background preloader

Chronique Tarte au riz

Facebook Twitter

L’Afsca menace l’authentique tarte au riz. Après le fromage de Herve, c’est un autre patrimoine de la gastronomie wallonne que l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire pourrait mettre en péril. La tarte au riz, chère aux Verviétois, ne semble guère plaire aux inspecteurs de l’hygiène et ce, pour deux raisons. D’abord, la spécialité est fabriquée à base de lait de vache cru, donc non pasteurisé et susceptible de poser des soucis bactériens. Ensuite, pour respecter son goût et son onctuosité, elle n’est pas rangée dans des frigos après production mais conservée à température ambiante par les boulangers respectueux de la tradition, contrairement à ce qui se pratique dans la grande distribution et dans la boulangerie industrielle. Or, un produit frais à base de lait nécessite en principe un passage par le réfrigérateur pour éviter la multiplication bactérienne. Vers des sanctions ? Le ministre wallon à la rescousse.

Mobilisation générale pour sauvegarder la tarte au riz verviétoise, grâce à des concours, notamment (+photos et vidéos) Une campagne des artisans de l’arrondissement de Verviers, à laquelle sont aussi associés la ville, la Seigneurie de la Vervi-Riz et Verviers ma ville… Elle vise le politique et un de ses instruments est une pétition qui a déjà recueilli plus de 2.000 signatures. Elle se base aussi sur trois concours permettant de gagner des tartes dans les plus de 60 boulangeries participantes. Pour le premier, il suffit de coller l’autocollant que vous trouverez chez les boulangers-pâtissiers participants ainsi que dans votre Meuse Verviers de ce vendredi 19 notamment, sur votre voiture.

Chaque semaine, un vainqueur sera désigné par son numéro de plaque, publié par votre journal. Il pourra alors aller chercher une tarte au riz dans « la boulangerie de la semaine ». Un concours visera aussi les clients des boulangeries achetant des tartes au riz, via des tirages au sort. Question d'actualité - Borsus - La tarte au riz et les normes de l'AFSCA - Caroline Cassart. Questions jointes de - Mme Muriel Gerkens au ministre des Classes moyennes, des Indépendants, des PME, de l'Agriculture et de l'Intégration sociale, sur "les normes de l'AFSCA relatives aux tartes au riz" (n° P1284) - Mme Caroline Cassart-Mailleux au ministre des Classes moyennes, des Indépendants, des PME, de l'Agriculture et de l'Intégration sociale, sur "les normes de l'AFSCA relatives aux tartes au riz" (n° P1285) - M.

Michel de Lamotte au ministre des Classes moyennes, des Indépendants, des PME, de l'Agriculture et de l'Intégration sociale, sur "les normes de l'AFSCA relatives aux tartes au riz" (n° P1286) Muriel Gerkens (Ecolo-Groen): Monsieur le président, monsieur le ministre, qu'est-ce qu'un pays où on autorise le Roundup et où on interdit la tarte au riz? Monsieur Frédéric, je sais que vous serez avec moi pendant ma question; je vous intègre dans ma mobilisation et dans ma motivation.

André Frédéric (PS): Monsieur le président, je demande la parole pour un fait personnel. Le Cactus de Jérôme de Warzée - Best of: La tarte au riz tue! La tarte au riz : nouvelles mesures de conservation ? Chronique dactylographiée.