background preloader

FINANCE PARTICIPATIVE

Facebook Twitter

Finance solidaire : cinq modèles qui témoignent de l’engagement croissant des citoyens. LE MONDE ARGENT | • Mis à jour le | Par Frédéric Cazenave Les près de soixante-dix candidats de l’édition 2015 des Grands Prix de la finance solidaire, organisés par Le Monde et Finansol, apportent un cinglant démenti à ceux qui voudraient nous faire croire que le repli sur soi est une solution, que la solidarité doit forcément se déliter en raison d’une crise économique dont on peine à voir la fin.

Finance solidaire : cinq modèles qui témoignent de l’engagement croissant des citoyens

Par la diversité de leurs engagements, ces associations, entreprises ou sociétés coopératives et participatives (SCOP), qui bénéficient toutes de la finance ­solidaire pour se développer, témoignent de la vitalité du lien social, de l’engagement croissant des citoyens pour les grandes causes nationales ou pour des missions plus locales. Lire aussi : Finance solidaire : un écosystème vertueux en plein essor, souvent ignoré Des petits projets tout autant indispensables « Ce sont des pionniers de l’économie solidaire. L’engagement bénévole ne faiblit pas Les lauréats 2015 : Finance solidaire : un écosystème vertueux en plein essor, souvent ignoré. Les Grands Prix de la finance solidaire, décernés le 2 novembre par « Le Monde » et Finansol, ont récompensé des structures à fort impact social ou environnemental.

Finance solidaire : un écosystème vertueux en plein essor, souvent ignoré

LE MONDE ARGENT | • Mis à jour le | Par Jérôme Porier Organisée par Le Monde et l’observatoire Finansol, la sixième édition des Grands Prix de la ­finance solidaire s’est déroulée le 2 novembre au siège du quotidien. L’événement, qui récompense des structures à fort impact social ou environnemental ayant bénéficié des ressources de cette épargne, bénéficie du soutien de la Fondation Crédit coopératif, de France Active, de la Carac et d’Amundi. Lire aussi : Finance solidaire : cinq modèles qui témoignent de l’engagement croissant des citoyens Créés en 2009, ces Grands Prix mettent en lumière un écosystème vertueux, souvent ignoré du grand public car peu médiatisé, mais qui « pèse » de plus en plus lourd.

Lire aussi : Donner du sens à son épargne Cette association estime possible d’atteindre 1 %. Derrière le financement participatif, une expression citoyenne. La mobilisation citoyenne se découvre un nouveau visage : l'investissement de proximité.

Derrière le financement participatif, une expression citoyenne

Il y a encore quelques mois, personne n'imaginait que le financement d'entreprises ou de projets locaux par des particuliers devienne un marché à part entière. Investir dans une entreprise non cotée a toujours été la chasse gardée de professionnels du capital-risque, du capital-développement et des banques. L'essor rapide du financement participatif (ou crowdfunding, en anglais) change la donne. Depuis quelques mois, les sites permettant d'investir ou de prêter à des PME se multiplient et commencent à sortir de l'anonymat. aussi : Finance participative : les apprentis banquiers sont à la fête Lilliputiens du financement, ces petites structures agiles font sourire les mastodontes bancaires. Réduire ces plates-formes Internet à de simples outils de financement serait une erreur. . « Fonds citoyens » Le blog de Prêt d'Union.

La finance participative ne laisse pas les banques de marbre. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Frédéric Cazenave Les banques ne se contentent plus de regarder d'un œil attentif l'essor de la finance participative.

La finance participative ne laisse pas les banques de marbre

Elles veulent faire partie du mouvement. Groupama Banque a ainsi annoncé qu'elle allait prêter 100 millions d'euros sur quatre ans à des TPE qui viendront emprunter sur la plate-forme de prêts rémunérés Unilend. Il faut dire que cette nouvelle industrie, bien qu'encore naissante en France, permet aux particuliers et même aux petites entreprises de se financer sans passer par une banque. « Ce nouveau phénomène n'est pas sans risques pour les banques et, vu le rythme de croissance du crowdfunding dans les pays anglo-saxons, nous ne pouvons pas rester inactifs », explique Bernard Pouy, le directeur général de Groupama Banque.

En Grande-Bretagne, une étude réalisée par Nesta et l'université de Cambridge estimait que le marché du prêt aux entreprises devrait être multiplié par 3,5 en 2014 pour frôler le milliard d'euros. 1.

Pour emprunter : la peste ou le cholera... Pour réaliser ses projets (voyages, travaux ou prêt automobile) un particulier n’avait d’autres solutions que de s’adresser à un organisme bancaire.