background preloader

L'empire Trabelsi

Facebook Twitter

Tunisie: mandat d'arrêt international contre la veuve de Yasser Arafat. Le tribunal de première instance de Tunis a émis un mandat d'arrêt contre Mme Arafat, a indiqué à l'AFP le porte-parole du ministère de la Justice Kadhem Zine El Abidine, sans préciser les motivations de cette décision.

Tunisie: mandat d'arrêt international contre la veuve de Yasser Arafat

Selon des sites d'informations tunisiens, la veuve du dirigeant palestinien est poursuivie pour corruption dans l'affaire de "l'Ecole internationale de Carthage" qu'elle avait fondée en 2006 avec Leïla Trabelsi, l'ex-première dame de Tunisie. Les deux femmes s'étaient ensuite disputées et, le 14 août 2007, le président tunisien Zine El-Abidine Ben Ali avait déchu Mme Arafat de sa nationalité tunisienne et l'avait expulsée du pays. Souha Arafat s'est alors installée à Malte. Tunisie: arrestation d'un frère de l'ex-président Ben Ali. Le neveu de Ben Ali jugé pour consommation de stupéfiants.

Tunisie: le couple Ben Ali sera jugé "dans les jours ou semaines à venir" Deux dossiers contre l'ex-président et sa femme sont "prêts à être jugés", alors qu'ils sont en fuite en Arabie Saoudite depuis la chute du régime autoritaire le 14 janvier dernier, sous la pression de la rue, a déclaré Kadhem Zine El-Abidine.

Tunisie: le couple Ben Ali sera jugé "dans les jours ou semaines à venir"

"Les juges d'instruction ont terminé leurs enquêtes. Elles seront transférées à la cour pénale dans les jours ou les semaines à venir", a-t-il ajouté. Tunisie: l'ex-président Ben Ali se dit "lassé du rôle de bouc émissaire" "Lassé (du) rôle de bouc émissaire reposant sur le mensonge et l'injustice, le président Ben Ali sort exceptionnellement de sa réserve", écrit Me Le Borgne dans un communiqué. Selon lui, "les perquisitions effectuées dans ses bureaux officiels et personnels ne sont que des mises en scène destinées à le discréditer" et "le procès que la Tunisie instruit à son encontre n'est qu'une mascarade dont le seul sens est d'illustrer une rupture symbolique avec le passé". Zine El Abidine Ben Ali, qui a passé 23 ans au pouvoir, a dû fuir son pays le 14 janvier après près d'un mois de contestation populaire réprimée dans le sang.

Il avait trouvé refuge à Jeddah, en Arabie saoudite, où il a été victime d'un accident vasculaire cérébral à la mi-février. Il affirme également par le biais de son avocat "qu'il ne possède ni biens immobiliers ni avoirs bancaires en France, non plus que dans un autre pays étranger". Belga. Ben Ali dénonce son procès comme une "mascarade" Comment faire renaître la justice ?

A quelques jours du procès Ben Ali qui doit commencer le 20 juin, plusieurs spécialistes du droit se sont réunis à Tunis pour évoquer l'état de la justice tunisienne.

Comment faire renaître la justice ?

Il y a du pain sur la planche pour la remettre sur pied. Pas de surprise, la justice tunisienne est dans la même situation qu’ont connue les pays vivant leur transition démocratique : blocage institutionnel, déficit criant de la confiance dont elle bénéficie au sein de la population, manque terrible de moyens…, constate Wahid Ferchichi, professeur de droit public. Certains ne manquent pas de rappeler cette étude surréaliste : le juge tunisien est l’un des plus mal payés du monde – juste derrière le juge bangladais.

Quand on sait que seulement 25 % des pays qui ont vécu une transition démocratique l’ont vraiment réussie au cours des quarante dernières années, on conclut que la Tunisie a vraiment du pain sur la planche. Tunisie: l'ex-président Ben Ali "forcé au départ par la ruse" Son avocat libanais Akram Azouri a précisé à l'AFP que "cela ne veut pas dire que Ben Ali se considère encore comme le président de Tunisie".

Tunisie: l'ex-président Ben Ali "forcé au départ par la ruse"

L'ex-chef d'Etat, dont le procès s'est ouvert lundi à Tunis, explique dans un communiqué envoyé par son avocat à l'AFP, que le directeur général chargé de sa sécurité, Ali el Siriati, lui avait indiqué le 14 janvier qu'on voulait l'assassiner et que le palais présidentiel était encerclé. Il a évoqué "les circonstances de (son) départ forcé et par la ruse de Tunisie". "Ali el Siriati a insisté pour que j'accompagne ma famille à Jeddah pour quelques heures afin que les services de sécurité puissent déjouer le complot et garantir ma sécurité", indique-t-il. Tunisie: l'ex-président Ben Ali "forcé au départ par la ruse" Tunisie: 35 ans de prison pour l'ex-président Ben Ali et son épouse. L'ancien dictateur tunisien et sa compagne étaient jugés pour vol et possession illégale de devises étrangères et de bijoux.

Tunisie: 35 ans de prison pour l'ex-président Ben Ali et son épouse

Le verdict est tombé quelques heures à peine après l'ouverture du procès. Les amendes fixée par le juge Touhami Hafi sont de 50 millions de dinars (25 millions d'euros) pour l'ex-homme fort tunisien et de 41 millions de dinars (20,5 millions d'euros) pour l'ex-première dame. L'ancien couple présidentiel, réfugié en Arabie saoudite, est également poursuivi pour possession illégale de drogues, d'armes et d'objets archéologiques. Pour ces trois chefs, le verdict sera rendu le 30 juin, a précisé le juge, afin de permettre aux avocats de la défense, commis d'office, de préparer la défense de leurs clients.

L'ex-président Ben Ali avait quitté la Tunisie le 14 janvier dernier, chassé par une révolte populaire qui avait mis fin à son règne sans partage, après 23 ans. Les détails des deux affaires Dans la seconde affaire, seul Zine el-Abidine Ben Ali est visé. Ju. Tunisie: la défense demande le report du procès de l'ex-président Ben Ali. Me Abdesattar Massoudi a présenté cette demande, destinée à donner aux avocats commis d'office le temps de préparer leur défense, après la lecture de l'acte d'accusation.

Tunisie: la défense demande le report du procès de l'ex-président Ben Ali

Il a estimé que la Cour aurait dû faire preuve de plus de "diplomatie" pour inviter l'ex-président Ben Ali à se présenter devant elle. Ben Ali est réfugié en Arabie saoudite depuis le 14 janvier. Il est jugé par contumace avec son épouse Leïla Trabelsi. Tunisie: le deuxième procès de l'ex-président Ben Ali reporté. Tunisie: l'ex président Ben Ali condamné à 15 ans et demi de prison. Tunisie: le procès de l'ex-président Ben Ali repoussé d'une semaine. "Les audiences ont été reportés au 28 juillet", selon une décision inscrite par les greffiers du tribunal, ce report intervenant à la demande des avocats de la défense.

Tunisie: le procès de l'ex-président Ben Ali repoussé d'une semaine

A l'ouverture de l'audience, le président de la 6e chambre criminelle du tribunal de première instance, Adel Jridi, avait constaté que les accusés étaient "absents malgré l'émission de mandats d'arrêt internationaux et demande d'extradition" contre Ben Ali, ayant fui avec son épouse le 14 janvier en Arabie Saoudite sous la pression de la rue. Le président déchu devait être jugé dans une première affaire pour "abus de pouvoir" autorisant personnellement l'acquisition "frauduleuse" d'un terrain dans un quartier huppé de Tunis, en faveur de sa fille Nesrine et son époux Sakhr el-Materi, en fuite au Qatar, pour un montant nettement inférieur aux prix courants.

Les trois accusés sont passibles de dix ans de prison dans chacune des deux affaires. Belga. Des proches de Ben Ali devant la justice. Tunisie: l'ex-président Ben Ali condamné à 16 ans de prison. Il s'agissait du troisième procès à l'encontre du président déchu réfugié en Arabie Saoudite, qui a déjà été condamné à plus de 50 ans de prison dans deux autres affaires jugées fin juin et début juillet.

Tunisie: l'ex-président Ben Ali condamné à 16 ans de prison

Sa fille Nesrine et son gendre Sakher al Materi étaient également poursuivis par contumace dans les affaires examinées jeudi. Tunisie: la prison de Mornaguia agrandie pour les Ben Ali/Trabelsi. Massoud Romdhani, qui rendait compte devant la presse d'un entretien avec le ministre de la Justice Lazhar Karoui Chebbi, a affirmé que des membres de la Haute instance ont contesté des "privilèges" accordés à la famille Ben Ali et à celle de son épouse Leïla Trabelsi à la base militaire de l'Aouina.

Tunisie: la prison de Mornaguia agrandie pour les Ben Ali/Trabelsi

Arrêtés le 14 janvier, date de la fuite du président déchu en Arabie Saoudite, plusieurs membres du clan Ben Ali/Trabelsi sont détenus dans la base militaire d'El Aouina, "pour éviter qu'ils soient attaqués par des co-détenus dans les prisons", selon Lazhar Karoui Chebbi. Des ministres et proches conseillers du président déchu sont également incarcérés dans cette base sous bonne garde de l'armée. Le ministre de la Justice a annoncé par ailleurs qu'il comptait relever de 60 à 65 ans l'âge de départ à la retraite des magistrats, en raison d'une insuffisance des effectifs estimés à 1.800 personnes alors que la bonne marche des tribunaux nécessite 3.800 magistrats. Belga. Tunisie: l'ancien président Ben Ali jugé par contumace, audience suspendue. Ond "Nous ne voulons pas participer à ce procès et nous nous retirons", a déclaré Me Hosni Beji, l'un des deux avocats commis d'office, après le rejet de sa demande de report du procès.

Tunisie: l'ancien président Ben Ali jugé par contumace, audience suspendue

Le président Touahmi Hafi a décidé de suspendre l'audience alors que des huées s'élevaient dans la salle et que des spectateurs criaient : "Dégage! ". A l'ouverture de l'audience, à laquelle assiste une centaine de personnes, essentiellement des journalistes, le président Touhmi Hafi a constaté que "l'accusé n'est pas présent et est en état de fuite". Zine el Abidine Ben Ali est réfugié en Arabie Saoudite. Le procès, initialement prévu le 30 juin mais qui avait été reporté pour cause de grève des magistrats, s'est ouvert à 08H30 (07H30 GMT) devant la chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis. Procès des Ben Ali : vrai procès ou simple exutoire ? : Nawaat de Tunisie – Tunisia. Caricature par Needall Garryani (ERevolution) Par Sami Ben Mansour, Le procès de l’ex-président tunisien Zine El Abidine Ben Ali et de son épouse Leila Trabelsi s’est ouvert à Tunis le 20 juin dernier en l’absence des accusés.

Dans une première séance jugée expéditive par les observateurs et entachée de quelques irrégularités juridiques, les prévenus ont été condamnés à de lourdes peines de prison pour des délits mineurs en regard des lourdes accusations qui pèsent sur eux. Dans ce qui semble être un procès médiatique – du moins dans le déroulement de sa partie inaugurale – une question essentielle se pose. S’agit-il d’un vrai procès pour que justice soit finalement faite ou d’un simple exutoire destiné à calmer le bouillonnement d’un peuple assoiffé de justice et parfois de revanche. Ils veulent également que sa responsabilité soit déterminée dans la répression systématique de ses opposants durant les 23 ans de son sinistre règne. Que vaut aujourd’hui ce procès ?

Le président déchu Ben Ali jugé par contumace. Les First Ladies arabes, équilibristes nées. Le mur de la honte de Ben Ali. FRANCE 24 - Tunis lance un mandat d'arrêt contre le président déchu Ben Ali. FRANCE 24 - Tunis lance un mandat d'arrêt international contre Ben Ali et ses proches. Avoirs gelés de Ben Ali : des millions de francs suisses. Tunisie: dix-huit actions en justice contre l'ex président Ben Ali. Dans un entretien à la télévision nationale mercredi soir, Lazhar Karoui Chebbi a précisé que les accusations retenues contre Ben Ali sont "homicides volontaires, complot contre la sûreté de l'Etat et usage et trafic de drogues".

Le ministre de la Justice a par ailleurs indiqué que les autorités de transition étaient en train de constituer un dossier juridique afin d'obtenir l'extradition de l'ex-président, réfugié avec sa famille en Arabie Saoudite depuis sa fuite. Douze jours plus tard, la justice tunisienne avait émis le 26 janvier un mandat d'arrêt international contre lui et son influente épouse Leïla Trabelsi. Kais Ben Ali interpellé par l'Armée. Un neveu de l'ex-président tunisien Zine el-Abidine Ben Ali, Kaïs Ben Ali, a été interpellé par l'armée à Msaken (centre), dans la nuit de samedi à dimanche avec dix autres personnes qui "tiraient en tous sens" à bord de véhicules de police, selon des témoins. Un membre de ce groupe de tireurs nocturnes a été tué lors de l'intervention des militaires, ont indiqué deux témoins, dont un médecin, qui ont assuré avoir reconnu Kaïs Ben Ali, neveu de l'ancien chef de l'État, parmi les individus arrêtés. Kaïs Ben Ali a la réputation d'être un potentat local à Msaken, une localité de la région d'origine de l'ex-président Ben Ali.

L'alerte a été donnée par un groupe de jeunes qui ont vu trois véhicules appartenant à la police roulant à vive allure et à bord desquels les suspects tiraient dans toutes les directions pour semer la panique. Depuis la chute du président Ben Ali, de nombreuses exactions nocturnes sont commises par des miliciens armés dans le pays, notamment à Tunis. Plainte pénale contre un haut-responsable de la torture en Tunisie. Carole Vann/Infosud - Il est apparu sur la première image annonçant la chute de la maison Ben Ali.

Sur tous les écrans du monde, il se tenait, en tant que président du Sénat, à droite de l’ancien premier ministre Mohammed Ghannouchi quand ce dernier a annoncé le départ du dictateur le 14 janvier. Un petit homme à l’aspect austère derrière ses lunettes que tous les Tunisiens surnomment « le boucher ». Le week-end dernier, Abdallah Kellal (ou Kallel) a été assigné à résidence sous la pression populaire. Il va faire cette semaine l’objet d’une plainte judiciaire pour torture et lésions corporelles graves commises alors qu’il était ministre de l’Intérieur entre 1991 et 1995. Il s’agira de la première procédure pénale lancée, depuis la fin du régime Ben Ali, contre l’un des plus hauts responsables de l’appareil sécuritaire tunisien.

Supplice du « rôti » Abdennacer Naït-Liman a lui-même séjourné en 1992 dans ces geôles souterraines. Tunisie : une plainte pour torture contre un ancien ministre de Ben Ali. (De Genève) Un réfugié tunisien en Suisse se rend à Tunis pour déposer une plainte pénale pour torture contre l’ancien ministre de l’Intérieur, Abdallah Kellal. Indulgente avec Ben Ali, l'armée est sans merci contre les Trabelsi.

Leila Ben Ali en novembre 2010 (Maghrebia/Wikimedia Commons). (De Tunis) Sans doute ont-ils jugé qu’il serait moins encombrant à l’étranger qu’en Tunisie. Une chose est sûre en tous cas : les militaires tunisiens n’ont pas cherché à s’opposer à la fuite du président Zine el-Abidine Ben Ali. Tunis demande à Ottawa d'arrêter un proche de Ben Ali. Décès de Imed Trabelsi à l’hôpital militaire de Tunis. La fortune du clan Trabelsi au cœur de la révolution tunisienne. Comment le clan Ben Ali a viré Yves Lecoq de sa villa en Tunisie.

Infosignalée par un internaute Il y a cinq ans, l’imitateur des Guignols de l’info Yves Lecoq, amateur de week-ends en Tunisie, tombe en extase devant une splendide maison à Hammamet : entièrement blanche, érigée dans un parc planté d’arbres centenaires, en bordure de la plage. UNITES SPECIALES TUNISIENNE : aireport de carthage le 14 janvier. Tunisie: Leïla Ben Ali publie un livre pour donner "sa vérité" INSOLITE : Belhassen Trabelsi sort de son silence et demande pardon aux Tunisiens. "J’ai écrit cette lettre pour demander pardon, même si je sais qu’aux yeux de nombreux Tunisiens, sinon la totalité d’entre-eux, je suis considéré injustement comme un criminel qui a pillé le pays avant de fuir à l’étranger. " C’est ainsi qu’entame sa lettre Belhassen Trabelsi, beau-frère du dictateur déchu, en fuite depuis le mois de janvier 2011.

Une lettre qu’il adresse aux Tunisiens par le biais de son avocat et dont a reçu une copie le journal en ligne Espace Manager. Dans sa lettre, l’homme d’affaires que l’on peut considérer comme l’un des plus haïs du peuple tunisien nie sa fuite et parle plutôt d’avoir quitté le pays temporairement mais surtout en toute légalité pour protéger ses enfants : "Des individus ont tenté d’attaquer ma demeure à plusieurs reprises avant de l’envahir, la piller, détruire une partie de la construction et enfin la brûler complètement. Dans ce contexte grave, j’ai préféré protéger mes enfants et quitter temporairement le pays en toute légalité».