background preloader

Archive 1

Facebook Twitter

La Fanzinothèque : 25 ans et l'utopie de l'underground - 07/11/2014. Dans l'atelier de sérigraphie, Ratalia, artiste du Chili et Anne, sérigraphe à la Fanzinothèque, ont travaillé notamment la conception du catalogue d'exposition. La Fanzinothèque fête ses 25 ans à travers une exposition aux influences internationales. Les œuvres présentées reflètent une philosophie alternative. Vous êtes curieux de mieux comprendre l'esprit de la Fanzinothèque poitevine, une des premières bibliothèques du genre en Europe ? Pour ses 25 ans, elle a su illustrer, dans une exposition que l'on peut découvrir jusqu'au 27 novembre sur la mezzanine du Confort Moderne ce que représente la micro-édition underground à l'ombre de la grande scène éditoriale. Des œuvres participatives Sur la mezzanine du Confort Moderne, le premier regard du visiteur parcourt un abécédaire illustré qui liste et questionne les grands concepts de cette sphère alternative. « Il y a un aspect philosophique », précise Cécile Guillemet, la directrice de La Fanzinothèque.

Les Français et leurs lectures : 67 % préfèrent découvrir de nouveaux auteurs. Les lecteurs choisiraient leurs lectures majoritairement avec un désir de découvertes, plutôt que de se limiter aux auteurs qu'ils connaissent, annonce un sondage. Réalisée en septembre 2014, l'enquête menée auprès de 594 lecteurs entend apporter quelques précisions sur les habitudes des Français, en matière de livres. Denise Krebs, CC BY 2.0 Dans les faits, donc, 63 % des lecteurs ne se réfèrent pas à l'auteur, lors d'un choix de lecture. 31 % sont au contraire fidèles aux nouvelles publications d'un écrivain, et 6 % n'achètent que les ouvrages d'un auteur qu'ils connaissent au préalable. Dans le même ordre d'idée, 67 % préféreraient découvrir des auteurs nouveaux que « de se cantonner à ceux qu'ils connaissent ».

Et 10 % n'osent pas s'engager dans la découverte de nouveaux livres. En revanche, la quatrième de couverture, ou résumé, serait pour 71 % des lecteurs le premier critère de choix. L'enquête confirme par ailleurs une tendance que le Figaro avait déjà pointée en septembre 2009. D'autres financements pour la culture. Nouvelles défenses et illustration des bibliothèques, par Neil Gaiman et alii. Les jeunes et l’info. Handicap : 38 % de la rentrée littéraire accessible, un "progrès significatif"

La semaine dernière, le Syndicat National de l'Édition, en collaboration avec la Bibliothèque nationale de France et le Centre National du Livre, révélait les chiffres de sa deuxième « rentrée littéraire accessible ». Une vaste opération qui rassemble les éditeurs, la BnF et les structures adaptatrices pour les publics empêchés de lire, afin de donner à la fois un coup d'accélérateur et de projecteur sur l'accessibilité au texte. (ActuaLitté, CC BY SA 2.0) D'une année sur l'autre, un regard extérieur, qui ne s'appuie que sur les chiffres constate 233 livres accessibles en 2014, pour 155 en 2013, soit une progression de 50 %, portant le total des livres de la rentrée littéraire accessibles à 38 % de la rentrée littéraire « officielle », estimée à 607 romans.

Un pourcentage légèrement surestimé, puisqu'il ne prend en compte que les romans adultes de la rentrée littéraire, quand les ouvrages rendus accessibles par l'opération du SNE et des structures comportent des titres jeunesse. Anonymous : le thriller en crowdsourcing, ou le roman qui se partage. Le crowdsourcing, outil collaboratif réunissant des internautes autour d'un projet, connaît de multiples déclinaisons. La Russie avait ainsi été conviée à corriger les textes numérisés de Tolstoï, dans un esprit de collaboration nationale. Dans une moindre mesure, un écrivain français s'est lancé dans cette aventure collective, avec la publication d'un graphic novel, baptisé ANONYMOUS. Le premier tome (de cinq), vient de paraître, articulé autour d'un projet global impressionnant.

Le 25 octobre est sorti ANONYMOUS, sur l'ensemble des plateformes numériques. « Il s'agit d'un thriller sur le thème des Anonymous, dont la date fétiche d'actions communautaires d'envergure a lieu chaque année le 5 novembre, en mémoire de la conspiration des poudres de Guy Fawkes le 5 novembre 1605, Guy Fawkes dont le masque, popularisé par la BD puis le film "V pour Vendetta" est le symbole du groupe », nous explique Edouard Brasey. Mais pourquoi Anons ? Pour approfondir. Les bibliothèques de rue en plein essor. Apparues aux Etats-Unis au 19e siècle, les « Little Free Library » ou « Bookboxes » se sont depuis développées en Europe et plus récemment en France. Gérées par des associations, des municipalités ou encore des particuliers et installées en pleine rue dans des boîtes, étagères ou kiosques, ces « bibliothèques de rues » proposent des ouvrages en accès libre, à toute heure du jour et de la nuit, chacun pouvant venir retirer un livre à condition d’en déposer un autre à la place.

Le développement de ces bibliothèques est la plupart du temps lié à une convention signée avec la ville d’accueil, qui permet de profiter des désherbages de la bibliothèque municipale. Tous les six mois, de nouveaux titres sont disponibles. De plus en plus de villes adoptent ces installations. C’est en 2010 qu’à Rennes s’est implantée une des premières bibliothèques de ce type, dans laquelle plus de 500 livres sont en permanence disponibles.

Deux autres y verront le jour très bientôt. Le meilleur de notre veille #7. Comme chaque fin de mois, voici une sélection des choses que nous avons repérées ces dernières semaines sur le web. Quelle place pour les femmes en bibliothèque ? « Où sont les femmes dans les milieux culturels ? », demande la SACD dans ce livret consacré à la place réservée aux femmes dans les milieux culturels, réalisé en partenariat avec le Laboratoire de l’Égalité, H/F et le Deuxième Regard. En bibliothèque, la question se pose aussi de cette façon : ce témoignage sur l’identité professionnelle des bibliothécaires en est un bon exemple : Le coming out et le monde du travail Faut-il faire son coming-out au travail et parler de son homosexualité à ses collègues ? Médiathèque et médiation J'aime :

Bookbed : Un lit en forme de livre, métaphore de la bibliothèque. Entre les mois de janvier et mars 2014, sur la Peckham Platform, à Londres, était exposé le concept Bookbed par l'artiste Ruth Beale. Il s'agissait de trois œuvres géantes, toutes destinées à puiser dans l'imaginaire collectif rattaché au livre comme à la bibliothèque, ainsi qu'aux technologies du XXIe siècle. Le public y était invité à partager ses expériences en matière d'apprentissage. La pièce centrale de l'expo était un lit en forme de bouquin. L'exposition organisée par la bibliothèque londonienne autour du concept de Ruth Beale servait de point culminant à une série d'ateliers d'écriture créative mis en place pour la jeunesse. Il était notamment possible de réserver les lieux un moment, pour les groupes, classes et autres ateliers, désirant étudier la symbolique livresque, l'imagination ou encore l'apprentissage.

Étaient également discutés de manière plus générale des thèmes comme l'espace public, la culture, et l'éducation. Il s'agissait également d'une métaphore. Prix WISE 2014 : des projets alternatifs primés au Pérou, en Finlande et Jordanie. CNL : la rentrée littéraire pour les personnes aveugles et malvoyantes. Une bibliothèque pour aider les toxicomanes à décrocher. Et si la lecture pouvait aider à la guérison ?

C'est ce que considère l'équipe à l'origine de la création d'une nouvelle bibliothèque à Burlington, dans le Vermont (États-Unis), destinée à aider les toxicomanes à se sortir de leur addiction. "Ce que fait la bibliothèque, c'est donner aux gens une chance d'approfondir leur guérison, a déclaré Gary de Carolis, le directeur de l'établissement à Wcax ; et ce grâce à l'introspection et à l'utilisation des livres pour les soutenir dans leur rétablissement". C'est grâce aux moyens financiers déployés par le centre de désintoxication Turning Point, ainsi que par le don d'une collection de centaines d'ouvrages utilisés dans leur programme, que cette nouvelle bibliothèque a pu voir le jour.

Se distraire et se former. Les libraires s'engagent pour l'accès au livre de tous les citoyens. De Francfort : Ce jeudi fut la journée des Déclarations, mais « c'est toujours le cas, à Francfort », souligne une personne bien informée. Après le CNL, qui portait ce matin la Déclaration européenne du Livre, c'est au tour de l'EIBF, fédération européenne et internationale des libraires, de révéler au public sa Charte du Livre, dont l'application sera européenne et mondiale.

Dévoilée aujourd'hui et accessible (en anglais, prochainement dans d'autres langues) sur le site mynextread.eu, la Charte du Livre résume les revendications des libraires d'Europe et du monde, à l'attention des autorités nationales et supranationales, telle la Commission européenne. La seconde phase de l'opération sera le relais et l'implication des associations de libraires au niveau national, dans les prochains mois, mais rien n'est encore défini.

Nous publierons prochainement un entretien avec les nouveaux coprésidents de l'EIBF, autour de cette Charte. la Charte du LivreFRFD V2.pdf by ActuaLitté Pour approfondir. Ressource_fichier_fr_cnl.signature.premia.re.da.claration.europa.enne.du.livre.ma.j.2.octobre.pdf. Bibliambule, le projet de bibliothèque ambulante qui cherche des fonds. On connaissait les bibliothèques "hors les murs" : dans les gares, dans les aéroports, dans le métro, sur les plages...

Il faudra bientôt compter avec les "bibliambules". Ce projet de bibliothèque ambulante se présente sous la forme d'un kiosque-bibliothèque tracté par un simple vélo. Equipée de hamacs, la bibliambule se déplacera de quartier en quartier pour apporter les livres et les journaux vers les usagers. "La bibliambule promeut la culture, le partage et la détente. C'est un îlot de lenteur dans un océan de vitesse" souligne Amandine Lagut la designer à l'origine de ce projet. Mais avant de rouler, la bibliambule doit rassembler 3 800 euros (au minimum) pour acheter un tricycle et tous les matériaux nécessaires à sa fabrication. Un projet Biblio Remix mis en place. Le livre dangereux. Le quotidien britannique The Independent a publié une spectaculaire étude émanant du NHL (l’équivalent du service de santé publique) sur l’implication de Cinquante nuances de Grey dans la hausse des MST. C’est principalement parmi les couples âgés de plus de 50 ans que les effets sont spectaculaires.

Charlotte Jones, qui préside le comité des médecins généralistes, a déclaré que les lecteurs oubliaient de se protéger notamment contre l’herpès génital, la syphilis, la blennorragie et le sida. Car ces adultes inconscients ont commencé leur vie sexuelle bien avant l’épidémie de sida et n’ont donc pas le réflexe d’utiliser des préservatifs masculins. Le NHL a même chiffré à 7 % l’augmentation, liée au best-seller, des MST chez les personnes âgées de plus de 65 ans.

Aucune poursuite n’a pour l’heure été engagée contre ce livre si dangereux ; alors que le droit est parfois assez imaginatif. Il existe aussi des lois spécifiques, votées à la suite des dégâts causés par des livres emblématiques. Français et Américains : des pratiques culturelles convergentes ? Les pratiques culturelles des Français et des Américains ne sont pas aussi éloignées qu'on a pourtant tendance à le penser. C'est du moins ce qui ressort d'une étude comparée portant sur la période 1981-2008. Menées par Olivier Donnat, chercheur au département des études, de la prospective et des statistiques au ministère de la Culture et de la Communication, et Angèle Christin, doctorante EHESS/Princeton University, ces recherches ont montré de nombreux points de convergence. Cette étude dénommée Pratiques culturelles en France et aux États-Unis, éléments de comparaison 1981-2008 fait ainsi ressortir qu'au début des années 80, « la population américaine bien que plus téléphage, avait un niveau de participation culturel supérieur, 60% d'entre elle par exemple était allée au cinéma au cours des douze derniers mois contre 46% des Français, 27% avait visité un musée ou une galerie d'art contre 25% de la population en France. » Pour approfondir.

Fleur Pellerin et Laurent Fabius “mobilisés” pour Francfort 2017. La Google Science Fair récompense des jeunes aux idées innovantes. 01net le 23/09/14 à 10h51 © Google Les finalistes de la Google Science Fair. Des bioplastiques à base de peau de bananes, un traitement contre l’hépatite, un livre électronique en braille… Ces projets ne sont pas ceux de savants fous mais de jeunes âgés de 13 à 18 ans qui ont participé, depuis trois ans, au concours scientifique et technologique international ouvert par Google. Dans la catégorie des 13-14 ans, c’est le projet de robot volant d’un jeune Américain, Mihir Garimella qui a été récompensé. Le SensorWake inventé par Guillaume Rolland. Dans la catégorie où concourait Guillaume Rolland, avec un projet de réveil olfactif, c’est une Canadienne de 17 ans, Hayley Todesco, qui l’a emporté avec un projet de nettoyage du sable pollué par des déversements de pétrole.

Le détail des différents projets de ces jeunes plein d’avenir et les modalités d'inscription pour l'édition 2015 sont disponibles sur le site Google Science Fair. Fête départementale du Livre 2014 - Contrebandes. Bien anticipée par rapport aux années antérieures. Voilà donc le plateau qu’il ne faudra pas rater à la fin du mois de septembre, du 26 au 28, autrement dit demain, voire hier si vous tombez sur cet article lundi prochain : Hervé BOURHIS / Grégoire CARLÉ / Guillaume CHAUCHAT / Nicolas DUMONTHEUIL / Fabrice ERRE / Vincent GRAVÉ / LUZ / Léon MARET / Donatien MARY / Nancy PENA / Simon ROUSSIN.

Hervé Bourhisécrit des scénarii, en dessine certains. Prix Goscinny en 2002 et Jacques Lob en 2010. Accumule les dates, les détails, les petites histoires pour raconter la grande, qu’il s’agisse de musique populaire, de cinquième république ou de poètes engagés. L’inspiration vient en écoutant Boris Vian, en regardant Jean-Pierre Marielle ou en lisant le journal. bourhis.ouvaton.org Encore brûlant : Le teckel (Professeur Cyclope / Casterman - 2014) Prévert inventeur, avec Christian Cailleaux (Dupuis - 2014) Grégoire Carléa raconté un été transitionnel (La nuit du capricorne).

Récemment : Mars ! Promouvoir Satan chez les élèves, contre l'obscurantisme religieux. Cela ne pouvait arriver qu'aux États-Unis – encore que – et dans ce cas, spécifiquement en Floride, où le taux de vitamine C donne des explosions d'idées. Dans les écoles publiques du comté d'Orange, un livre a été massivement distribué, Satanic Children's Big Book of Activities. Un ouvrage de coloriage pour les jeunes, qui contient tout ce que l'on attend : puzzle, jeux, dessins... orientés autour de la Gloire de Satan !

Conçue par The Satanic Temple, cette brochure a été diffusée par cette communauté de libres penseurs, bien décidée à ruer dans les brancards. Lucien Geaves, porte-parole de ce culte dédié à Lucifer, clame qu'il milite avant toute chose, pour « une séparation de l'Église et de l'État ». Rappelons, à titre indicatif, que le président des USA prête serment, lors de son investiture, sur la Bible. « Quand une école publique autorise la distribution de tracts religieux, il est normal que les élèves aient accès à la plus grande diversité d'opinions possibles. Pour approfondir. Pour un renouveau des politiques publiques de la culture. TVA du livre numérique : La neutralité fiscale défendue au Luxembourg. Cthulhu découvert à la Bibliothèque du Congrès.

Non, internet ne nuit pas à la lecture. Pourtant, les profs le pensent... Et le livre qui nous marque le plus est... «Harry Potter» Les recrutements pour les activités culturelles en prison commencent. Wikipédia et les bibliothèques françaises. Skita : une démarche éditoriale intégrant l’accessibilité | Accessibib ABF. Des ebooks gratuits dans les TER. Fleur Pellerin remplacera Aurélie Filippetti à la Culture. La dyslexie, une 'maladie invisible' et difficile à combattre. Jeux vidéos, café-restau et ambiance cosy : la bibliothèque deviendra un "troisième lieu".

Au congrès de l’IFLA, il n’y avait pas… Ray's Day : journée de la lecture le 22 août - Aldus - tout sur le livre numérique, depuis 2006. La vie secrète des bibliothécaires. La littérature, avec plus ou moins de mots dans la balance. Réécrire Alice au Pays des Merveilles sur 2500 tatoués. Les incipit les plus fameux de la littérature sur cartes perforées. Communiqué : La lecture est un droit non limité par une décision de justice ! Au Japon, avec les conservateurs de jeux vidéo. Festival littéraire : VOIX VIVES de Méditerranée en Méditerranée. Benoît Hamon – Les élèves du primaire vont apprendre à coder à la rentrée. A quoi ça ressemble un jeu vidéo sans images ? Faites le test. Comprendre et utiliser les cartes conceptuelles. Quand j'essaye d'expliquer le catalogage Unimarc à un usager.

Égalité professionnelle hommes-femmes dans la fonction publique (L') Silence on joue ! Spécial jeux vidéo et non voyants. Nous sommes tous des produits culturels. Atlas Culturel / Provence-Alpes-Côte d'Azur. 50 classiques de la littérature changés en bancs à Londres.

En quête de la meilleure posture pour s'adonner à la lecture. Enseignement à distance : après les Mooc, voici les Spoc ! Une carte pour trouver la little free library qui se cache près de chez vous. Www.forum-avignon.org/sites/default/files/editeur/Synthese_Enquete_2014_Consommateurs_Kurt_Salmon_pour_Forum_davignon_V180614.pdf. 70 ans après la mort d'Hitler, "Mein Kampf" dans le domaine public ? Dyslexie : l'espacement entre les mots, solution pour mieux lire. C'est quoi un bibliothécaire ? La réponse en vidéo et en humour.

UK : Les ventes de titres autopubliés en hausse de 79 % en 2013. MONTMEYAN en PoéVie : la poésie à l'honneur dans le Var. Nuit de la lecture à Forcalquier du 13 au 14 juin 2014. Académie Balzac : vers la journée du manuscrit de la Francophonie. Une grainothèque à la bibliothèque municipale de Lille. Lutte contre l'illettrisme : mobilisation continue en 2014. Histoire de la mystérieuse odeur des livres.

Raconter des histoires aux enfants, même aliens, depuis l'espace. Agence régionale du livre. Un livre qui se boit et donne accès à l'eau potable, le "drinkable book" Beautiful Death. Les rendez-vous pop culture à ne pas rater en 2014 : la Japan Expo approche ! Emprunter un robot plutôt qu'un livre à la Chicago Public Library. Une bougie pour remplacer l’odeur des vieux livres ! Google : débouté par la justice européenne, le moteur de recherche devra respecter le droit à l'oubli numérique des internautes.

Duckduckgo, un moteur de recherche qui respecte la vie privée. Le lecteur ebook en braille, ou faire reculer l'illettrisme des non voyants. Une méthode de programmation pour coder en arabe. Traduire de la science-fiction pour enrichir l'arabe. Le marketing genré décrypté avec pertinence dans The Checkout. L'essor des ordinateurs impersonnels : 12 points d'accès à ne pas négliger ! Par Thierry Baruc, Ingénieur avant-vente, Novell France.

Les inventions que la littérature avait prédites dans ses romans. Dalí explore les plaisirs de la bonne chère, avec Gala. Batwoman est lesbienne, Spider-Man est noir : le nouveau visage des super héros. Ouverture d’un cercle ouïe-lire pour les non-voyants LAGHOUAT. Des photos originales de Rimbaud découvertes chez Paul Claudel. Le parcours de Cervantès en Algérie. Une nouvelle statue d'Edgar Allan Poe à Boston. Six nouveaux instruments pour rêver avec les oreilles. Géoradar pour trouver Cervantes : les fouilles commenceront lundi. Des jeux vidéo pour approfondir l'univers du Trône de fer.

Les personnes qui parlent plusieurs langues ont aussi plusieurs personnalités. Encourager la lecture chez les enfants. Faciliter la lecture des malvoyants. Serious reading takes a hit from online scanning and skimming, researchers say. Adapter Lovecraft au cinéma : une histoire de fou, une affaire de fan - Dossiers actualité Cinema. «Les Teletubbies» et «Doctor Who» bientôt en Corée du Nord. Les bibliothèques de rue : « je ne suis pas là pour leur apprendre à lire, mais pour les aider à ne pas avoir peur du livre. » Petite histoire des bibliothèques du Moyen-âge à la Révolution française.

Street-art : un Français et un Criméen réalisent une fresque géante à Kiev.