background preloader

Bouddhisme

Facebook Twitter

Même le Bouddha fut confronté à des épreuves. Traduit de l’anglais par Romain Robert et Valérie Vous pensez sans doute qu’après son Éveil, le Bouddha eut une vie facile, n’est-ce pas ?

Même le Bouddha fut confronté à des épreuves

N’avons-nous pas tous l’espoir qu’après un « petit éveil », la vie pourrait devenir plus simple ? Je pense que je me dois de vous dire la vérité ainsi vos attentes ne seront pas déçues. En 45 années d’enseignement à la tête de la communauté monastique, le Bouddha a rencontré un nombre incroyable de difficultés. Bien que parfaitement éveillé, il subissait encore l’influence de ses karmas passés. Des ascètes venaient le rencontrer pour le critiquer, l’accusant d’avoir des vues erronées et un enseignement incorrect ; et tout au long de sa vie, ses disciples lui causèrent de nombreux problèmes. Les Quatre Nobles Vérités. Le premier sermon du Tathagata - Origines et circonstances.

Les Quatre Nobles Vérités

Après que le prince Gautama Siddhartha fut parvenu à l’état d’éveil sous l’arbre de la bodhi et devint Sakyamuni, il songea aussitôt à l’ensemble de l’humanité encore plongée dans la souffrance, et aux moyens de l’aider à se libérer du cycle infini des renaissances. Mais ce qu’il avait compris et qu’il comptait transmettre aux hommes était tellement profond, tellement délicat, que cela pourrait leur être inaccessible avec leur niveau de connaissances intellectuelles. Et même certains d’entre eux pourraient être découragés, effrayés d’apprendre la Vérité... Il lui fallait trouver une méthode adéquate d’enseignement pour se faire comprendre de tous et inciter chacun, selon son niveau d’entendement, à progresser sur le chemin du perfectionnement. Cette méthode, c’est celle de l’Enseignement Progressif, qui débuta avec le premier sermon du Parfait, celui qui portait sur les Quatre Nobles Vérités (Catvari-Ariya-Satyani).

Amour et compassion. AVEC FRAME avec frames Accueil sans frames Textes Amour et Compassion.

Amour et compassion

Sa Sainteté le XIIème Drukchen RinpochéConférence publique à Grenoblele 3 Juillet 1995 Sa Sainteté le Gyalwang Drukchen, est la 12ème incarnation à la tête de la lignée Drukpa Kargyu. Il est considéré comme une émanation de Tchenrezi ( le bouddha de la compassion ) et du roi de Shambala et comme la réincarnation de Naropa et de Gampopa. Il a été reconnu comme incarnation du Gyalwang Drukchen par Sa Sainteté le 14ème Dalaï-Lama et Sa Sainteté le 16ème Karmapa et d'autres maitres.Il est né à Tso Péma, le lac sacré de Gourou Padmasambhava, près de Réwalsar dans le nord de l'Inde en 1963.Il eut comme maitre principal feu Kyabjé Touksé Rinpoché, il a reçu toute la transmission de l'école Nyingmapa par Sa Sainteté Dudjom Rinpoché ainsi que de nombreux enseignements de Sa Sainteté le Dalaï-Lama et de nombreux autres maitres prestigieux principalement Kagyupa et Nyingmapa.

Embrasser sa colère. Conférence du vénérable Thich Nhat Hanh à l’église de Riverside à New York, le 25 septembre 2001.

Embrasser sa colère

Cette transcription est réalisée à partir d’une émission audio sur Internet. Traduit de l’anglais par Nguyên van Thông, révisé par Evelyne Culot. Chers amis, Je voudrais vous faire part de ma pratique quand je suis en colère. Pendant la guerre du Vietnam, il y avait beaucoup d’injustice, et des milliers de personnes sont tués, y compris des amis et des disciples à moi. Heureusement à l’époque j’étais déjà un pratiquant solide. J’étais capable de comprendre la nature de la souffrance au Vietnam. Le discours sur les cinq façons de mettre fin à la colère. Ainsi ai-je entendu dire le Bouddha, un jour qu’il demeurait au monastère d’Anathapindika, dans le parc Jeta, non loin de Sravasti.

Le discours sur les cinq façons de mettre fin à la colère

Ce jour-là, le Vénérable Sariputta dit aux moines : "Chers amis, aujourd’hui je voudrais vous faire partager les cinq méthodes pour mettre fin à la colère et à la haine. Je vous prie de m’écouter attentivement et de méditer sur ce que je vais vous dire. " Les moines consentirent à l‘écouter attentivement. "Quelles sont ces cinq méthodes pour mettre fin à la colère et à la haine ? "Voici la première méthode, chers amis : "Si les actions d’une personne ne sont pas aimables mais que ses paroles le sont et qu’elle nous met en colère, parce que nous sommes sages, nous devrions savoir comment méditer pour mettre fin à notre irritation ou à notre colère. "Chers amis, imaginons un moine qui pratique l’ascétisme et aime se vêtir d’une robe faite de morceaux de tissu. "Ceci est la deuxième méthode, mes chers amis : Amour, bouddhisme et détachement. Daily Zen. Une discussion joyeuse ce matin au petit déjeuner : www.davidgabrielfischer.com Moi : « Chaque fois que je vois passer mon chat, je tombe en arrêt.

Amour, bouddhisme et détachement. Daily Zen

Comme une sorte d’extase. Le sourire me monte aux lèvres – instantanément – et le temps s’arrête… C’est grave docteur ? » Enseignements audio (MP3) et vidéo sur le bouddhisme et la méditation vipassanā. Pourquoi les moines ne travaillent-ils pas — ne serait-ce que pour subvenir à leurs propres besoins ?

Enseignements audio (MP3) et vidéo sur le bouddhisme et la méditation vipassanā

Pourquoi faut-il qu’ils dépendent de la mendicité ou des dons ? Les moines ne dépendent pas de la mendicité, parce qu’ils ne mendient pas. Les moines ne demandent rien, ils dépendent des dons, mais ils ne mendient pas pour les obtenir. De plus, un moine ne travaille pas tout simplement parce qu’il a fait le choix de ne pas travailler. Il y a ceux qui souhaitent continuer de travailler pour gagner leur nourriture, mais en général, ils le font aussi pour gagner beaucoup plus que ça ; pour s’acheter toutes sortes de plaisirs, de distractions, ou de loisirs. VIPASSANASANGHA - LES DISCOURS AUDIO MP3 BOUDDHISME THERAVADA MEDITATION VIPASSANA.