background preloader

80 pléonasmes à éviter ! - Un mot après l'autre

80 pléonasmes à éviter ! - Un mot après l'autre
J’ajouterai « c’est un peu extraordinaire » qui m’agace Mais j’ai un doute sur : Le danger potentiel : « danger » signifie qu’un péril est susceptible de survenir. Il est donc nécessairement « potentiel ». —> Sauf qu’un danger peut être certain « si je me jette du pont, je cours un danger certain ». Ils se rapprochent les uns des autres : lorsqu’on se rapproche, c’est les uns des autres, non ? —-> Ils se rapprochent soit les uns des autres, soit de moi (qui suis en train d’écrire), soit de qq chose… En écrivant seulement « ils se rapprochent », c’est du narrateur qu’ils s’approchent et non les uns des autres comme les manchots en hiver. Repasser une deuxième (ou seconde fois) : avec « re- », on indique déjà qu’on recommence. —-> En repassant une deuxième fois, on est passé 1 fois, puis repassé, puis repassé une 2ème fois…. donc 3 passages. Le faux prétexte : un prétexte c’est quelque chose qu’on invente, donc c’est par essence faux, non ? Related:  mmesuperÉcritureÉcriture

«Les crêpes que j’ai mangé» : un nouvel accord pour le participe passé «Employé avec l’auxiliaire avoir, le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le complément d’objet direct quand celui-ci le précède (les crêpes que j’ai mangées). Mais si le complément suit le participe, il reste invariable (j’ai mangé les crêpes).» A l’école les enfants se demandent : pourquoi avant et pas après ? Pourquoi l’esprit critique s’arrête-t-il au seuil de l’orthographe ? Pour comprendre les raisons de ce changement, revenons au Moyen Age. Voici donc la nouvelle règle sur laquelle s’appuyer : «Le participe passé, avec l’auxiliaire être, s’accorde comme un adjectif (c’est-à-dire avec le mot auquel il se rapporte). L’usage oral s’est fait l’écho de cette logique. Evitons les faux dilemmes. Plus d’informations et liste des soutiens sur www.participepasse.info. Arnaud Hoedt , Jérôme Piron

Relentlessly Fun, Deceptively Educational: Reluctant Writer's Story in Four Days Writing is painful for my son. It's his Achilles heel. During the last parent-teacher conference, his teacher told me all the things I already knew. I created a story-in-four-days file folder. The question prompts page was glued to cover of the file folder and it was cut into four sections: 1) character & setting, 2) problem, 3) solution, and 4) conclusion. The lined story paper was glued to the inside of the folder, directly underneath the other page. Each day he completed a section of questions on the outside, opened the flap, and wrote three or four sentences about the details he'd just provided on the inside. This activity reminds me of the cliché, "There's only one way to eat an elephant - one bite at a time." Day 1 there was crying. Day 2 there was no crying, just whining. Day 3 there was reluctance, but no whining. Day 4 there was willingness and an end. My son had written a short story.

Contre l’anglicisation de la didactique du français La semaine dernière, alors que je me trouve dans la salle des enseignants, la secrétaire de mon école vient porter une boîte sur la table commune. J’y jette un coup d’oeil et j’en conclus que cet envoi s’adresse au professeur d’anglais puisqu’il s’agit de guides d’enseignement écrit en cette langue. Quelques minutes plus tard, l’enseignante de première année entre dans la salle et m’apprend qu’il ne s’agit pas d’un matériel destiné à l’enseignement de l’anglais, mais plutôt d’une nouvelle méthode d’enseignement de l’écriture pour le cours de français. En apprenant cela, je suis un peu troublé. Ma collègue me répond que cette méthode — il s’agit des Units of Study in Teaching Writing de Lucy Calkins et d’une équipe d’enseignants du Teacher’s College Reading and Writing Project relié à l’Université Columbia — est vraiment efficace, que déjà plein de classes du Québec l’emploient avec enthousiasme et que depuis les résultats en écriture des élèves connaissent une amélioration fulgurante.

Légifrance // Tout le Droit français en un site Nos jeux de société préférés en version IMPRIMABLE! - Wooloo OMG. Quelle belle nouvelle! Asmodee a mis en ligne 13 de ses jeux de société les plus populaires pour aider les familles à s’occuper pendant cette quarantaine forcée. Dobble Notre grand classique qui fait fureur auprès des petits et des grands! Un jeu qui encourage la rapidité, la concentration et l’observation. Ce jeu convient aux joueurs de 6 ans et plus, mais nous avons joué avec nos enfants quand ils étaient pas mal plus jeune et ça fonctionne quand même Téléchargez le jeu ICI ou ce poster d’activités amusantes Concept ON ADORE les jeux de devinettes! Dans la version gratuite, vous aurez accès à 30 cartes concepts à imprimer! Concept Kids Concept Kids Animaux est une version familiale du jeu précédent à jouer dès 4 ans! La version DEMO à télécharger est ICI Combo color Téléchargez votre plateau de jeu ICI Catan Lancez-vous à la conquête d’une île vierge mais pleine de ressources. La plate-forme vous offre plusieurs dessins à colorier et 2 scénarios, mais en anglais seulement. Unlock One Key

Comment diversifier les situations de dictées ? Comment faire que cet exercice incontournable devienne un support d’apprentissage et non pas une simple évaluation ? Comment faire que cet exercice incontournable devienne un support d’apprentissage ? Pour cela il s’agit déjà de se questionner sur son utilité : à quoi sert-elle ? La dictée doit être avant tout un exercice pour réfléchir sur la langue, pour étudier sa forme écrite. Elle doit amener l’élève à mobiliser des procédures, des connaissances du système de la langue, à construire des « routines » orthographiques, à procéder à des analyses. Plutôt que de faire de la dictée une évaluation qui se révèle au final peu fiable, il s’agit d’en faire une tâche-problème, en installant des dictées qui suscitent la réflexion des élèves Les démarches et stratégies de relecture d’une dictée doivent être mises en avant et enseignées ; la phase explicative des corrections revêt une grande importance, dans l’installation de stratégies, retour au sommaire Dictée de mots et orthographe lexicale en CP :

Ten Tips for Coaching into Writing Partnerships All your kids have writing partners. You’ve taught minilessons on partner talk. You’ve provided numerous demonstrations, they’ve been working together in partnerships nearly every day, and things are up and running. But maybe you have the feeling that every time you come near a partnership, they stop what they were really doing so that they can talk to you, the teacher, instead of carrying on their conversations with each other. If this scenario sounds familiar, you might try some coaching. Coaching Tip #1: Position yourself so that you can easily listen in on students, without taking total control of the conversation. Coaching Tip #2: If students are apt to stop the conversation when you are near, or if they have a tendency to want to talk to you instead of each other, let them know that you’re just listening. Coaching Tip #3: Coach the kids to talk to each other, not to you. Coaching Tip #6: In some cases, try using a visual cue instead of verbal. Like this: Like Loading... Related

Jeux et exercices en ligne, apprendre le français en s'amusant

Related: