Pure Player

Facebook Twitter

Le bécédaire du journalisme en ligne | Nouvelle formule. Dans le cadre d’une session de formation dispensée à deux rédaction B to B, spécialisées dans l’assurance et la grande distribution et nettement plus motivées et, pour certains de ses membres au moins, informées que ce que mes préjugés rassis m’avaient perfidement glissé dans l’oreillette, j’ai cru utile de leur faire faire un tour d’horizon des nouveaux métiers et des nouvelles pratiques du journalisme en ligne.

Le bécédaire du journalisme en ligne | Nouvelle formule

Vaste sujet. A traiter en une heure et un power point. Fidèle à ma réputation, j’ai opté pour la solution de facilité, l’abécédaire tronqué – il commence à B, se termine à P… Et en plus, il en fait un post de blog?!? Fainéant! Information & Pure players : feu de paille ou vrai big bang du journalisme. L’année 2011 s’est achevée sur une exceptionnelle luxuriance éditoriale sur le Web français.

Information & Pure players : feu de paille ou vrai big bang du journalisme

Près d’une douzaine d’initiatives journalistiques (1) ont contribué à ce baby-boom numérique d’une ampleur inédite depuis qu’un quarteron de pionniers de l’info (Rue89, Mediapart, Slate et Owni) avait osé embrasser Internet quatre ans plus tôt comme unique canal médiatique de leur travail informationnel. Les plus notoires s’appellent aujourd’hui Atlantico, Quoi.info, Newsring, The Pariser et quelle que soit l’issue de leur aventure, ils ont tous en commun la conviction qu’un « pure player » de l’information peut trouver une voie durable et rentable sur la Toile.

Les “pure players” ou le pari de la presse en ligne - Médias / Net. Et il est où, et il est où ton modèle économique ? Si j'avais reçu 10€ à chaque fois qu'un journaliste ou un directeur de rédaction m'a répliqué : " oui, mais l'info sur le web, il n'y a pas de modèle économique, alors tu es gentil mais on en reparlera quand ils gagneront de l'argent ", je serais moi-même à la tête d'un confortable modèle économique… Or donc, pour beaucoup d'honorables et respectés confrères, l'info sur le web, en plus d'être un simple atelier de bâtonnage de dépêches doublé d'une cour de récréation ne connaissant que le LOL et les chats, serait un univers à l'économie approximative.

Et il est où, et il est où ton modèle économique ?

Une sorte de monde effrayant dans lequel tout le monde perd constamment de l'argent, une bulle qui finira forcément par exploser une fois que ces geeks ne trouveront plus d'investisseurs crédules à plumer. Les « pure-players », gratuits ou payants ? - AJT-MP... L'Association des Journalistes de Toulouse et de Midi-Pyrénées. Plusieurs exemples viennent alimenter le débat sur le modèle économique des « pure-players » : gratuits ou payants ?

Les « pure-players », gratuits ou payants ? - AJT-MP... L'Association des Journalistes de Toulouse et de Midi-Pyrénées

L’information sur Internet peut-elle être gratuite, ou bien a-t-elle un coût ? Sans en tirer des conclusions hâtives, en particulier sur la qualité du contenu des sites, on peut constater que Médiapart, site payant, annonce des bénéfices pour 2011, alors que Rue89, site gratuit, a été contraint de trouver un financier et que d’autres sites gratuits connaissent également des difficultés économiques. La presse en ligne se cherche encore un modèle économique. Gratuit ou payant ?

La presse en ligne se cherche encore un modèle économique

Telle est l'éternelle question qui taraude les sites d'information. Que ce soient les pure players ou les sites traditionnels, tous avancent à tâtons pour trouver l'équilibre. Si le New York Times vient de lancer son nouveau Pay Wall, d'autres modèles économiques, plus alternatifs, émergent également outre-Atlantique. Quel business model pour la presse en ligne ? Presse en ligne, vers le retour du payant. - Kiosque, Eric Gaillard / Reuters - Le krach que connaît la presse partout dans le monde a peut-être une vertu : clarifier le modèle économique de l'information en ligne.

Presse en ligne, vers le retour du payant

Il y a urgence. Car force est de constater que la gratuité dans ce domaine n'a pas rapporté les résultats escomptés : à de rares exceptions près, les sites d'information ont du mal à trouver leur équilibre et les marges, quand elles existent, sont réduites. Leur principale ressource, la publicité, est un secteur ultra-sensible à la conjoncture avec, donc, de sombres perspectives.