background preloader

Littérature

Facebook Twitter

Les Faux-monnayeurs. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Faux-monnayeurs

Les Faux-monnayeurs est un roman écrit par André Gide, publié en 1925 dans la Nouvelle Revue française (NRF). Alors que Gide a déjà écrit de nombreuses œuvres à cette époque, telles Les Caves du Vatican, il affirmera dans la dédicace à Roger Martin du Gard que c'est son « premier roman » (qualifiant ses publications antérieures de « récits » ou de « soties »). Construit avec minutie, ce roman multiplie les personnages, points de vue narratifs et intrigues secondaires diverses autour d'une histoire centrale.

Par la liberté de l'écriture et la multiplicité des angles de vue, Gide se détache de la tradition littéraire du roman linéaire. À travers le personnage d'Édouard il montre les limites de la prétention du roman à reproduire le monde réel et ouvre ainsi la voie à la recherche plus large d'une écriture créatrice. Résumé[modifier | modifier le code] Histoire centrale[modifier | modifier le code] Genèse du roman[modifier | modifier le code] The Curious Incident of the Dog in the Night-time: Themes, Motifs, & Symbols. Themes The Struggle to Become Independent Christopher’s goal in the novel resembles that of many teenage protagonists in coming-of-age stories: to become independent and find his role in the world.

The Curious Incident of the Dog in the Night-time: Themes, Motifs, & Symbols

Because of his condition, Christopher cannot be as independent as he would like. Since he has trouble understanding other people, dealing with new environments, and making decisions when confronted with an overload of new information, for instance, he has difficulty going places by himself. When he feels frightened or overwhelmed, he has a tendency to essentially shut down, curling himself into a ball and trying to block out the world around him. Christopher’s struggle to become independent primarily involves him gaining the self-confidence needed to do things on his own and moving beyond his very rigidly defined comfort zone. Subjectivity. Huis clos de Jean-Paul Sartre - Pas ce soir, je lis.

“L’enfer c’est les autres”, c’est Huis clos!

Huis clos de Jean-Paul Sartre - Pas ce soir, je lis

Une pièce de théâtre percutante qui se lit d’un trait. Un monument de la littérature! Thème : théâtre, vie, mort, enfer, liberté, rapport aux autres, existentialisme L’intrigue : Un salon meublé de trois canapés de style et une cheminée : le décor est planté pour cette pièce en un seul acte. 3 bonnes raisons de lire ” Huis clos ” : Une pièce de théâtre en un seul acte, un seul décor, trois personnages en permanence ensemble sur scène; un texte court; et des messages percutants qui vont droits au but. Anecdotes à raconter à la machine à café : Voici une pièce mondialement célèbre qui est née d’une façon très originale. “Quand on écrit une pièce, il y a toujours des causes occasionnelles et des soucis profonds. C’est là que m’est venue l’idée de les mettre en enfer et de les faire chacun le bourreau des deux autres.

Et pourtant, les trois amis en question ne joueront jamais cette pièce! Envie de lire “Huis clos ” tout de suite? 80 pléonasmes à éviter ! - Un mot après l'autre. J’ajouterai « c’est un peu extraordinaire » qui m’agace Mais j’ai un doute sur : Le danger potentiel : « danger » signifie qu’un péril est susceptible de survenir.

80 pléonasmes à éviter ! - Un mot après l'autre

"L'autre et la connaissance de soi", par Fabrice Luchini. Blabla d'intérêt général - Osons Causer. Poème - Merveilles de Tim Burton ... Albert Camus Philosophie Caligula lu par albert camus Lu par albert camus en 1954. Texte intégral enregistré par Albert Camus en 1954 suivi d'entretiens de l'INA.En septembre 2002, Frémeaux & Associés et l’Ina (Institut national de l’audiovisuel), en accord avec Gallimard, ont mis pour la première fois à la disposition du public le texte intégral de "l’Etranger" d’Albert Camus.

Albert Camus Philosophie Caligula lu par albert camus Lu par albert camus en 1954

C’est à l’initiative de Michel Polac que nous présentons aujourd’hui la pièce maîtresse de l’œuvre théâtrale d’Albert Camus : Caligula, interprétée par son auteur.Nous remercions la succession d’Albert Camus de nous avoir autorisé à reproduire un certain nombre d’interviews qu’Albert Camus avait donné à Jean Mogin le 13 septembre 1955, ainsi qu’une explication de Caligula enregistrée le 1er janvier 1958. Patrick FrémeauxEn 1952, avant de monter dans son TNP “La Mort de Danton” de Büchner, Jean Vilar lut la pièce aux représentants des associations qui l’aidaient à remplir l’immense salle de Chaillot. Livret historique par Roger Grenier. Dissemblances. Luchini, alchimiste du verbe. Comédien à la diction mâchée, habité par l’importance quasi maniaque du mot juste, la recherche d’un rythme et d’une sonorité, la littérature et la vie, pour Fabrice Luchini, sont depuis longtemps des choses inséparables.

Luchini, alchimiste du verbe

Électre (Euripide, trad. Herold) BookÉlectre : tragédie en trois épisodes, un prologue et un épilogueEuripideA.

Électre (Euripide, trad. Herold)

-Ferdinand Herold (André-Ferdinand Herold)P. -V. Stock, éditeur1908ParisVÉlectreEuripide - Electre, 1908, trad.