background preloader

Street art / graffitis

THE LONDON POLICE NEWS
Graffiti Art Magazine
Art urbain, land art

Stockholm Metro Découverte en images du métro de Stockholm, considéré comme l’un des plus beaux du monde. Appelé Tunnelbana, il se compose de 100 stations, dont 47 sont souterraines. Ouvert en 1950, certaines de ces stations de métro sont taillées dans la roche. Stockholm Metro
Destruction Créatrice - Des friche(s) et vous... Pas de répit pour la friche même en cette période blocus. Nous avions introduit dans notre petit manifeste de la friche (voir article x = Le tiers-espace ) que toutes créations généraient une part de résidu. La destruction créatrice est donc un phénomène inhérent et parallèle à tout acte créatif. Loin d'être un processus nouveau, cet épiphénomène binaire et paradoxal a même fait l'objet d'une théorie économique portant le nom de destruction créatrice, énoncée par Joseph Schumpeter dans "Capitalisme, socialisme et démocratie" en 1942. D'après cet Autrichien ce concept tiré de l'enseignement de Nietzsche et appliqué à la science économique exprime le processus par lequel la nouveauté rend moins performante, voire obsolète, une technologie antérieure. Cette théorie pose la problématique de la justification de la rentabilité et de ses profits. Par conséquent, la destruction créatrice peut générer des monopoles autant que leur destruction. Destruction Créatrice - Des friche(s) et vous...
My "Sand Castles" : un album sur Flickr
graffiti┃street art

Nos magazines Nos applis x déconnexion Premiere.fr Ex. : World War Z, Johnny Depp, House of Cards,... Fluctuat un oeil sur la pop culture Street art : les animaux disséqués de Nychos 30/01/2013 - 11h56 1420Partager sur :2 Nychos, street artist réputé et actif dans son pays, a été élevé au sein d’une famille autrichienne de chasseurs. L'auteur Guillaume Roche Son twitter En savoir plus La vision de tous ces animaux tués influence la peinture de Nychos. L’œuvre de Nychos est flanquée d’animaux (hibou, renard, chat) représentés comme sur une planche anatomique. En 2005, le street artist a fondé le Rabbit Eye Movement (REM, à ne pas confondre avec le groupe de musique), qui est aujourd’hui un espace d’art exposant des d’artistes en provenance du monde entier. Via : Lostateminor.com Par Guillaume RocheFollow @Leyog Composez votre message... Afficher les messages : "art de barbare décadent" voilà quelqu'un qui n'a pas ouvert un seul livre d'histoire de l'art. Votre réponse... art de barbare décadent ! A la une Street art : les animaux disséqués de Nychos Street art : les animaux disséqués de Nychos
SECOND EDITION (2008) : PANOS 2013, FAKE ROADSIGNS SECOND EDITION (2008) : PANOS 2013, FAKE ROADSIGNS This edition is produced by Grand Lyon for Lyon 2013. Powered by Unchi Leisure Center and Arty Farty, curated by Kanardo, supported by Bewol and 55-555. So many thanks to all the artists who have been involved in this project. The second edition of this project couldn't have happened without the precious help of all the guys who have erected the signs in the streets. Acknowledgments to Vincent Carry at Arty Farty, Olivier and all the team at Autocolor, Virginie Duhamel at Grand Lyon, Jeanne Wagner de Reyna and Alice Dupuis at Lyon 2013 committee, Natacha Hirth at Mairie de Lyon... and CartOne (I will buy you another computer!). All pictures © KANARDO
Street-art : la résidence aux Bains Douches en 20 photos
Ayant ponctué sporadiquement l’univers de diverses civilisations, ce n’est cependant qu’au 20e siècle qu’il devient un art esthétique estimé du monde artistique mais aussi des amateurs qui cherchent à se procurer certaines de ces oeuvres très particulières. Ainsi, l’art du graffiti a prit son essor dans les années 1900 et plus particulièrement vers 1942, durant la seconde guerre Mondiale. C’est à cette époque qu’on associe véritablement un nom au graffiti. Ce nom est Kilroy. Il s’agit d’un homme qui aurait travaillé dans une industrie qui fabriquait des bombes à Détroit, au Michigan. Chaque fois que l’homme vérifiait un item, il y inscrivait en grosses lettres « Kilroy was here » (Kilroy était ici). Ainsi, ces bombes étaient transportées en Europe alors que la guerre battait son plein. Dans les années 50 et 60, c’est au tour de Cornbread de voler la vedette. Il finit par se dissocier de son compagnon et travailla seul jusqu’en 1972, moment où il stoppa ses activités. Histoire moderne du graffiti Histoire moderne du graffiti
RED BULL STREET ART VIEW
Street art, graffiti

graffiti | street-art
graffiti / Street Art

Street Art | Amazing Optical Illusions Online | Find A Brain Teasers Website - Optical Spy
Ghislain Garlin Drawings
Un artiste portugais recycle des ordures en une sculpture géante Au festival d’art urbain WOOL de Covilhã, au Portugal, qui s’est déroulé au mois d’octobre dernier, l’artiste portugais Artur Bordalo (surnommé « Bordalo II ») a utilisé des matériaux récupérés et des ordures ainsi que de la peinture pour créer Owl Eyes, une magnifique installation extérieure prenant la forme d’un hibou. La sculpture impressionnante appelée « Yeux d’hibou » a été réalisée à partir de pneus de tracteur, de tôle ondulée, et d’autres morceaux de ferraille et de déchets urbains. Bordalo n’est pas étranger au street art, et a créé de nombreuses œuvres qui font usage de manière ingénieuse de matériaux récupérés. Vous pouvez d’ailleurs jeter un œil à ses œuvres sur sa page Facebook. Pour ceux qui seraient intéressés pour voir cette sculpture, Covilhã se trouve au centre du Portugal à 2h15 de route de Coimbra. Source photos : Street Art News Un artiste portugais recycle des ordures en une sculpture géante
L'art dans la ville - Paris

L'été 2014, une trentaine d’artistes urbains sont intervenus sur les bords du Canal de l’Ourcq avec une mission commune : jouer avec la ville. Chaque artiste a créé une oeuvre originale et inattendue sur un élément fort ou discret du paysage urbain : façades aveugles, portes, escalier, panneaux, cheminée, mais aussi cabines téléphoniques, armoires électriques, poteaux, anneaux d'amarrage… Les œuvres réalisées directement sur le terrain de la réalité, ont fait surgir des émotions là où on ne les attendait pas. Les berges du canal sont encore ponctuées de certaines de ces créations inspirées par le canal et les villes qui le bordent. De taille et d’ampleur très variable, les œuvres artistiques sont disséminées le long du parcours et ne manquent pas de surprendre le promeneur au détour d’une rue, au croisement d’un pont… Elaborée par l’association Art Azoï, la programmation artistique est riche et extrêmement diversifiée. Les artistes : Artof Popof . Voir tous les artistes De l'art à l'Ourcq, parcours street art sur le canal De l'art à l'Ourcq, parcours street art sur le canal
Balades de Street Art à Paris & ateliers de graffiti — Underground Paris Underground Paris documente la scène street art parisienne par le biais du projet audiovisuel. Nous sommes au contact des artistes et des organismes qui font l’art urbain en France. Ainsi, nos guides sont toujours au courant des évolutions de la “scène” artistique urbaine parisienne. Nos visites guidées sont riches en anecdotes ; elles invitent à la découverte des œuvres emblématiques ; elles donnent les outils pour appréhender et apprécier la culture et l’histoire du graffiti et de l’art urbain à Paris. Au-delà des frontières, nous tentons de répondre à la question : comment la Capitale s’inscrit-elle dans la scène street art mondiale ? Les itinéraires varient, mais en général, toutes les visites se concentrent sur les principales rues et les zones de graffiti du Nord-Est parisien: Oberkampf, Ménilmontant et Belleville. Nos circuits sont constamment mis à jour afin d’inclure les nouvelles œuvres éphémères. Nous sommes connus pour être détendus et informels. Le balade du Street Art Balades de Street Art à Paris & ateliers de graffiti — Underground Paris
Animation - Outils pédagogiques Animation - Outils pédagogiques télécharger la plaquette 3 thématiques Pour connaître l’impact des déchets sur l’environnement Pour devenir un éco-citoyen qui consomme de manière responsable Pour connaître les causes et conséquences du changement climatique Pour évaluer son impact carbone individuel, et agir au quotidien dans ses activités Pour appréhender la notion d’empreinte écologique globale et individuelle Pour adopter les éco gestes Des outils ludiques et interactifs Expositions : Jeux éducatifs développés lors des séances éducatives: (Durée moyenne de 30 minutes par jeu) Sauvons Robert le bonhomme de neige qui fond (de 8 à 14 ans) Jeu de plateau : Selon le comportement de deux familles, mettre en avant les émissions de Gaz à Effet de Serre en fonction de leur alimentation et de leurs modes de transports. La station développement durable (de 8 à 108 ans) Quizz collectif : Retrouver les 20 alternatives de développement durable représentées dans la station. Aligne ton déchet (de 8 à 12 ans) Vidéos: DVD Billy et Willy 1 et 2 :
Animations développement durable

éducation | Ecopolénergie, Maîtriser l'énergie : l'enjeu d'avenir « Tu me dis, j’oublie. Tu m’enseignes, je me souviens. Tu m’impliques, j’apprends. » (B. Franklin) Que ce soit en classe ou pendant le temps péri et extra scolaire, ECOPOLENERGIE propose des actions éducatives à l’environnement et à la maîtrise des énergies. L’éducation à l’environnement permet de situer l’éducation dans des perspectives ouvertes sur la vie économique et sociale, de participer à une pédagogie générale active, visant à la fois la responsabilisation et le développement de l’individu, l’insertion solidaire et responsable de celui-ci dans la vie collective. Des méthodes pédagogiques basées sur la participation Nous proposons une démarche générale qui conjugue les trois méthodes pédagogiques suivantes : La pédagogie active, où les 5 sens du public sont sollicités.La pédagogie de projet, où le public devient auteur et acteur d’activités qu’il aura choisi.La pédagogie de l’alternance, où différentes approches sont tour à tour utilisées. Notre parti pris pédagogique éducation | Ecopolénergie, Maîtriser l'énergie : l'enjeu d'avenir
inst_greatersudbury1 Bienvenue au Coin des enseignants, une page dédiée aux pédagogues qui veulent renseigner leurs élèves au sujet des déchets solides et questions connexes. Vous trouverez ici des activités et des jeux visant à enseigner aux élèves la valeur de la gérance environnementale et des trois R, soit réduire, réutiliser et recycler. Si vous désirez partager des jeux, des activités ou tout autre matériel pédagogique, veuillez les soumettre par courriel à gestiondechets@grandsudbury.ca . Les soumissions bilingues sont préférables. Consultez les catégories suivantes: Vidéos des opérations de réacheminement des déchets du Grand Sudbury Jeux et activités (retour au haut) Déchets et sites d'enfouissement Réduire, réutiliser et recycler Les déchets domestiques dangereux Des liens électroniques d'apprentissage Voici une liste de sites Web interactifs qui traitent de l'environnement. S'il vous plaît noter que certains sites sont plus compliqués que d'autres. Le coin des enseignants - Grand Sudbury
Art contemporain

When Pollock received the commission to create a mural for the entry to Peggy Guggenheim's new townhouse, he had Howard Putzel, Guggenheim's secretary-assistant, to thank. Putzel had urged Guggenheim to give Pollock a project that would unleash the force he perceived in Pollock's smaller-scaled easel paintings. For her part, Guggenheim was eager to present in her home a symbol of support for the new American brand of art she was beginning to champion in her gallery. The choice of subject was to be his, and the size, immense—8' 1 1/4" x 19' 10", meant to cover an entire wall. "...with no strings as to what or how I paint it. Pollock signed a gallery contract with Guggenheim in July 1943. As soon as the canvas was dry to the touch, Pollock broke down the stretcher, rolled the canvas, and transported both to Guggenheim's townhouse. Where Pollock's early works were dark interpretations of Thomas Hart Benton's figurative Regionalism, Mural displays an abstract, expressionist vigor. Mural | University of Iowa Museum of Art
Mural | University of Iowa Museum of Art
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Paris Clôture veille : Ouverture : Newsletter BFM Business | Les + vues Replay Emissions Diane LACAZE Journaliste Newsletter BFM Business "Femmes d'Alger", ce tableau signé Picasso et vendu aux enchères chez Christie's ce 12 mai , est devenu l'oeuvre d'art la plus chère jamais vendue par adjudication. Le monde de l'art est en ébullition. Les experts de la maison de vente avaient estimé ce tableau à 140 millions de dollars. Et encore ne s'agit-il que d'un record pour une vente aux enchères. Un musée par jour s'ouvre dans le monde Une véritable industrie se crée. Les Chinois ne sont pas les seuls gros acheteurs. Diane LACAZE Pourquoi les prix des oeuvres d'art n'ont pas fini de battre des records
Bristol art

In early July the project Brandalism, a UK-wide subvertising campaign involving 25 artists from 8 countries, made a stop off in Bristol for a spot of billboard reassignment. The artists involved in the Bristol leg were Ron English (US), Eyesaw (UK), Shift Delete (UK), Hannah Adamaszek (UK) and Robert Montgomery (UK). The campaign, which seeks to confront the ad industry and take back our visual landscapes, visited 5 cities over 5 days and reclaimed 37 billboards. You can see all the artwork produced here: brandalism.org.uk/gallery-page. © Brandalism.org.uk – by Hannah Adamaszek in Bristol © Brandalism.org.uk – by Ron English in Bristol © Brandalism.org.uk – by Shift Delete in Bristol © Brandalism.org.uk – by Robert Montgomery in Bristol This kind of intervention certainly isn’t a first here, in fact Bristol has a rich heritage with regards to subversiveness and particularly, in this case, billboard alterations. © mkwfone – St Werburghs, Bristol © Vertigogen – Bristol © Heath Bunting – Bristol Bristol Street Art blog | Brandalism takes over Bristol's billboards, but not a first
Comment aborder frontalement la question du harcèlement de rue, apporter du soutien aux femmes qui le subissent chaque jour tout en parvenant à sensibiliser les hommes à ce fléau mondial ? Alors que se déroule depuis le 10 avril la Semaine internationale contre le harcèlement de rue, Tatyana Fazlalizadeh a peut-être trouvé la solution. Depuis deux ans, cette jeune artiste originaire de Brooklyn placarde sur les façades des immeubles des grandes villes d'immenses portraits de femmes. Toutes ont un point commun : elles ne sourient pas et s'adressent directement aux hommes qui, chaque jour, les abordent dans la rue, leur ordonnent de sourire puis les insultent copieusement quand ils ne parviennent pas à leur fins. "Les femmes ne sortent pas pour vous divertir", "Les femmes ne vous doivent ni temps, ni conversation", "Mon nom n'est pas bébé", peut-on lire sous les portraits au regard intense. L'objectif de Tatyana Fazlalizadeh ? Harcèlement de rue : ces incroyables affiches parlent au nom de toutes les femmes
Streetart

Street art : quel droit d’auteur ? | KPMG | FR
Des bouches d'égout créatives et amusantes | Petite-Patrie
Interview | Dismaland
Art libre
Street Art - Théorie

Les enjeux digitaux du Street Art dans le tourisme
Viktor & Rolf Haute Couture Fall-Winter 2015/16 : l'excentricité artistique ⋆ The Very Normal Girls
Street-art VS haute-couture : Rime poursuit Moschino et ses robes-graffiti
Quand l’art devient une stratégie marketing | ART ET PUB
London Shoreditch Street Art Tours
Alternative London Tours | The Original London Street Art Walking Tour
One-Way Ticket To Mars
2nde EURO 2016-17

actualités

graff tag etc

st

art/artistes/création

Banksy

C'est l'imagination qui changera le monde

Graffiti

Tag/graf

ART ECOLOGIQUE

Logiciels de géolocalisation du street-art

Trouver des oeuvres

ARTS VISUELS

Greeters