background preloader

Quel travail demain

Facebook Twitter

La Génération Z bouscule le monde de l’entreprise… et l’école. Suite au Dossier de veille sur la jeunesse, nous avons été sollicité pour un point particulier du dossier, à savoir les questions que pose l’arrivée des jeunes dans le monde de l’entreprise.

La Génération Z bouscule le monde de l’entreprise… et l’école

Ces jeunes de moins de 20 ans, appelés par certains la Génération Z, semblent remettre en cause les fonctionnements “traditionnels” de l’entreprise et de la formation (alternance, apprentissage, etc.). Si la question est posée par les acteurs de la formation professionnelle, elle fait néanmoins écho aux questions d’ordre pédagogique soulevées par le rapport des jeunes aux apprentissages, au savoir, le tout avec en arrière plan les pratiques et usages numériques des jeunes. Qu’est-ce que la Génération Z ? Il y a peu de littérature scientifique sur la question. Éric Delcroix consacre un blog à la Génération Z.

La Génération Z concerne les jeunes nés après 1995. La Génération Z arrive sur le marché du travail Pour aller plus loin : Is Your Leadership Style Right for the Digital Age? Advancement in digital technologies has disrupted everything, including leadership styles, according to Barry Libert, Jerry Wind and Megan Beck Fenley.

Is Your Leadership Style Right for the Digital Age?

Employees want more ownership rather than to follow instruction; customers want to participate in the marketing and development process; and leaders are finding that open and agile organizations are able to maneuver more effectively than organizations where “all insight and direction comes from the top. In short, the autocratic Commander, whether brilliant or misguided, just won’t cut it anymore,” they write in this opinion piece. History is full of great Commanders. The stories of General Patton commanding his troops before D-Day, Steve Ballmer yelling at his employees to “get on their feet” at a Microsoft event, and Jack Welch berating his people as he barked his orders “straight from his gut” are all well documented.

These leaders accomplished great things and relied heavily on a “Command and Control” style of leadership. A Davos, entrez dans le monde de l'exponentiel - Les Echos. Afrique - Moyen Orient Arabie saoudite : ce qui attend le successeur d’Abdallah Salman bin Abdelaziz devient le nouveau roi d’Arabie Saoudite dans un contexte de tension exceptionnelle au Proche-Orient avec les conflits en Syrie et en Irak...

A Davos, entrez dans le monde de l'exponentiel - Les Echos

Mort du roi Abdallah : les réactions se multiplient Le roi Abdallah d’Arabie saoudite est mort vendredi et le prince Salmane, 79 ans, lui a succédé sur le trône du premier pays exportateur de pétrole. High tech Le hongkongais Li Ka-Shing veut devenir le 1er opérateur mobile au... Le groupe du magnat Li Ka-Shing, déjà propriétaire de l’opérateur mobile Three UK, serait prêt à débourser plus de 10 milliards de livres pour mettre la... GAFAnomics: New Economy, New Rules. Log In. Les cryptoparties, des ateliers pour apprendre à protéger ses données personnelles - Les Echos. Qu'apprendra-t-on à l'école de demain ? Qu'apprendra-t-on à l'école de demain ?

Qu'apprendra-t-on à l'école de demain ?

C'était l'objet d'une table ronde, vendredi 28 novembre, au siège du Monde à Paris, dans le cadre de la conférence « Enseigner demain ». Voici un résumé des échanges, animés par Maryline Baumard, journaliste spécialiste de l'éducation, qui avait invité trois experts de ces questions : Sébastien Turbot, directeur de programmes et contenus au WISE (le forum mondial sur l'innovation en éducation, organisé par la Qatar Foundation)Sophie Pène, professeure à l'université Paris-Descartes, responsable du groupe école au Conseil national du numérique, qui a publié récemment le rapport Jules Ferry 3.0Son-Thierry Ly, enseignant à l'Ecole d'économie de Paris, chercheur et entrepreneur Maryline Baumard : je vais d'abord demander à chacun de vous d'introduire le débat...

Sébastien Turbot : « L'école n'a jamais été aussi critiquée. J'aurais envie de répondre : l'école doit donner envie d'apprendre, apprendre à innover et à créer. Les métiers que les robots vont bientôt faire disparaître. Innovation oblige, certains métiers exercés par des hommes sont amenés à disparaître au profit de robots spécialement conçus pour cette tâche.

Les métiers que les robots vont bientôt faire disparaître

La destruction créatrice est plus que jamais en marche. Après deux siècles de révolutions industrielles ininterrompus, la robotisation a pris un nouvel élan avec l’arrivée de la micro-informatique et, en particulier d’internet. À tel point que des métiers vont vraisemblablement disparaître. Florilège sur ces activités qui vont être obligées d’endosser le costume d’entrepreneurs. En clair, de se renouveler ou périr. Les hommes et femmes de ménage Tout le monde a pu voir à la télévision ou sur les affiches publicitaires les prouesses de Roomba, le robot ménage de l’entreprise française Robopolis. Un robot qui va énormément aider les équipes soignantes affectées à la lutte contre Ebola.