background preloader

C9 Les charges calculées

Facebook Twitter

Comptabilisation et amortissement des logiciels acquis ou créés. Toutes les entreprises sont amenées à utiliser des logiciels.

Comptabilisation et amortissement des logiciels acquis ou créés

Cependant, peu d’entre elles pratiquent le traitement comptable approprié. C’est pourquoi Compta-Facile aborde la comptabilisation de l’acquisition ou de la création de logiciels ainsi que leur amortissement. Amortissements- Régime de l'amortissement linéaire. 4543-PGPBIC – Amortissements- Régime de l'amortissement linéaire1 BIC – Amortissements- Régime de l'amortissement linéaire Le régime de l'amortissement linéaire repose sur les « usages de chaque nature d'industrie, de commerce ou d'exploitation ».

Amortissements- Régime de l'amortissement linéaire

Il se traduit par l'échelonnement régulier de la dépréciation auquel correspondent des annuités constantes en principe sur la durée normale d'utilisation des biens. Les amortissements comptables : calcul, durée et méthodes. De manière générale, cet article a pour but d’expliquer ce que sont les amortissements comptables et de détailler les principales caractéristiques de celui-ci (immobilisations amortissables, modalités de calcul des amortissements, date de début d’amortissement).

Les amortissements comptables : calcul, durée et méthodes

Un autre article traite de manière plus détaillée la comptabilisation des amortissements d’immobilisations. 1. Qu’est-ce qu’un amortissement comptable ? Un amortissement correspond à une constatation de perte de valeur d’un bien, du fait de son usage (usure physique), de l’évolution technique (obsolescence de l’actif) ou bien tout simplement du temps. La comptabilisation d’amortissement est obligatoire à la clôture de chaque exercice comptable, même si le résultat comptable d’un exercice se traduit par une perte.

Les amortissements dérogatoires : application obligatoire. Contrairement aux amortissements comptables, les amortissements dérogatoires sont comptabilisés en l’application de textes fiscaux.

Les amortissements dérogatoires : application obligatoire

Toute entreprise est tenue d’avoir recours à la constatation d’amortissements dérogatoires lorsqu’elle est confrontée à une divergence entre les règles comptables et les règles fiscales (notamment en termes de base d’amortissement ou de durée d’amortissement). Cet article de compta-facile aborde les cas de recours obligatoires (c’est-à-dire imposés par la loi) aux amortissements dérogatoires, les modalités liées à leur calcul et la comptabilisation de ces amortissements.

Le suramortissement fiscal de 40% des immobilisations. Certaines entreprises qui procèdent à des investissements entre le 15 avril 2015 et le 14 avril 2016 (ou certains amortissements réalisés en 2016) peuvent pratiquer un suramortissement de 40 %.

Le suramortissement fiscal de 40% des immobilisations

Compta-Facile vous résume les points essentiels à retenir : entreprises éligibles au suramortissement, biens concernés par le suramortissement et modalités de calcul et de déduction du suramortissement. Quelles entreprises peuvent pratiquer le suramortissement de 40% des investissements ? Seules les entreprises relevant des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), des bénéfices agricoles (BA) et de l’impôt sur les sociétés (IS) peuvent bénéficier de ce régime. Les titulaires de bénéfices non commerciaux (BNC) sont expressément exclus du dispositif. L'amortissement exceptionnel des robots industriels. La loi de finance 2014 instaure la mise en place d’un dispositif d’amortissement exceptionnel sur 24 mois pour les dépenses relatives aux robots industriels acquis ou créés par des PME, sur la période allant du 1er octobre 2013 au 31 décembre 2015.

L'amortissement exceptionnel des robots industriels

Ce dispositif a été prorogé en 2016. Voici une fiche d’information sur le dispositif d’amortissement exceptionnel prévu pour les robots industriels acquis ou créés par des PME. 1. Champ d’application de l’amortissement exceptionnel des robots industriels Pour bénéficier de l’amortissement exceptionnel sur les robots acquis ou créés par des PME, des conditions doivent être remplies au niveau de l’entreprise qui entend bénéficier du dispositif et au niveau de l’opération réalisée. Comment choisir la durée d'amortissement des immobilisations ? Les immobilisations doivent, pour la plupart, être amorties sur une durée appelée durée d’amortissement.

Comment choisir la durée d'amortissement des immobilisations ?

Compta-Facile vous présente sa fiche complète permettant de choisir une durée d’amortissement pour ses immobilisations. 1. Choisir une durée d’amortissement en fonction de la durée réelle d’utilisation En comptabilité, les entreprises doivent amortir leurs immobilisations sur leurs durées réelles d’utilisation. Les amortissements exceptionnels. Le Code Général des Impôts autorise la constatation d’amortissements exceptionnels pour certaines immobilisations et dans certains cas.

Les amortissements exceptionnels

Compta-Facile fait le point sur ces amortissements exceptionnels : quelles sont les immobilisations concernées ? Comment comptabiliser un amortissement exceptionnel ? Les immobilisations concernées par l’amortissement exceptionnel La loi prévoit essentiellement quatre types d’amortissements exceptionnels. Deux d’entre eux ont une traduction comptable, le dernier étant géré de manière extra-comptable.