background preloader

Galanterie

Facebook Twitter

La porte en pleine figure. J'étais dans le bus lorsqu'un homme âgé, avec une canne, s'est levé pour me laisser sa place. Je voyais que c'était un réel effort pour lui et qu'il était même dangereux de le laisser debout, lui qui tanguait un peu sur ses jambes. J'ai pensé lui expliquer que la galanterie était ridicule, qu'elle n'avait aucun sens et que seule la politesse importait. Et j'ai compris que cet homme-là voulait cette dernière joie, celle d'être galant. Alors j'ai cédé et j'ai vu dans ses yeux sa fierté d'être toujours un homme bien.

Ecrire ce texte m'irrite à l'avance car j'entends déjà les "t'as pas mieux à foutre que de parler de la galanterie ? ". Je lis sur le larousse ; galanterie : "Politesse empressée auprès des femmes. " La galanterie est comme le Mademoiselle, elle est vendue comme une valeur positive aux femmes. Wikipedia dit "La galanterie se présente comme un ensemble de manières développées par un homme en vue de faciliter les déplacements, les mouvements ou l'habillement d'une femme. Le-sexisme-bienveillant-ce-cadeau.

Quand on évoque le sexisme, vient immédiatement à l’esprit l’image d’un macho, misogyne et ouvertement hostile à l’égard de la gent féminine. Il existe pourtant autre forme de discrimination, bien plus subtile et qui cause insidieusement du tort aux femmes, allant jusqu’à influer leurs performances cognitives. Il s’agit du sexisme bienveillant. Difficilement identifiable, il considère les femmes comme des êtres faibles qu’il faut protéger, chérir et placer sur un piédestal. Difficilement identifiable, il peut être facilement confondu avec de la galanterie. Récemment, le président Obama, pourtant connu pour sa politique progressiste envers les femmes, s’est illustré par une saillie transpirant le sexisme bienveillant en décrivant ainsi Kamala Harris, le procureur général (ministre de la justice de l’état fédéral) de Californie : «Elle est brillante et investie et elle a de la poigne.

Alors qu’il pourrait paraître anecdotique, le sexisme bienveillant est lourd de conséquences.