background preloader

Janvier 2015

Facebook Twitter

Le data center PAR7 d’Interxion certifié ISO 50001. Par Frédéric Bordage - 16/01/2015 Situé à La Courneuve (93), le centre de données PAR7 d’Interxion a été certifié ISO 50001 à la fin de l’année dernière.

Le data center PAR7 d’Interxion certifié ISO 50001

Une reconnaissance pour cet acteur engagé de longue date dans une démarche environnementale sérieuse. « La gestion de l’énergie est fondamentale pour répondre aux enjeux environnementaux » explique Fabrice Coquio, président d’Interxion France. ISO 50001:2011 est une certification internationale de système de management de l’énergie (SME). Délivrée pour 3 ans par un organisme accrédité par le Cofrac, elle permet d’identifier facilement les organisations qui ont mis en place les systèmes et processus nécessaires à l’amélioration de leur performance énergétique.

L’objectif est de réduire les impacts environnementaux (dont les émissions de gaz à effet de serre) et les coûts liés à la consommation d’énergie. La certification ISO 50001 est une démarche volontaire. Nos autres articles sur Interxion. Sources : Interxion, GreenIT.fr. Datacenter : Amazon confirme l’acquisition d’Annapurna Labs.

Dépenses IT : pas d'euphorie, définitivement. Forrester a publié la semaine dernière ses prévisions de croissance des dépenses technologiques.

Dépenses IT : pas d'euphorie, définitivement

Et le cabinet table sur une hausse mondiale de 5,3%, portée principalement par le dynamisme du marché américain. Du côté de Gartner, les dépenses IT devraient progresser en 2015 plus modérément, de l'ordre de 2,4%. Comment expliquer un tel écart entre ces deux prévisions ? Principalement car Gartner inclut les services télécoms qui a eux seuls représentent 43% environ des dépenses annuelles globales. Attention prévision éphémère ? Or, ce poste du budget IT est soumis à de fortes pressions, ayant ainsi reculé de 0,1% en 2014.

Mais ce n'est pas la seule raison justifiant de se montrer prudent et de patienter avant d'évoquer un véritable redémarrage. 2,4% c'est mieux qu'en 2014, certes (+1,9%), mais ce chiffre est toutefois en retrait par rapport à une précédente prévision tablant ainsi sur une croissance de 3,9%. Dépens… Erosion des prix et consolidation dans le logiciel Termina… Un datacenter mexicain pour IBM. IBM vient d’ouvrir un datacenter à cheval entre l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud, situé au Mexique, à Querétaro de Arteaga (près de Mexico).

Un datacenter mexicain pour IBM

La taille de ce site n’est pas précisée par la firme, qui indique toutefois qu’il sera capable d’accueillir plusieurs milliers de serveurs physiques. « Le nouveau centre cloud de Mexico renforce notre engagement envers les marchés mexicains et latino-américains », explique Lance Crosby, responsable cloud innovation et business development chez IBM. « Nous pouvons désormais apporter tous les bénéfices de la plate-forme cloud de SoftLayer à nos clients situés dans le pays ou pour ceux qui recherchent une localisation au Mexique. » Comme il se doit, ce nouveau site est connecté au réseau de datacenters de la firme, avec des liens à 10 Gb/s vers les services de SoftLayer. IBM annonce une latence de moins de 25 ms entre ce datacenter et celui de Dallas, aux États-Unis, et de moins de 210 ms avec les autres datacenters de la firme.

Le « data center », nouvelle niche de l'investissement immobilier. C’est le coeur de milliers d’entreprises du numérique et un centre de stockage stratégique pour de nombreux acteurs de l’économie traditionnelle. « Le ‘data center’ est la partie visible et physique de l’internet, définit de façon volontairement simpliste Thomas Neveux, partenaire de Clipperton France.

Le « data center », nouvelle niche de l'investissement immobilier

Ce noeud de réseaux informatiques a été historiquement créé par des opérateurs téléphoniques, d’importantes sociétés de l’internet (Google, Amazon…) mais aussi des entreprises manipulant des centaines de milliers de données tels les banques, les assureurs, les sociétés de gestion… » Or à mesure que le trafic internet s’est intensifié, ces réseaux se sont complexifiés. Réseau électrique et connectivité à internet de plus en plus puissants, circuits de climatisation performants, mise en place d’une sécurité renforcée… les data centers ont dû offrir aux serveurs qu’ils hébergeaient des conditions optimales de fonctionnement.