background preloader

Mars One

Facebook Twitter

Mars One. Parmi les blocages épidermiques (et bien naturels) auxquels les candidats à Mars One font face concernant les gens à qui ils expliquent le projet, il y a donc le côté définitif du voyage, la mort inévitable… et le fait que le business model va se baser en grande partie sur la téléréalité.

Mars One

When applicants for Mars One talk about this project to other people, they face three visceral (and natural) mental block : permanent settlement, unavoidable death, and a business model based on reality show. Mais de quoi parle-t-on, exactement ? Et si on allait réfléchir un peu plus loin que le bout de son nez au lieu de se fermer complètement et sans autre forme de procès face au mot de l’horreur et de la honte, mmh ? Et surtout… si on s’informait ? Hein ! What are we exactly talking about ? 'Mars One, le projet de colonisation de Mars, n'est qu'une arnaque' Mars One, l’organisation à but non lucratif basée aux Pays-Bas qui vient de désigner 100 candidats pour une mission sans retour vers Mars, est une gigantesque arnaque, affirme l’un des finalistes de sa sélection.

'Mars One, le projet de colonisation de Mars, n'est qu'une arnaque'

Mu par la curiosité, le Docteur en physique et astrophysique Joseph Roche, qui enseigne à l’Ecole Trinity College de l’Université de Dublin, avait postulé sans conviction pour participer à ce projet il y a quelques années. En février dernier, il avait appris qu’il faisait partie des 100 finalistes parmi lesquels seraient choisis les premiers colons qui se rendraient sur Mars dans le cadre de ce projet. Roche dit qu’il a choisi de faire part de ses doutes en raison de l’enthousiasme naïf dont ont fait montre les média à propos de ce projet. Il affirme qu’en fait des 200.000 candidats allégués qui auraient postulé pour participer à cette mission, le nombre réel des candidatures reçues n’a guère dépassé 2.761.

Mars One : le projet marketing qui pulvérise la stratosphère ! Après l’espace comme nouveau terrain d’engagement, Mars peut-il servir les intérêts marketing des marques ?

Mars One : le projet marketing qui pulvérise la stratosphère !

Un fou furieux néerlandais le pense. Il est le fondateur de Mars One et veut convaincre de l’opportunité. Visionnaire génial et incompris ou fanatique illuminé et complètement barré ? Bas Lansdorp divise autant qu’un livre de Michel Houellebecq. Un ancien candidat de Mars One dénonce une arnaque financière et "sectaire" Mars One, le projet qui ambitionne d'envoyer 24 explorateurs sur Mars d'ici 2025.

Un ancien candidat de Mars One dénonce une arnaque financière et "sectaire"

Un aller simple, un saut dans l'inconnu, un immense rêve, l'aboutissement de très nombreuses années de recherche et développement... Une vaste arnaque ? C'est en tout cas ce qu'affirme un ex-candidat. Parce que ce projet paraît tellement fou, il a bon nombre de détracteurs. En Février dernier, la presse britannique révélait que Mars One réclamerait plusieurs dizaines de milliards de dollars – loin des 6 milliards annoncés – et le Guardian enfonçait le clou en indiquant qu’au moins 100 ans seraient nécessaires avant de voir les premiers humains habiter Mars.

Mais d’après lui, il n’en est rien. Car selon cet homme, l’organisation du projet est presque « sectaire ». « Lorsqu’on se joint à la ‘communauté Mars One’, ils commencent à te donner des points. Mars One, le projet d’un aller simple pour la Planète rouge. La base des Terriens 2025.

Mars One, le projet d’un aller simple pour la Planète rouge

Le deuxième groupe a rejoint les quatre premiers pionniers et les colons explorent leur domaine, agrandissent les bâtiments, font pousser les plantes qui les nourrissent et préparent l'arrivée des suivants. © Mars One. 200.000 candidats à un voyage vers Mars sans retour- 11 septembre 2013. COLONS.

200.000 candidats à un voyage vers Mars sans retour- 11 septembre 2013

Plus de 200.000 personnes originaires de 140 pays ont demandé à pouvoir faire partie du groupe d'éventuels premiers colons de la planète Mars, pour un voyage sans retour, a assuré lundi 10 septembre la société Mars-One, à l'origine de ce projet. 1% des postulants viennent de France Au total, 202.586 personnes se sont inscrites pour faire éventuellement partie de cette première vague, indique un communiqué de la société hollandaise à but non lucratif qui avait lancé en avril 2013 un appel à candidatures pour un voyage de sept mois en aller simple vers Mars, prévu pour être organisé en 2023.

Mars One : les ''révélations'' d'un finaliste relancent le débat sur le projet. Suivez-nous sur Facebook Avant de partir, suivez-nous sur Facebook Vous êtes déjà abonné ?

Mars One : les ''révélations'' d'un finaliste relancent le débat sur le projet

Ne plus afficher Partager sur Facebook. Mars One: un Français parmi les 100 derniers candidats au voyage sans retour. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Mars One: un Français parmi les 100 derniers candidats au voyage sans retour

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... assez ensoleillé Vent : 15km/h - UV : 5 Clôture veille : 4993.82 Ouverture : 4996.96 Replay Emissions DavidNAMIAS Journaliste. Le projet Mars One est-il réalisable ? Propos recueillis par Jéromine Santo Gammaire Mis à jour le , publié le Coloniser Mars.

Le projet Mars One est-il réalisable ?

Ce grand thème de science-fiction, la fondation néerlandaise Mars One souhaite lui donner corps. Elle projette d'envoyer, à partir de 2024, 24 hommes et femmes sur la planète rouge, pour un voyage sans retour. Objectif : vivre sur une planète sans atmosphère, exposée aux rayons cosmiques, avec des traces de glace en guise de réserves d'eau, et des températures moyennes autour de -60°C... Mars One : un ancien candidat assimile le projet à une arnaque. Mars One: Le projet de colonisation martienne a du plomb dans l'aile. ESPACE Un éminent soutien de Mars One doute de sa faisabilité en l'état, et Endemol se serait retiré du projet...

Mars One: Le projet de colonisation martienne a du plomb dans l'aile

N.Bg. Envoyer des humains sur la planète Mars en 2025 pour un aller sans retour, c’est le projet un peu fou de Mars One, qui a franchi une nouvelle étape la semaine dernière avec la publication d’une liste restreinte de 100 candidats au voyage (dont un Français). Seuls 24 d’entre eux seront sélectionnés au final. Mais le projet pourrait bien avoir du plomb dans l’aile, nous apprennent les médias britanniques ce lundi. Le projet Mars One ne marchera jamais. L’organisation à but non lucratif néerlandaise Mars One a le projet d’envoyer quatre hommes sur la planète rouge d’ici 2024 pour qu'ils s'y installent durablement. Un projet dont le coût s’élève à 6 milliards de dollars. Inatteignable, selon Quartz qui remet en doute la capacité de l'organisation à collecter suffisamment de fonds. Mars One prévoit de financer sa mission grâce à la vente de produits dérivés, grâce aux dons et au sponsoring, et surtout grâce à la signature d’un contrat de distribution exclusive qu’il passerait avec une chaîne télévisée pour une émission de télé-réalité extra-terrestre.

Or, pour l’instant, aucun média na acheté les droits, souligne Quartz. Actu Archives - Mars One. À propos - Mars One. Mars One est un organisme sans but lucratif dont l’objectif est d’établir un établissement humain sur Mars grâce à l’intégration de technologies existantes, facilement disponibles grâce aux leaders du secteur dans le monde entier. Mars One propose de financer cet effort en dix ans, en associant le monde entier d’une manière interactive, par la diffusion télévisée de tous les aspects de cette mission, depuis la sélections des astronautes et de leur préparation à l’arrivée sur Mars jusqu’à la vie sur la planète rouge . Structure de l’entreprise The Mars Project One est relié à la fondation sans but lucratif Mars One ainsi qu’à la société Interplanétaire Media Group. Media Group est une société à but lucratif qui peut sécuriser les investissements, et gère les droits de diffusion vidéo de la formation, du lancement des astronautes et de leur vie sur Mars.

À l’heure actuelle, les investisseurs détiennent moins de 10% des actions de IMG.