background preloader

Etude Gestion

Facebook Twitter

De bonnes raisons de travailler chez Apple. Le site Web à l'adresse www.MacPlus.net (org,fr) appartient à l'association MacPlus, loi 1901, qui en assure l'exploitation.

De bonnes raisons de travailler chez Apple

Le contenu du site, notamment les textes, les images et leur disposition, est protégé par le droit d'auteur de MacPlus, Copyright ©1997-2015, MacPlus. Tous droits réservés. L'accès au site et son utilisation sont assujettis aux modalités indiquées ci-après et à toutes les lois applicables. Pipis chronométrés, collègues virés sous mes yeux : ma vie de standardiste pour Apple. Jeanne gagne un peu plus de 1000 euros par mois pour 39 heures de travail hebdomadaire (J.HARDY/MAXPPP).

Pipis chronométrés, collègues virés sous mes yeux : ma vie de standardiste pour Apple

Mon histoire commence il y a quelques mois. Je veux changer d’air, changer de vie. Mais pour cela, il faut un travail. Après plusieurs recherches, je tombe sur une annonce pour un boulot à Barcelone. On cherche des Français natifs pour travailler sur une plateforme téléphonique. Conditions de travail : d'anciens employés d'Apple attaquent la firme aux USA. Pression, salaires, flicage: malaise dans les Apple stores - L'Express L'Expansion. Que se passe-t-il chez Apple ?

Pression, salaires, flicage: malaise dans les Apple stores - L'Express L'Expansion

Une ébauche de mouvement social, menaçant le lancement de l'iPhone 5 en France, commence à mettre un peu de désordre dans ses boutiques épurées. Des négociations concernant les salaires et les conditions de travail devaient avoir lieu ce mercredi. En cas d'échec, certains évoquent un blocage des magasins vendredi, jour de la sortie du nouveau smartphone de la marque. Si l'initiative paraît surprenante, elle est en fait l'écho d'un mouvement plus global de contestation qui a démarré en 2011 aux Etats-Unis. Premier mouvement social, 10 ans après la création des magasins C'est en mai 2011 (année du 10e anniversaire du premier Apple store) qu'un employé, Cory Moll, recruté en 2007, se donne pour mission de rassembler les salariés des magasins au sein d'un mouvement - ce n'est pas un syndicat à proprement parler - qu'il baptise Apple Retail Workers Union.

Les employés d'Apple avouent les pires côtés de leur travail. Vous pensez que travailler chez Apple c'est le summum ?

Les employés d'Apple avouent les pires côtés de leur travail

Voici quelques témoignages qui vous feront sans doute changer d'avis Si vous voulez travailler dans les technologies, vous rêvez d'ajouter les mots "Apple Inc. " quelque part sur votre CV. Car une telle expérience vous ouvrira toutes les portes qui vous sont fermées. Mais, à quoi ressemble vraiment le travail au sein de l'entreprise la plus novatrice de la planète ? La plupart des gens chérissent le temps qu'ils y passent.

Vous faites quelque chose qui est envié par tout le monde. Mais toutes les entreprises ne sont pas parfaites et Apple n'est pas une exception. Conditions de travail : Apple ne tient pas ses promesses. Un an après, rien n’a changé.

Conditions de travail : Apple ne tient pas ses promesses

Heures supplémentaires non-payées, conditions minimales de sécurité non respectées, impossibilité de monter des syndicats... dans les ateliers asiatiques de Foxconn, sous-traitant taïwanais du géant états-unien Apple, le droit du travail est aux abonnés absents. Suite à la médiatisation des conditions de travail déplorables, rendues visibles notamment par le suicide de nombreux ouvriers chinois, Apple s’était engagé à améliorer le sort des ouvriers travaillant sur les chaînes de fabrication de l’iPhone et de l’iPad.

A partir du mois de juillet 2013, tout devait rentrer dans l’ordre. Il semble que le non-respect des droits et de la dignité des travailleurs se poursuive sur les chaînes d’approvisionnement. Les salariés des usines chinoises qui fournissent Apple continuent de faire des heures supplémentaires non payées et aucun salaire minimum n’a été mis en place, selon une enquête réalisée par le China Labor Watch, une ONG basée à New York. Conditions de travail chez Apple : un rapport brûlant. L'association China Labor Watch, basée à New York, a livré un rapport d'une soixantaine de pages sur les infractions à la législation du travail de Pegatron, sous-traitant Taïwanais d'Apple chargé de l'assemblage des iPhones et des iPads.

Conditions de travail chez Apple : un rapport brûlant

Cette organisation de défense de travailleurs chinois a pu recenser jusqu'à 86 violations du droit du travail chinois, parmi lesquelles des heures supplémentaires abusives et parfois non rémunérées comme telles ou encore l'embauche de travailleurs mineurs. Parmi les infractions relevées, il apparait que les employés de trois sites de production appartenant à Pegatron travaillent en moyenne 66, 67 et 69 heures par semaine, et se voient ainsi imposer des heures supplémentaires obligatoires. Ces violations sont en complète opposition avec la charte de responsabilité sociale édictée par Apple et imposée à tous ses fournisseurs, dont les manquements doivent normalement entrainer des sanctions.

"Info-plus" Les fouilles dans l'entreprise. Apple à nouveau épinglée pour les conditions de travail chez un sous-traitant chinois. Pegatron serait "pire" que Foxconn.

Apple à nouveau épinglée pour les conditions de travail chez un sous-traitant chinois

Ce sous-traitant d'Apple, qui fabriquerait notamment les futurs produits "low-cost" de la marque à la Pomme, est sévèrement critiqué par l'ONG américaine China Labor Watch dans un rapport publié ce lundi. L'association, fondée en 2000, pointe de nombreuses irrégularités plus particulièrement trois usines du taïwanais Pegatron. Pour réaliser cette étude, l'ONG a dépêché des enquêteurs et interrogé plus de 200 personnes. 12 heures par jour sur la chaîne d'assemblage.