background preloader

Lea_manon

Facebook Twitter

Léa et Manon

Niépce et l'invention de la photographie - Musée Photo Maison Nicéphore Niépce. Camera obscura reconstituée Vers l’invention de la Photographie En 1816, un an avant l’expiration du brevet du pyréolophore, Claude Nièpce, frère de Nicéphore, s’exile à Paris, puis en Angleterre en 1817, pour chercher à exploiter l’invention du moteur.

Niépce et l'invention de la photographie - Musée Photo Maison Nicéphore Niépce

Nicéphore entreprend seul de nouvelles recherches sur une idée qui l’obsède depuis de nombreuses années : fixer sur une substance, les images reçues au fond des chambres obscures. Jusqu’alors, ces boîtes percées d’un trou muni d’une lentille projetant sur le fond, l’image renversée de la vue extérieure, n’avaient été utilisées que comme instrument à dessiner. Le premier négatif au monde (non fixé) Pour ses premières expériences, Nicéphore Niépce dispose au fond d’une chambre obscure des feuilles de papier enduites de sels d’argent, connus pour noircir sous l’action de la lumière. Rétine au chlorure d’argent (reconstitution) Pour obtenir des positifs directs Le concept d’image latente Des recherches parallèles Principe et technique. Histoire de la photographie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Histoire de la photographie

Cet article retrace les étapes qui jalonnent l'histoire de la photographie, principalement vue sous son aspect technique. La photographie peut être considérée comme une technique propre à supplanter le dessin ou la peinture pour représenter le monde qui nous entoure. Son invention nécessitait, d'une part la réalisation d'un dispositif optique permettant la création de l'image, et d'autre part de fixer cette image sur un support pérenne par un processus chimique irréversible. Par ailleurs les usages de cette technique ont évolué, et sa dimension artistique a notamment été reconnue. La photographie comme technique[modifier | modifier le code] La chambre noire était déjà connue par Aristote (384-322 av. Elle fut employée par de nombreux artistes, dont Giambattista della Porta, Vermeer, Guardi et Giovanni Antonio Canal, dit Canaletto, qui l'utilisa notamment pour mettre en perspective ses célèbres paysages des canaux de Venise.

Note de cours : histoire de la photo. 1925 Dans les années 1925 à 40 les surréalistes développent le thème de l'érotisme comme libération.

note de cours : histoire de la photo

Leur pâpe est Breton. Il y a peu de photographes, le mouvement étant avant tout littéraire et Breton gardant le dogme. On trouve Man Ray (rayogrammes), Boiffard, Parry, Hans Bellmer, Claude Cahun, Dora Maar, Raoul Ubac, ou Brassaï aux marges du mouvement. A l'époque la photographie se veut la représentante de la parfaite objectivité, tandis que le surréalisme revendique "l'automatisme psychique pur", le "rêve et le merveilleux". L'histoire de la photographie. Page précédente accueil L'histoire de la photographie Depuis son invention, la photographie, passe-temps pour les uns, gagne-pain pour les autres, ne cesse d’élargir son champ d’application.

L'histoire de la photographie

L’amélioration de sa technique, à la fin du XIXème siècle, en fait un outil irremplaçable au service de la recherche scientifique, de l’information et de l’art. Elle devient un support idéal pour la publicité. I La photographie en gros plan A) L’invention de la photographie C’est une belle invention due à l’inventeur bourguignon Nicéphore Niepce. Nicéphore Niepce et sa première photographie B) L’association entre Niepce et Daguerre En 1826, Niepce s’associe avec le peintre Jacques Daguerre pour exploiter son invention. C) La photographie Depuis des siècles .le principe optique de la projection d'images dans une chambre noire est connu. Conclusion. Les premières photographies de l'histoire. La première photographie de l’histoire a été prise au mois d’août 1826, en Bourgogne par le Français Nicéphore Niépce (1765-1833).

Les premières photographies de l'histoire

La photographie, intitulée le Point de vue du Gras, est prise depuis la fenêtre de sa maison de Saint-Loup-de-Varennes, près de Chalon-sur-Saône, sur une plaque d’étain grâce au bitume de Judée, poudre dérivée du pétrole. Elle nécessita dix heures de temps de pose. Première photographie d’êtres humains Daguerréotype du Pont neuf et de la statue d’Henri IV à Paris par Louis Daguerre vers 1837.