background preloader

Charlie Hebdo

Facebook Twitter

Petite histoire du dessin de presse. Texte de la conférence donnée par Guillaume Doizy le 26 septembre 2008 à la BPI (Beaubourg), à l’occasion d’une après-midi de réflexion sur le thème : « Quel avenir pour le dessin de presse ».

Petite histoire du dessin de presse

Pour tout vous dire, je me demande encore si j’ai eu raison d’accepter de venir ici raconter l’Histoire du Dessin de presse. Evoquer l’œuvre de Daumier en trois quart d’heure serait déjà une gageure. Parler de l’Assiette au Beurre dans un temps si court, analyser plusieurs milliers de ses dessins et le travail de dizaines d’artistes ayant collaboré à la revue, relèverait du miracle. On pourrait écrire des livres entiers sur le dessin de presse des Années Folles. Et pourtant, je ne dois pas seulement parler d’un dessinateur, d’un journal ou encore d’une période. Pour commencer, il me semble nécessaire de faire un peu de linguistique. La propagande d’abord : Le commentaire politique : Autre rôle du dessin de presse, autre niveau d’engagement, il commente. L'humour : Guillaume Doizy. Histoire de la caricature et du dessin satirique. Caricatures et caricature.

Les discours politiques de la presse satirique. Étude des réactions à l’« attentat horrible » du 19 novembre 1832. 1La presse satirique est née, en France, lors de la Révolution de 1789.

Les discours politiques de la presse satirique. Étude des réactions à l’« attentat horrible » du 19 novembre 1832

Elle se caractérise par son mode d’écriture, qui consiste à décrire la réalité de manière déformée dans le but de faire rire le lecteur, et, plus encore, d’emporter son adhésion. Ses préoccupations sont avant tout politiques. Le modèle du journal satirique n’a donc pu se construire que lors de courtes périodes de liberté de la presse et ne trouve une forme aboutie qu’au début de la monarchie de Juillet. De 1830 à 1835, en effet, la liberté d’expression est telle que les journaux satiriques se créent plus nombreux que jamais, et que leur audace dépasse celle de leurs prédécesseurs longtemps limités par la censure. C’est alors, par exemple, que le roi est comparé à une poire par ses adversaires satiristes, qui trouvent là une image à même d’exciter chez le lecteur la curiosité, le rire et le mépris. 3En 1832, la presse satirique connaît un brusque essor. 4Les journaux d’opposition sont les plus nombreux.

Histoire de la presse satirique. La presse satirique. Historique du Dessin Satirique dans la presse. Le dessin de presse, son histoire et pourquoi il doit continuer à exister. Charlie Hebdo, dont la rédaction a été attaquée le 7 janvier, est célèbre pour ses dessins de presse polémiques.

Le dessin de presse, son histoire et pourquoi il doit continuer à exister

Retour sur un mode d'expression controversé, mais essentiel. C’était le 7 janvier 2015, c’est presque encore hier. Douze personnes sont décédées à Paris, tuées par balle par deux hommes armés qui ont fait irruption dans la rédaction de Charlie Hebdo. Parmi eux se trouvaient Charb, Cabu, Wolinski, Honoré et Tignous : leur job, ce n’était pas de formuler l’actu en mots mais en images.

Ces grands noms du journal étaient célèbres pour leurs dessins de presse dérangeants, pour lesquels ils ont été attaqués. À lire aussi : Je suis Charlie Hebdo, le choc des images et la colère des motsCharlie Hebdo génère une impressionnante mobilisation mondiale. La presse satirique française, une arme politique héritée de la Révolution.

La presse satirique française, sans tabou quand il s'agit de railler pouvoir ou religion, est une tradition qui remonte à la Révolution et dont Charlie Hebdo, cruellement frappé par un attentat sans précédent, est l'héritier au même titre que Le Canard enchaîné ou le défunt Hara-Kiri.

La presse satirique française, une arme politique héritée de la Révolution

"C'est une spécificité française. Ici, on cogne, on utilise le dessin de façon militante pour contester, dénoncer, faire tomber les barrières", explique à l'AFP Guillaume Doizy, spécialiste de l'histoire du dessin de presse. "Il n'y a pas l'équivalent d'un Charlie Hebdo à l'étranger. " La singularité de cet hebdomadaire, "c'est d'être non seulement dans la satire politique, mais aussi dans la critique sociale: l'écologie, l'économie et la finance.

Hors de France, "il y a des journaux d'humour mais la politique est toujours marginale. "Cette presse lève tous les tabous", relève Christian Delporte. Caricatures et caricature.