background preloader

Enfance

Facebook Twitter

Qui a fait croire à ma fille qu'elle était grosse? « Maman, tu trouves que je suis grosse ?

Qui a fait croire à ma fille qu'elle était grosse?

» Quand ma fille de 7 ans m’a posé la première fois cette question, j’ai commencé à tiquer. Puis quand elle a demandé à se peser, je me suis dit que quelque chose ne tournait pas rond. J’ai alors réalisé que nous avions récemment fait ensemble un tri drastique dans sa penderie : les ¾ de ses pantalons, pourtant achetés au cours de cette année ne lui allaient pas, non pas au niveau de la longueur mais de la taille. Souvent, je la retrouvais le soir, la taille cisaillée à cause de l’étroitesse des vêtements et le matin, c’était des contorsions sans fin pour arriver à passer ses jambes l’une après l’autre dans les pantalons. Attention, ça taille un peu petit ! - Sacrip'Anne. Alors voilà.

Attention, ça taille un peu petit ! - Sacrip'Anne

J'ai une fille de bientôt dix ans []. Elle a toujours été en taille dans une moyenne haute (juste sous la courbe des 25 % les plus grands), ce qui est un étonnement perpétuel pour moi. Et un tout petit peu au-dessus de cette même courbe pour le poids. Faut dire qu'avec son poids de cheveux, en plus :D Quand je la vois, elle me fait l'exact même effet qu'un fruit d'été juste mûr pour être mangé : joliment remplie, pleine de vie, pas maigre, mais vraiment pas grosse non plus.

Bref. Let toys be toys. Jouets : la première initiation à l'égalité. Allez au contenu, Allez à la navigation.

Jouets : la première initiation à l'égalité

The colour of gender stereotyping - 2011 - British Journal of Psychology. Pink gives girls permission: Exploring the roles of explicit gender labels and gender-typed colors on preschool children's toy preferences. A Department of Psychology, University of Wisconsin—Stevens Point, United Statesb Department of Psychology, Washington and Lee University, United Statesc Department of Psychology, Monmouth University, United States Received 14 June 2013, Revised 18 June 2014, Accepted 20 June 2014, Available online 27 September 2014 Choose an option to locate/access this article: Check if you have access through your login credentials or your institution Check access doi:10.1016/j.appdev.2014.06.004 Get rights and content.

Pink gives girls permission: Exploring the roles of explicit gender labels and gender-typed colors on preschool children's toy preferences

LEGO Ad From 1981 Should Be Required Reading For Everyone Who Makes, Buys Or Sells Toys. HERS - Why Boys Don't Play With Dolls. IT'S 28 YEARS SINCE THE founding of NOW, and boys still like trucks and girls still like dolls.

HERS - Why Boys Don't Play With Dolls

Increasingly, we are told that the source of these robust preferences must lie outside society -- in prenatal hormonal influences, brain chemistry, genes -- and that feminism has reached its natural limits. What else could possibly explain the love of preschool girls for party dresses or the desire of toddler boys to own more guns than Mark from Michigan. True, recent studies claim to show small cognitive differences between the sexes: he gets around by orienting himself in space, she does it by remembering landmarks. Time will tell if any deserve the hoopla with which each is invariably greeted, over the protests of the researchers themselves. But even if the results hold up (and the history of such research is not encouraging), we don't need studies of sex-differentiated brain activity in reading, say, to understand why boys and girls still seem so unalike. Mon fils restera t’il un garçon s’il joue à la poupée?

Mon titre est volontairement provocateur.

Mon fils restera t’il un garçon s’il joue à la poupée?

La lutte contre les discriminations sexuelles commence par les jouets du Happy Meal. Une lycéenne américaine raconte son combat pour lutter contre les stéréotypes de genre au sein de la chaîne de restauration à emporter J’avais 11 ans à l’automne 2008 lorsque j’ai écrit au PDG de McDonald's pour lui demander de changer la méthode de vente des Happy Meals dans ses restaurants.

La lutte contre les discriminations sexuelles commence par les jouets du Happy Meal

Contre la dictature du rose. Est-ce vraiment la couleur de prédilection des petites filles ?

Contre la dictature du rose

Ou, comme le soupçonne la spécialiste de l’enfance Peggy Orenstein, un goût induit par les pros du marketing ? Je vais vous avouer un secret : j’ai passé près de vingt ans de ma carrière de journaliste à écrire sur les filles, à réfléchir aux filles et à la façon de les élever. Et, pourtant, quand j’ai été enceinte, l’idée d’avoir une fille m’a terrifiée.

J’étais censée être une experte de la question. Interdiction des concours de Mini-Miss : le coup bas des Français. Pour la presse outre-Atlantique, l'interdiction votée par le Sénat des concours de beauté de Miss de moins de 16 ans a des relents d'antiaméricanisme. 23 Septembre 2013 | Partager : Si l’interdiction des concours de Mini-Miss votée le 18 septembre par le Sénat a été largement rapportée et commentée par l’ensemble de la presse internationale (les Belges envisagent désormais à leur tour une interdiction), les réactions les plus vives viennent des Etats-Unis.

Interdiction des concours de Mini-Miss : le coup bas des Français

L'amendement a été pris de façon très personnelle par nombre de commentateurs outre-Atlantique. Pour la plupart d’entre eux, les choses sont claires : les concours de beauté de petites filles étant un divertissement typiquement américain, l'interdiction révèle par conséquent l’antiaméricanisme des Français, qui se permettent de juger la culture populaire américaine. TwitLonger — When you talk too much for Twitter.

Papa bleu, maman rose. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Florence Dupont (Ancienne élève de l’Ecole normale supérieure, agrégée de lettres classiques, elle est professeur de latin à Paris-Diderot.)

Papa bleu, maman rose

Du bleu et du rose partout dans le ciel de Paris : les manifestants contre le projet de loi sur le mariage pour tous ont déferlé dans les rues de la capitale en agitant des milliers de fanions, de drapeaux et de banderoles à ces deux couleurs. Ils en ont saturé les écrans télé. Rose et bleu, la "manif" est la croisade des enfants. Bleu ou rose : les deux couleurs qui marquent les bébés à l'instant de leur naissance assignent à chacun, définitivement, sa résidence sexuelle.

La médecine, l'état civil et ses premiers vêtements enferment l'enfant à peine né dans l'alternative du genre. JeongMee Yoon's official website. Superheroes are for girls, too!