background preloader

Bulle de filtre

Facebook Twitter

Ère post-vérité. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ère post-vérité

Les formules « ère post-vérité » et « ère post-factuelle » se sont répandues en 2016 lors des campagnes du référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne[7],[8] et de l'élection présidentielle américaine. Pour avoir été employée 2 000 % de plus que l’année précédente, la première est consacrée mot de l'année 2016 par le dictionnaire d’Oxford[9],[10]. Celui-ci définit ainsi l'adjectif « post-vérité » : « qui fait référence à des circonstances dans lesquelles les faits objectifs ont moins d’influence pour modeler l’opinion publique que les appels à l’émotion et aux opinions personnelles.[11] »

Bulle De Filtre. 2016 : la bulle de filtre ou l'effervescence du conflit. Jonas cligna des yeux quand son téléphone sonna.

2016 : la bulle de filtre ou l'effervescence du conflit

Ce graphiste indépendant était resté devant son écran jusqu'au petit matin. OK, pas seulement pour le boulot. Il n'était plus arrivé à se concentrer sur son travail à partir de neuf heures environ. Au lieu de ça, il avait cliqué d'articles en vidéos, de publications en contenus suggérés. « Si vous avez aimé cet article, vous aimerez peut-être aussi celui-ci. » Les prévisions électorales étaient favorables au candidat du centre, son nom était sur toutes les lèvres. Toutes les statistiques le voyaient déjà vainqueur. Quand le web nous enferme dans notre bulle. Lorsque vous sollicitez votre moteur de recherche préféré sur internet, les résultats affichés ne sont pas forcément les mêmes qu'obtiendraient votre voisin en tapant exactement la même chose.

Quand le web nous enferme dans notre bulle

Le web 2.0 se tourne en effet de plus en plus vers une personnalisation poussée dont nous ignorons souvent l'existence. Conséquence : comme votre navigation est taillée sur mesure en fonction de vos goûts, votre lieu de résidence, votre milieu socio-professionnel ou même vos opinions politiques, vous risquez de passer à côté d'offres commerciales, d'informations ou d'articles de presse dont on suppose qu'ils vous intéressent moins. Bulle de filtre et désinformation : Face. Comment éclater la «bulle de filtres» et avoir accès à ceux qui ne pensent pas comme nous sur Internet? Utiliser des «portraits de données» pour éclater la «bulle de filtres»: c’est la méthode que préconise une étude du 19 novembre 2013, réalisée en collaboration par l’université Pompeu Fabra de Barcelone et Yahoo Labs, et résumée dans un article du MIT Technology Review paru le 29 novembre.

Comment éclater la «bulle de filtres» et avoir accès à ceux qui ne pensent pas comme nous sur Internet?

Concrètement, il s’agit de faire entrer en contact des personnes ayant de fortes divergences de point de vue, à l’heure où Internet tendrait à les éloigner de plus en plus. L’idée que le développement des réseaux sociaux aurait entraîné un rapprochement des gens autour des opinions qu’ils partagent, et surtout un éloignement entre ceux qui n’en partagent pas, a été évoquée par l’activiste Eli Pariser, qui en 2011 a consacré l’expression de «bulle de filtres» (ou filter bubble) pour la désigner –Titiou Lecoq vous en a parlé le 29 novembre sur Slate.fr. Comme le rappelle le Technology Review, la bulle de filtres amplifierait un problème qui existe déjà dans le monde réel: Eli Pariser nous met en garde contre "les bulles de filtres" en ligne. Et si on arrêtait avec les bulles de filtre? – L'image sociale.

Une semaine avant le plus grand fiasco de la presse d’information américaine, abasourdie par l’élection de Donald Trump, le quotidien Le Monde publiait une enquête à charge, dénonciation sur une double page des bulles de filtre intitulée: « Facebook, faux ami de la démocratie ».

Et si on arrêtait avec les bulles de filtre? – L'image sociale

Une fois encore, c’est un journal papier qui nous alerte sur le danger constitué par les réseaux sociaux. Sous couvert de promouvoir l’échange et de favoriser la discussion, ceux-ci nous enfermeraient en réalité dans une chambre d’écho, nouvelle caverne de Platon qui ne ferait que nous renvoyer indéfiniment notre reflet. Magie de la bulle de filtre, concept à succès inventé en 2011 par l’activiste Eli Pariser, sur la base de l’intuition apparemment logique que les algorithmes qui pilotent les moteurs de recherche ou la présentation des contenus sur les médias sociaux orientent leur réponse en fonction des préférences de l’usager.

Traduisons: il n’y a pas de bulle. Bulle de filtres. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bulle de filtres

La bulle de filtres (anglais : filter bubble), ou bulle de filtrage, est un concept développé par le militant d'Internet Eli Pariser. Il désigne l'état dans lequel se trouve un internaute lorsque les informations auxquelles il accède sur Internet sont le résultat d'une personnalisation mise en place à son insu. À partir des différentes données collectées sur l'internaute, des algorithmes vont silencieusement sélectionner les contenus qui seront visibles ou non par lui.

Bulle de filtre et désinformation : Facebook, une entreprise politique ? On l’a déjà souligné.

Bulle de filtre et désinformation : Facebook, une entreprise politique ?

La question des bulles de filtres que favorisent nos outils sociaux semble devenir plus complexe à mesure qu’on cherche à la cerner. Depuis l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis, les commentaires et analyses vont bon train. Paul Bradley Carr, le directeur éditorial de Pando.com, a été l’un des premiers à appuyer exactement là où ça fait mal. Fausse information : le combat que FB n’a pas mené !