background preloader

ARIOSOPHIE

Facebook Twitter

Jörg Lanz von Liebenfels. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jörg Lanz von Liebenfels

Jörg Lanz von Liebenfels Biographie[modifier | modifier le code] Il est le fils de Johann Lanz, maître d'école dont les aïeux avaient été bourgeois de Vienne au XVIIIe siècle, et de Katerina Hoffenreich. Lanz justifie son idéologie raciale en lui conférant des fondements Bibliques : ÈVE (qu’il considère quasi-divine) eut des relations avec un Démon, et enfanta les « races inférieures » ; ce qui d’après lui démontre pourquoi les femmes blondes succombent souvent au charmes des « hommes sombres ».

Antisémitisme. Dessin de 1915 d'Abel Pann (1883–1963) dénonçant le populisme des dirigeants désignant « le Juif » comme « bouc émissaire et mouton noir » de l'Europe.

Antisémitisme

L’antisémitisme est le nom donné de nos jours à la discrimination et à l'hostilité manifestées à l'encontre des Juifs en tant que groupe ethnique, religieux ou racial[1]. Il s'agit, dans son acception originelle telle qu'elle a été formulée vers la fin du XIXe siècle, d'une forme de racisme à prétentions scientifiques dirigée spécifiquement contre les Juifs (et non contre les peuples sémites, groupe linguistique)[2]. Le terme est le plus souvent utilisé aujourd'hui pour qualifier tous les actes d’hostilité anti-juive, que leurs fondements soient raciaux ou non. Jörg Lanz von Liebenfels. Lumen Club. Ostara (revue) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ostara (revue)

Ostara sous-titré Briefbücherei der Blonden und Mannesrechtler (Magazine des hommes blonds et virils), est une revue racialiste et darwiniste de langue allemande, parue entre 1905 et 1913, qui traitait de thèmes de l'histoire et des coutumes des anciens peuples germaniques. C'est dans cette revue que Adolf Hitler, qui en était lecteur lorsqu'il était étudiant à Vienne, aurait trouvé les arguments racistes et les symboles du folklore germanique néo-païen repris pour former le mysticisme nazi à la base du National socialisme. Josef Greiner. Svastika. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Svastika

Cette page contient des caractères spéciaux. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode. Svastika. Cet article concerne la croix gammée en général. Pour la signification nazie, voir Croix gammée nazie. Ariosophy. Gnose. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gnose

De façon très générale, la Gnose (du grec γνῶσις, gnôsis : connaissance) est un concept philosophico-religieux selon lequel le salut de l'âme (ou sa libération du monde matériel) passe par une connaissance (expérience ou révélation) directe de la divinité, et donc par une connaissance de soi[1]. Le mot Gnose a notamment été utilisé dans les premiers siècles de notre ère, de façon polémique, par des théologiens chrétiens (en particulier Irénée de Lyon dans sa Dénonciation et réfutation de la gnose au nom menteur (vers 180)) pour désigner certains mouvements du christianisme ancien dénoncés comme hérétiques. La découverte en 1945 des manuscrits de la Bibliothèque de Nag Hammadi a fourni des témoignages directs de ces mouvements, dont la vision et l'intérêt ont été renouvelés, et qu'on désigne aujourd'hui par « gnosticisme historique », ou simplement gnosticisme.

Distinction Gnose-Gnosticisme[modifier | modifier le code] Herbert Reichstein. INSTITUT ARIOSOPHIQUE. SOCIETE ARIOSOPHIQUE. Rudolf John Gorsleben. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rudolf John Gorsleben

Rudolf John Gorsleben Rudolf John Gorsleben (Metz, le - Bad Homburg, le ) est un écrivain ésotérique allemand[1]. En 1930, il a publié Hoch-Zeit der Menschheit, un ouvrage de référence du néo-paganisme allemand[1]. Biographie[modifier | modifier le code] Gorsleben naît le 16 mars 1883, à Metz, une ville de garnison animée du Reichsland Elsaß-Lothringen[2]. NKG. Kabbale. Yoga. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Yoga

Ici un sadhu en posture de yoga appelée siddhasana. Sadhu à Pashupatinath photographié après la nuit de Shivaratri Le yoga (sanskrit en devanāgarī : योग)[1] est l'une des six écoles orthodoxes de la philosophie indienne āstika. Le texte de référence est les Yoga Sūtra de Patañjali. Biorythme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une représentation graphiques des biorythmes principaux à partir de la naissance à 66 jours Les biorythmes sont une croyance qui affirme que depuis la naissance et jusqu’au moment de la mort, chaque être vivant subirait l'influence de trois cycles principaux : physique, émotionnel et intellectuel dont les phases sont dites positives ou négatives.

Rune. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rune

Cette page contient des caractères spéciaux. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode. L’alphabet runique ou Futhark — terme formé à partir du nom des six premières lettres de cet alphabet — était l’alphabet utilisé par les anciens peuples de langue germanique, tels que les Anglo-Saxons (pour écrire le vieil anglais) ou les Scandinaves (pour écrire le vieux norrois). Schwartz-Bostunicht. Rudolf Steiner. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rudolf Steiner

Pour les articles homonymes, voir Steiner. Rudolf Steiner Son enseignement est à l'origine de projets aussi divers que les écoles Waldorf, l'agriculture biodynamique, les médicaments et produits cosmétiques Weleda, le mouvement Camphill et la Communauté des Chrétiens. Wehrmann, astrologue nazi. Ordo Novi Templi (ONT) Rudolf John Gorsleben. August Strindberg. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. August Strindberg Photo d'August Strindberg vers 1900. Œuvres principales Signature.