background preloader

Hardware

Facebook Twitter

Que faire des salles informatiques dans vos écoles ? 54 Shares Share Tweet Email Par Marie-France Bodiguian du Cabinet AMO-TICE Pourquoi les salles informatiques sont-elles sous utilisées ?

Que faire des salles informatiques dans vos écoles ?

Il existe 3 freins majeurs à l’utilisation des salles informatiques : techniques, pédagogiques et organisationnels La problématique technique est généralement liée aux manques de postes, à une connexion trop lente ou irrégulière et, enfin, à un débit internet souvent trop faible pour les usages simultanés des ordinateurs. En intégrant les allers et retours entre la salle de classe et la salle informatique ainsi que les pertes de temps dus aux problèmes de connexion, la séance est souvent réduite à 30 min. Une autre contrainte tient à la gestion des demi-groupes dans les salles informatiques – parfois exiguë : en effet, que faire lorsque la salle contient un nombre insuffisant de poste ? Mais l’heure d’aller en salle informatique, pour faire de l’informatique, est révolue.

Comment faire pour que les investissements réalisés soient pérennes ? Attention ! La compatibilité Linux des PC. Les PC grand-public (vendus en grande surface ou sur internet) ne sont pas fait pour tourner sous GNU/Linux.

La compatibilité Linux des PC

Les systèmes GNU/Linux pour ces PC sont un tas de patchs pour qu’ils puisse s’allumer sans trop d’erreurs sur des PC où tout est fait pour qu’ils ne soient pas compatibles ! Microsoft installe Windows sur tous les ordinateurs du marché via des partenariats commerciaux avec les constructeurs (Asus, Acer, HP…). Les constructeurs feront toujours tout leur possible pour que leurs ordinateurs soit compatible avec Windows car ils ont à y gagner.

Ils n’en ont rien à faire de GNU/Linux, si ce n’est bloquer son installation « pour votre bien » avec ces conneries d’UEFI imposé par Microsoft. Je me répète, mais il faut arrêter de croire que GNU/Linux ou Ubuntu peuvent tourner sur tous les ordinateurs. Pourquoi ? Parce que personne ne veut que vous installiez GNU/Linux sur votre ordinateur : ni Microsoft, ni le constructeur, ni votre gouvernement. Boitier ishare zcast. Akg wortman tableau num rique. Tableau numérique. AKG shop - Boutique Officielle AKG - Des casques premium au son de qualité ! HCFR Mag — Le site du HomeCinema FRancophone. Audio - Hayabusa - Cars. Audiophonics : Achats de Produits Hi-Fi Audio Electroniques et DIY - Audiophonics.

Mon uc

Serveur. Raspberry. Vidéoprojection sans fil sous Android - Android-education.net. Avoir une tablette, c’est bien.

Vidéoprojection sans fil sous Android - Android-education.net

Mais lorsque l’on est enseignant, si on peut la relier à un vidéoprojecteur, c’est mieux. Et sans fil, cela devient parfait. Malheureusement, sous Android, ce n’est pas aussi simple que chez le cousin Apple. En effet, si pour la pomme, il n’y a qu’une solution, l’apple-Tv ; pour les systèmes Android, elles vont être variées et dépendre des marques de matériel et des moyens dont on dispose.

Pour commencer, il nous faut bien sur un vidéoprojecteur avec une entrée hdmi. Ensuite, il faut une tablette et un dongle wifi-hdmi (wifi pour la tablette, hdmi pour le vidéoprojecteur), au choix : - Samsung Galaxy note et dongle allshare-cast ; cette solution est assez couteuse par le prix de la tablette, mais la qualité est au rendez-vous.

. - Tablette avec processeur intel, Android 4.2 (par exemple la prochaine série commercialisée par Memup) et supportant la technologie widi (wifi display). Raspberry. SheevaPlug - Wikipédia. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

SheevaPlug - Wikipédia

SheevaPlug sur un disque dur externe USB lui servant de stockage de masse et en comparaison avec une pièce d'1 € SheevaPlug en comparaison avec un iPhone Le SheevaPlug est un des premiers « Plug Computer » (littéralement ordinateur prise électrique) à être disponible sur le marché. Il possède un processeur Marvell Kirkwood 6281 ARM-compatible[1], consommerait moins de 5 watts. En ce début d'année 2011, le SheevaPlug n'est pas encore commercialisé en France mais peut être commandé chez un web marchand britannique ou américain[2]. Une variante intégrant un port eSATA est également disponible. Cet appareil a déjà été surnommé comme le « NSLU2 Killer » (littéralement le tueur de NSLU2) à cause de son bas prix[3].

Le SheevaPlug tourne sous Ubuntu 9.04 ARM build, disponible sur le site de téléchargement d'Ubuntu[4]. Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code] Références[modifier | modifier le code]