background preloader

Robotique et maladies handicapantes

Facebook Twitter

René, le robot humanoïde qui détecte l'autisme. L’intégration de la robotique dans le traitement ou la détection de troubles psychiques est devenu réalité surtout au niveau des enfants, sans doute en fonction de leur propre sensibilité due à l’âge.

René, le robot humanoïde qui détecte l'autisme

Cette fois, issu en droite ligne de cette évolution technologique, voici « René« . Ce petit robot humanoïde a pour but de diagnostiquer le syndrome de l’autisme. Pour cela il utilise une caméra, un micro, des haut-parleurs et un logiciel très spécial. Notre diagnosticien humanoïde a été mis au point par un groupe de chercheurs de l’Université de Zagreb en Croatie. Comme René a pout but de déceler les troubles autistiques dès le jeune âge, les informaticiens et les chercheurs ont spécialement adapté son logiciel aux réactions des enfants.

Le petit robot humanoïde peut alors confondre et détecter les enfants autistes d’une façon plus rapide et fiable que son homologue humain. Exosquelette : elle quitte son fauteuil roulant et marche après 21 ans de paralysie (vidéo) Il se peut qu’au milieu de ce siècle ou, à la fin de celui-ci, l’on considère le fauteuil roulant comme un objet totalement dépassé ou une curiosité appartenant à une autre époque.

Exosquelette : elle quitte son fauteuil roulant et marche après 21 ans de paralysie (vidéo)

En effet, il semble maintenant évident que quelque soit le type de paralysie au niveau des membres inférieurs, l’on puisse toujours se maintenir debout et marcher grâce à l’exosquelette. C’est le message qu’à réussi à nous communiquer Amanda Boxtel lors d’une conférence organisée à Budapest en Hongrie ces 15 et 16 novembre 2013. En effet, paralysée depuis 21 ans suite à une chute de ski, cette australienne très sportive a été contrainte de se déplacer en fauteuil roulant. Les années ont passé et les technologies ont évolués. Pour preuve ce moment très émouvant vécu dans la magnifique salle de concert de l’Académie de Budapest ou Amanda s’est remise debout et a pu remarcher grâce à l’exosquelette d’Ekso Bionics. Les exosquelettes arrivent sur le marché. L’ère des Cyborgs a commencé. Les implants cérébraux sont des puces informatiques introduites dans le cerveau et permettant de stimuler des zones malades comme dans le Parkinson, les dépressions chroniques, les troubles obsessionnels compulsifs, les pertes de mémoire.

L’ère des Cyborgs a commencé

Ils permettent surtout de récupérer la motricité. Ils sont en effet utilisés pour commander par la pensée des prothèses de membres ; ceci ayant été mis au point par l’Armée Américaine pour les soldats ayant perdu des jambes ou des bras lors des différents conflits militaires récents. La réalisation la plus spectaculaire est celle effectuée chez des personnes aveugles dont le lobe occipital (centre cérébral de la vue) est stimulé par des capteurs informatiques situés sur la rétine. Le nombre de Français appareillés de cette manière par les neurochirurgiens est estimé à 40.000.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser ces implantations sont faciles et peuvent se faire par les fosses nasales ou la gorge, guidées par l’IRM fonctionnelle. WordPress: Un exosquelette sensible restaure des sensations naturelles chez des paraplégiques. Un exosquelette capable de transmettre des informations sensorielles à son porteur semble avoir partiellement réveillé le système nerveux de huit volontaires paralysés, selon des résultats présentés fin mars 2015 au Brain Forum de Lausanne (Suisse).

Un exosquelette sensible restaure des sensations naturelles chez des paraplégiques

Un an après s'être exercé, des milliers d'heures, sur cette machine, tous avaient retrouvé la capacité de bouger certains muscles dans des membres autrefois inertes. Certaines de leurs sensations naturelles auraient, en outre, été restaurées. Par la rédaction d'Allodocteurs.fr Rédigé le Un exosquelette sensible restaure des sensations naturelles chez des paraplégiques Qui se souvient du coup d’envoi de la Coupe du monde de football du 12 juin 2014 ?

Au service des personnes fragiles. L'essentiel Les personnes âgées et fragiles seront de plus en plus nombreuses.

Au service des personnes fragiles

Pour rester autonomes, elles utiliseront des robots d’assistance. Une option est le robot humanoïde, mais il est cher et encore trop gourmand en énergie. Une autre solution serait une flottille d’engins dédiés chacun à une ou deux tâches. Ce peut être un déambulateur équipé de capteurs, un robot à câbles et même un robot aspirateur ! En collaborant et en communiquant, ils seraient très efficaces. Pour en savoir plus. Des prothèses pilotées par la pensée. L'essentiel - • Le coup de pied inaugural de la coupe du monde de football 2014 a été tiré par un handicapé. - • Il était équipé d'un exosquelette commandé par la pensée. - • C'est un exemple spectaculaire de dispositif artificiel contrôlé par signaux cérébraux. - • Plusieurs cas de prothèses commandées par la pensée offrent un espoir aux handicapés. - • On peut imaginer des équipements pour augmenter les capacités d'un homme normal.

Des prothèses pilotées par la pensée

L'auteur Miguel Nicolelis travaille au Département de neurobiologie du Centre médical de l'Université Duke, à Durham, aux États-Unis. Pour en savoir plus B Wodlinger et al., Ten-dimensional anthropomorphic arm control in a human brain-machine interface: difficulties, solutions, and limitations, in J.