bonheur n'est pas seulement un état passager de plaisir, de joie, il représente un état d'équilibre qui dure dans le temps. C'est un concept qui a été étudié en philosophie, psychologie et sociologie. Définition[modifier | modifier le code]