background preloader

Sony Pictures hack déc 2014.

Facebook Twitter

Qui a hacké Sony Pictures ? Une énigme digne d'un bon film. Sony Pictures ne semble pas encore savoir précisément comment a été menée et qui a orchestré l’attaque dont il a été la victime. Mais le studio hollywoodien tient à coup sûr là le scénario d’un futur blockbuster (en tout cas, un scénario un peu plus solide que celui de The Interview, le film qui lui a officiellement valu l’attaque la plus dévastatrice qu’ait connu une entreprise sur le sol des Etats-Unis à ce jour). Quelques jours après cet assaut – qui a forcé le studio à improviser un fonctionnement avec des téléphones portables, des comptes Gmail et un vieux stock de Blackberry exhumés pour l’occasion, son système d’information ayant été partiellement détruit -,la responsabilité de la Corée du Nord était pointée du doigt.

Rappelons que le dictateur nord-coréen – Kim Jong Un – est la cible du scénario du film The Interview. La vengeance d’une ex-salariée licenciée ? Deux ou trois groupes de hackers En réalité, la thèse de Norse n’est pas totalement contradictoire avec celle du FBI. Piratage de Sony : un ex-employé pourrait être à l'origine du vol de données. Alors que tout semble accuser la Corée du Nord dans le piratage de Sony Pictures, des voix s’élèvent pour évoquer une autre piste jugée suffisamment sérieuse pour la prendre en considération. L’ennemi pourrait ainsi venir de l’intérieur et n’aurait peut-être aucun lien avec la nation de Kim Jong-un. Sortez les pop-corn, les rebondissements ne font que commencer !

Ainsi le site du Security Ledger se fait l’écho d’une contre-enquête « indépendante » menée par la société spécialisée Norse. Et les découvertes de cette dernière sont intrigantes. Tout particulièrement celles se focalisant sur un ex-employé de Sony licencié après 10 ans de bons et loyaux services. Il existerait ainsi des preuves impliquant 6 personnes identifiées, dont l’une est le fameux ex-employé. La thèse à ce stade pencherait ainsi plutôt vers une association de personnes malintentionnées qui auraient pu être conseillées par une tierce personne provenant de l’intérieur. Via. Piratage de Sony : un désastre qui coûterait déjà 380 millions de dollars ? Date de dernière mise à jour : le 19 décembre 2014 à 13 h 06 min Depuis plusieurs jours, impossible de faire l’impasse sur la nouvelle qui occupe tous les écrans du monde.

Sony fait ainsi l’objet d’un piratage sans précédent qui révèle les petites et les grandes manoeuvres de l’ombre d’un géant dont l’image ne cesse de s’écorner année après année. Mais comment la firme Sony peut-elle renverser la vapeur ? La fin serait-elle proche ? Sans sombrer dans l’alarmisme de mauvaise foi, reconnaissons tout de même que le célèbre constructeur japonais multiplie les bévues en terme d’image tout en se prenant de plein fouet des attaques extérieures aux conséquences dramatiques.

Sony se montre aujourd’hui aux yeux de tous comme un colosse aux pieds d’argile, un géant au pas incertain, et il faudra de très longs mois, voire des années avant que le département cinéma se relève d’une attaque d’une telle envergure. Sony, une marque japonaise de prestige Revenons quelques décennies en arrière. Via. Sony insider -- not North Korea -- likely involved in hack, experts say. Federal authorities insist that the North Korean government is behind the cyberattack on Sony Pictures Entertainment.

Cybersecurity experts? Many are not convinced. From the time the hack became public Nov. 24, many of these experts have voiced their suspicions that a disgruntled Sony Pictures insider was involved. Respected voices in the online security and anti-hacking community say the evidence presented publicly by the FBI is not enough to draw firm conclusions. They argue that the connections between the Sony hack and the North Korean government amount to circumstantial evidence. This week, prominent San Mateo, Calif., cybersecurity firm Norse Corp. — whose clients include government agencies, financial institutions and technology companies — briefed law enforcement officials on evidence it collected that pointed toward an inside job.

Instead, the data pointed to a former employee who may have collaborated with outside hackers. Sony Pictures declined to comment. Les hackers laissent à Sony une facture de 200 millions de dollars. L’essentiel • Menacés d’attentats par un message anonyme, les plus grands circuits de salles de cinéma américains ont décidé hier de déprogrammer The Interview, la comédie de Seth Rogen. Sony a suivi en annonçant l’annulation (ou du moins le report) de la sortie américaine du film, prévue pour le 25 décembre. • Cela fait plus de trois semaines que Sony Pictures Entertainment, la branche cinéma de la major, est la cible de hackers à l’identité encore inconnue. Les pirates ont volé des téraoctets de données sensibles sur leurs serveurs (mots de passe, e-mails, secrets de production, vidéo de films non sortis au cinéma), et les distillent sur le web. • Les revendications étaient d’abord floues, mais ils demandent maintenant la déprogrammation complète de The Interview, qualifié de «film terroriste».

Moquant le dictateur Kim Jong-un, il a fâché la Corée du Nord plus tôt cette année. Les soupçons se portent sur Pyongyang. 14h20. 13h. 11h40. 10h55. 10h. PlayStation Network Down: Hackers Follow Up With Real World Threat. PlayStation Network was down over the weekend, and it wasn’t routine maintenance. Apparently, a group of hackers who call themselves “Lizard Squad” forced a DDoS attack on Sony’s servers and made it impossible for everybody with a PlayStation 3 or PlayStation 4 to go online.

The attack also affected Xbox Live, Battle.net, and other networks. So PSN wasn’t the only one involved, but Sony seems to be the central victim though. The latest attack was a lot more serious, or so they claimed, but the possibility was enough. Lizard Squad apparently felt that PSN downtime wasn’t enough and issued a bomb threat on Sony Online Entertainment president John Smedley‘s American Airlines flight from Dallas to San Diego.

Taking down servers for video game consoles is just annoying, but a bomb threat on a commercial airplane is considered a terrorist level criminal offense. This was not simply a blow to the opposition in the Xbox One vs PS4 console war. When you talk too much for Twitter. LizardSquad - Dox/Owned. Just a moment... PlayStation Network / Xbox Live : Finest Squad publie la liste des membres de Lizard Squad. Alors qu'à l'heure actuelle, le Xbox Live est de nouveau en service, il n'en est pas de même pour le PlayStation Network, sur lequel les ingénieurs de Sony déclarent travailler pour que le réseau fonctionne complètement. Toujours est-il que bien que certains attribuaient le mérite de l'arrêt des attaques à KimDotCom, le créateur de Mega, il en est peut-être tout autre.

En effet, une équipe de hackeurs, nommée Finest Squad, n'a pas du tout aimé que Lizard Squad gâche le Noël des joueurs, se rangeant ainsi du côté de Sony et Microsoft, et du nôtre forcément. Visiblement, Finest Squad a réussi son pari en publiant, sur son site internet, des informations sur une partie des membres de Lizard Squad, apparemment répartis aux États-Unis et au Royaume-Uni, incluant leurs comptes Skype, Facebook, Twitter, adresses e-mails, adresses IP et physiques, voire même plus encore. Reste à voir la véracité de ces informations, mais ça, c'est le travail des autorités compétentes. Les serveurs des consoles Xbox et PlayStation victimes d'une attaque ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Olivier Dumons Ceux que le père Noël a gâtés avec son lot de consoles PS4 ou Xbox ONE et de jeux vidéo récents ont été bien déçus.

Les services en ligne de Microsoft (Xbox Live) et de Sony (PlayStation Network, PSN) restent inaccessibles aux joueurs depuis jeudi 24 décembre après une attaque de hackers pourtant annoncée à l'avance. Les deux géants du divertissement sont restés plutôt avares d'informations sur les causes de cette « panne ». Microsoft annonçait sur sa page de support Xbox Live des accès limités à certains de ses services et jeux en ligne. Du côté de Sony, la page de support du PSN et le compte Twitter indiquaient également que les services en ligne étaient arrêtés, le jeu hors ligne restant opérationnel.

Car il était fort probable qu'il s'agisse d'une attaque DDoS (attaque par déni de service), qui inonde et encombre de requêtes inutiles les serveurs cibles. Lizard Squad Caught, Out-Hacked By Finest Squad? PSN, Xbox Live Hackers May Be Gone. Has Lizard Squad been caught? According to recent tweets from a different hacker group known as Finest Squad, the group which took down the PlayStation Network and Xbox Live on several occasions with DDoS attacks will not bother anyone again. The notorious hackers were also the ones who allegedly caused a flight to be grounded after they tweeted a fake bomb threat, and made themselves targets for the FBI.

Finest Squad took to Twitter this past week to post their own heroic efforts to lay down some justice on Lizard Squad, telling everyone they officially have the hacker group’s IP addresses and will block all further server attacks. If this is true, it could mean gamers everywhere can breathe easy knowing that the recent threats to take down PSN, Xbox Live, Battle.net, and other services on Christmas Day won’t happen with Lizard Squad arrested.

It is unknown yet if these new counter-hackers are telling us the truth, or if they may simply be a clever rebirth of the techno-terrorists. Les serveurs des consoles Xbox et PlayStation victimes d'une attaque ? Le collectif de pirate Lizard Squad annonce une serie d'attaques informatique pendant les fêtes de fin d'année (MAJ le 26/12/2014 en bas de page) - quoideneuf1.over-blog.com. Les Lizard Squad n'en sont pas à leur coup d'essai. En Aout 2014, le collectif avait piraté les réseaux du groupe Sony et poussé l'avion d'un dirigeant à ce détourné de sa trajectoire après avoir fait l’objet d’une menace faisant état d’explosifs à bord. Mais a aussi été visé le réseau Xbox, Battle.net, League of Legends, Call of Duty Ghost, Destiny, la plate-forme Twitch, le site du Vatican...ect C'est fin Aout 2014 que le collectif c'est fait dénoncer par d'autres hackers, appartenant à des groupes rivaux .

Dès le 24 août, les nom et coordonnées de membres supposés du Lizard squad sont affichés sur Pastebin, un site de publication anonyme. Le message, signé itsUnknownsec, passe inaperçu, au moins du grand public. Source: softpedia. Hack PSN / Xbox Live : Anonymous menace Lizard Squad. Le PlayStation Network de Sony, et le Xbox Live de Microsoft sont les cibles d'attaques DDOS depuis plusieurs mois maintenant. Ces attaques sont bien souvent revendiquées par le groupe Lizard Squad, et depuis quelques jour, une vidéo d'Anonymous fait le tour de la toile...

À voir aussi : Le PSN inaccessible suite à une attaque de Lizard Squad Avant toute chose, il faut savoir qu'il est difficile de déterminer la véracité des vidéos et annonces d'Anonymous, tant le groupe est une organisation volatile... Quoi qu'il en soit, la vidéo disponible ci-dessus, laisse présager une guerre entre Anonymous et Lizard Squad. Le célèbre groupe aux masques blanc semble donc vouloir prendre la défense des joueurs, et menace en effet directement Lizard Squad, si ces derniers n'arrêtent pas rapidement leurs actions contre les services de Sony et Microsoft. Lizard Squad, nous sommes Anonymous. Les hackers ont fait tomber les PSN et Xbox Live ! Si vous avez trouvé une Xbox One ou une PlayStation 4 sous le sapin hier matin, vous allez être sacrément déçu en apprenant que des trouble-fête ont hacké les PSN et Xbox Live, rendant impossible le jeu en ligne sur les deux consoles ! Il n’y a plus de saison, tout comme il n’y a plus de respect pour les gamers !

Ceux-là sont actuellement handicapés par le hack des plates-formes PSN et Xbox Live, offrant l’accès au jeu en ligne sur les PlayStation 4 et Xbox Live. Point de Call of Duty ni de FIFA ce matin, les hackers en ont décidé autrement, et si vous vous rendez sur le site de Sony, vous pourrez constater ce triste message : « The PlayStation Network is currently: Offline. » Même son de cloche sur le site de Microsoft, qui nous confirme encore, à l’heure où sont écrites ces lignes que l’accès au Xbox Live est « limité ». En attendant, Sony et Microsoft affirment travailler activement à la résolution de ce hack d’ampleur. A Breakdown and Analysis of the December, 2014 Sony Hack. Allow me to cast one or two doubts on the official Sony explanation for cancelling The Interview - Comment. It is a journalist’s duty to question authority and to search for the truth beyond what we are presented with – a job that’s even more important in an age when anyone with a mobile phone and something to say can disseminate unsourced, unchecked news to the wider world.

So. Let me just put this one out there. Do you think it’s possible that the North Korean regime was not actually behind the cyber attack on Sony Pictures? Could it be that a teenage geek, from his bedroom in, say, Palo Alto, hacked into the Sony system, and the movie company was so embarrassed that it had to find someone to blame and who better than the bogey men from Pyongyang? Could it even be a brilliantly orchestrated publicity campaign for The Interview, the spoof film that – allegedly – so angered Kim Jung-un? Maybe I am a crazy conspiracy theorist. Loading gallery Sony Cyber Attack: The Worst Affected In Hollywood 1 of 14 There will be acres and acres of free publicity. A Breakdown and Analysis of the December, 2014 Sony Hack. Allow me to cast one or two doubts on the official Sony explanation for cancelling The Interview - Comment.

Piratage de Sony : et si l’explication officielle n’était pas la bonne ? - Rue89 - L'Obs. Simon Keller est journaliste à The Independent, et il ne croit pas du tout aux explications officielles avancées par Sony pour expliquer le piratage de ses données, attribué sans preuve ferme à la Corée du nord. Il prend bien soin, avant tout de préciser qu’il n’est pas un tenant des théories du complot et autres conspirationnismes. Pourtant, il estime de son devoir de journaliste de faire part de ses doutes face à quelques points aveugles de l’histoire officielle.

Il ne voit pas l’intérêt pour le régime de Pyongyang, si secret, de prendre le risque d’une attaque d’une telle ampleur, et aussi longue. Selon lui, la menace représentée par le film de Seth Rogen n’est pas suffisamment importante pour le justifier. Pour lui, nous avons été les dupes d’un scénario écrit par Sony, un mélange de « Matrix », « Borat », « Argo » et « Forrest Gump ». Car qui tirera les bénéfices de tout cela pour Simon Keller ? Sony. C’est de la publicité pour son film, très moyen selon les premières critiques. Sony piraté : "Il s'agit bien de hacking d'État" pour le consultant Nicolas Caproni. Comment les hackers ont-ils siphonné Sony? Les pirates ont pu envoyer un e-mail avec une pièce jointe, un PDF infecté, qui installe le virus dans l'ordinateur. C'est la méthode la plus classique. Après avoir volé les données, ils ont ensuite effacé tous les disques durs pour saboter le système informatique, puis affiché un message de revendication signé des "Guardians of peace".

Ils agissent en équipe, de cinq à cent personnes environ. Chacun a sa spécialité : certains créent le virus, d'autres se renseignent sur les failles de Sony, d'autres inventent la chaîne d'e-mails qui attirera l'attention… Ils ont volé 100 téraoctets* de données : e-mails, contrats, films pas encore en salles, salaires, mots de passe… C'est gigantesque! Comment le virus a-t-il été identifié? On a retrouvé des traces de ce malware sur d'autres attaques faites contre la Corée du Sud et les États-Unis. Quel matériel requiert ce type d'attaque?

«L'argent est très clairement une motivation pour les cybercriminels» Piratage : le PSN de Sony, et le Xbox Live de Microsoft paralysés à Noël. The Evidence That North Korea Hacked Sony Is Flimsy. Sony Hack: A Timeline. The Evidence That North Korea Hacked Sony Is Flimsy. Piratage de Sony : pourquoi est-il très peu probable que la Corée du Nord soit à l’origine de l’attaque. La Corée du Nord, cet ennemi de paille pour durcir le contrôle d'Internet.

News - Cyber-chantage SONY: « Heureusement que ces types n’étaient pas là quand Chaplin a fait « Le Dictateur » In North Korea, hackers are a handpicked, pampered elite.