background preloader

Analyse des medias

Facebook Twitter

#DataGueule : les coulisses de l’émission. Cet article n’existerait pas sans le soutien sur Tipeee de Suzanne, Pierre, Julien, Isaïe et Jérémie, ainsi que sans vos dons Flattr, ChangeTip et Gratipay.Un grand merci à tous mes généreux mécènes. « Chaque jour, nous sommes bombardés par des milliers de molécules d’information.

#DataGueule : les coulisses de l’émission

Des faits, des noms, des chiffres qui s’empilent et se percutent sans que, pourtant, jamais rien ne se crée. Alors pour une fois, plutôt que de rester passifs face à cet assaut, jouons avec. Allons-y franchement. » Voici comment se présente l’émission hebdomadaire Data Gueule sur YouTube. Petit phénomène sur le web, Data Gueule surprend par sa liberté de ton. L’auteur – Julien Goetz Après avoir travaillé à la toute première rédaction multimédia de Radio France au début des années 2000, il a été développeur web freelance durant 6 à 7 ans.

Il a de plus collaboré sur Nuit Sujet avec Radio Nova, dont vous pouvez retrouver un des épisodes ci-dessous. La genèse Qui fait quoi. Pouvoir politique, pouvoir de l’argent : la liberté d’informer menacée. Internet: la fin des commentaires. Comment sélectionner et susciter les commentaires qui permettent d'élever le débat plutôt que les contenus stupides, ignorants, hors sujet, racistes, sexistes, menaçants, agressifs... qui sont devenus la norme?

Internet: la fin des commentaires

«Il y a un jeu auquel j’aime jouer de temps à autres, écrit sur The Atlantic Adam Felder, spécialiste de l’analyse de l’univers numérique. Combien faut-il que je lise de commentaires sur Internet pour perdre foi en l’humanité? Trop souvent la réponse est: un commentaire.» Il faut dire que souvent les commentaires, quel que soit le site, de The Atlantic à Yahoo en passant par YouTube, Facebook, Twitter... sont stupides, ignorants, hors sujet, racistes, sexistes, menaçants, agressifs... En fait, tout simplement sans intérêt si ce n’est de permettre à quelqu’un de se défouler et d’évacuer son mal être et sa frustration. Du coup, deux tendances aujourd’hui qui se dessinent dans les médias numériques et semblent contradictoires explique Medium. Partagez cet article. Qu’est-ce qu’un média de service public.

Les filtres d'internet. Depuis une semaine que j'officie dans votre Matinale, je suis turlupiné par l'intitulé de cette chronique : « Le Monde selon ».

Les filtres d'internet

Et même plus que turlupiné. Parce quand mes amis m'ont demandé si je faisais quelque chose à la radio cette année, et que je leur ai répondu « Oui oui, je fais un truc dans la Matinale, ça s'appelle « Le Monde selon... » », la réponse la plus courante a été « Le Monde selon ? Mais le Monde selon quoi ? » « Ben, le Monde selon moi ». Et là éclats de rire « Ah Ah Ah !!! Depuis je m'interroge sur le sens à donner à cette formule « Le Monde selon ». Il ne faut peut-être pas exagérer... Ben si, parce qu'elle touche au cœur de la manière dont le numérique nous affecte, et dont il affecte plus particulièrement la manière dont l'information nous arrive. Les clés des médias. Publié le 11-11-2015 - Mis à jour le 23-05-2016 « les clés des médias » : L’info en continu : comment faire le tri ?

Les clés des médias

« les clés des médias » : A quoi sert la caricature ? A_la_une. Les nouveaux modes d'accès à l'information. Le circuit de l'info. « L’Express » s’inquiète d’un possible plan social. Un plan social au sein du groupe Express-Roularta, racheté récemment par l’homme d’affaires Patrick Drahi, est envisagé pour supprimer quelque 150 postes, a déclaré, lundi 7 septembre, une source proche du dossier.

« L’Express » s’inquiète d’un possible plan social

Ce plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) s’ajouterait aux 115 départs de journalistes déjà enregistrés dans le cadre d’une clause de cession actuellement ouverte, selon les informations recueillies par Le Monde. « La situation économique trouvée par Altice Media Group [la branche médias papier du groupe de Patrick Drahi] s’est révélée encore plus dégradée que celle présentée par Roularta [le précédent propriétaire], tant sur les comptes, les abonnements, la diffusion que la publicité », éclaire une source interne proche du dossier. L’Express notamment a perdu 2,5 millions d’euros en 2014 et prévoit 5 millions de pertes cette année, mais ses nouveaux propriétaires visent un retour à l’équilibre en 2016. Nouvelle organisation.