background preloader

Pole Science&Societe

Facebook Twitter

Best of Sciences économiques et sociales. Carte mentale sur les groupes sociaux Carte mentale sur les groupes sociaux : que sont-ils ?

Best of Sciences économiques et sociales

Quelle différence entre groupes primaire et secondaire ? Les groupes d’appartenance sont-ils les mêmes que les groupes de référence ? Cliquez sur l’image pour l’agrandir Carte heuristique réalisée par (c) Filipe De Oliveira, 2014 Ci joint le format original sur les groupes sociaux (format pptx) pour un usage personnel ou en classe, non commercial. J'aime : J'aime chargement… A propos filipe de oliveira Professeur de Sciences Économiques et Sociales (SES) Sans titre. (Cliquez sur l’image pour obtenir la vidéo you tube sur l’extrait de vidéo ARTE sur le projet LILYPAD, documentaire sur Philippe Starck en quette de la parole des visionnaire dans le monde entier. « Architecture citoyenne à l’impacte écologique forte »Bouillon de culture,article.

sans titre

Titre:LilypadArchitecte: Vincent Callebaut (architecte franco-Belge, diplômé de l’institut supérieur d’architecture de Bruxelle en 2000, à 23 ans, avec le projet parisien du quai Branly « Méta musée des arts et civilisations. »)-« Il obtient le prix Napoléon Godecharle récompensant le meilleur espoir de l’architecture belge, avec son projet écologique et futuriste « Elasticity, une ville aquatique de 50 000 habitants totalement autonome»…-En 2005, il est finaliste des RE-Nouveaux Plaisirs d’Architecture récompensant les 12 figures émergentes de l’Architecture en Communauté Française de Belgique » Vincent Callebaut sur architectureFR projets-architecte-urbanisme.fr › Architectes Qu’est ce qu’un prototype?

*a) *d) *e *g. Le Vaisseau - La science en s’amusant. > <title>Conservation du patrimoine naturel et culturel. «S’inspirer de la nature pour assurer le futur» Pour le biologiste Gilles Bœuf, son président - qui est aussi celui du Muséum national d’histoire naturelle -, cette approche en plein essor pourrait bouleverser de nombreux domaines, de l’énergie à l’agriculture en passant par la science des matériaux.

«S’inspirer de la nature pour assurer le futur»

Extrait de son interview Prendre conscience de l’importance du biomimétisme, donc de la biodiversité, peut-il contribuer à préserver cette dernière, que nous saccageons ? Je l’espère. Comme disait un pharmacien, «je plains ceux qui, en 2050, devront mettre au point des médicaments à partir de plantes qui auront disparu il y a trente ans». C’est une vraie question. En 2007, en Inde, un virus a attaqué le riz. Les technologies inspirées du vivant remplaceront-elles la «vraie nature» ? Certains disent réinventer de nouvelles bactéries. Le transhumanisme rêve d’humains affranchis de leur partie biologique pour n’être plus qu’un cerveau, mélange de circuits imprimés et de neurones. Faut-il donner un prix à la nature ?

Projet de loi biodiversité : une nouvelle harmonie entre la nature et les humains. Ségolène Royal a présenté le 12 mars le projet de loi biodiversité qui sera discuté à l’Assemblée nationale à partir du 16 mars 2015.

Projet de loi biodiversité : une nouvelle harmonie entre la nature et les humains

Une Agence française pour la biodiversité est créée, parrainée par Hubert Reeves. La ministre annonce également un appel à projet "eau et biodiversité" d’un montant de 60 millions pour financer des projets innovants. Qu’est-ce qui va changer avec la loi biodiversité ? La création d’une agence au service de la biodiversité La loi crée l’Agence française pour la biodiversité, véritable bras armé de l’État au service de la préservation des milieux naturels, de la connaissance, de la recherche. Une plus grande valorisation de notre patrimoine naturel et de nos paysages Le patrimoine naturel de la France est une chance pour notre développement économique, culturel et touristique. Une lutte plus efficace contre les trafics d’espèces protégées Une répartition plus juste et plus équitable des ressources naturelles. AskNature. Une culture scientifique pour vaincre nos démons. Que l’on parle de ‘Smart Cities’, de la méthadone, de la gestion de l’affaire BAI ou de Betamax, du recrutement des médecins, du ‘Good Governance and Integrity Reporting Bill’, du traité fiscal avec l’Inde, du taux de croissance, l’émotion tend à prendre le dessus sur la raison.

Une culture scientifique pour vaincre nos démons

Pour la bonne et simple raison que nous n’avons pas pu, pas su, faire émerger une culture scientifique. Ce n’est pas le propre de Maurice, c’est aussi le sort des pays voisins du sud-ouest de l’océan Indien. C’est ce qu’ont admis à l’unisson les participants aux Premières assises de la science, de la technologie et de l’innovaton en Indianocéanie, tenues cette semaine à Balaclava. C’est quoi une culture scientifique ? Elle est une disposition à encourager une approche dépassionnée, à favoriser une analyse clinique et à ouvrir des débats éclairés, basés sur des faits vérifiés et vérifiables. «Chaque personne marche sur ses deux pieds et pareillement elle recèle sa part rationnelle et sa part irrationnelle.