background preloader

Relations Soleil Terre et vice versa

Facebook Twitter

Volcans - au tour du Zhupanovsky d'entrer en éruption - Une autre souce d'information, la plus récente vidéo de BpEarthWatch La vidéo de BpEarthWatch est intéressante, parce qu'il établit une relation de cause à effet entre l'activité du soleil , qui ne cesse de pétarader depuis un certain temps , et l'augmentation de l'activité sismique. Et puisque j'appuie cette thèse , je me permet de la présenter , bien que cette théorie ne soit pas reconnue officiellement. Au lecteur de faire la part des choses ... Justement , pour aider les lecteurs pour faire la part des choses , je présente aussi la plus récente vidéo de Astral Traveler.

Vibes Of The Universe - Strong Geomagnetic Jolt & Two Coronal Hole Streams With Polarity Flip Traduction approximative : Vibes Of The Universe - Forte disjonction géomagnétique et deux flux de trous coronaux et inversion de polarité En résumé , la météo extrême un peu partout dans le monde a pour cause l'activité déréglée du soleil en interaction avec la faiblesse de notre magnétosphère. Voici la vidéo de Astral Traveler. Ses Volcans, tremblements de Terre.

Sunspots and Earthquakes. Civilization's interest in predicting the location and time of damaging earthquakes is obvious. The potential for devastation of property that otherwise could be secured, and the loss of life that otherwise could be prevented, are powerful reasons to find predictive factors. Some scientists have become aware of a correlation between sunspots and Earthquakes and want to use the sunspot data to help predict earthquakes. The theory is that an intensification of the magnetic field can cause changes in the geo-sphere. The NASA and the European Geosciences Union have already put their stamp of approval on the sunspot hypothesis, which suggests that changes in the sun-earth environment affects the magnetic field of the earth that can trigger earthquakes in areas prone to it. It is not clear how such a trigger might work. Freund makes an excellent attempt to explain all of the phenomena in terms of rock acting like a p-type semi-conducting material when placed under stress.

Le Soleil et le climat. Notre planète est bombardée de particules cosmiques de haute énergie (des noyaux d'atomes) venant des autres étoiles et des supernovas. Ce sont des rayons cosmiques. La magnétosphère dévie la plupart des rayons cosmiques mais certains arrivent dans l'atmosphère et y provoquent des réactions. À l'équateur magnétique les particules de faible énergie sont renvoyées de nouveau vers l'espace par le champ magnétique terrestre mais aux pôles magnétiques les particules de toutes énergies peuvent suivre les lignes du champ vers le bas jusqu'au dessus de l'atmosphère.

Le physicien Scott E. Lors du maximum de l'activité solaire du cycle de Schwabe le vent solaire empêche ces particules d'arriver su Terre alors que pendant le minimum de l'activité solaire le vent solaire est moins important donc l'atmosphère terrestre reçoit plus de rayons cosmiques. Les rayons cosmiques d'une énergie de : Les nuages qui se forment à basse altitude sont relativement chauds et composés de fines gouttelettes d'eau. Space Weather Swings Between Extreme Effects | Wired Science. Roughly every 11 years, headlines announce the peak of a natural variation known as the solar cycle, pointing to a proliferation of sunspots, potentially dangerous solar flares and beautiful aurora.

This period of increased activity is known as solar maximum, the latest of which is predicted to arrive in August. But scientists who study the sun say that we should be paying just as much attention to the sun’s calmer periods. “Space weather doesn’t go away during solar minimum, it just changes form and approaches a different extreme,” said astrophysicist Madhulika Guhathakurta, who lead’s NASA’s “Living With a Star” project and co-authored an opinion piece on this topic that appeared in Space Weather March 19. The solar cycle, say scientists like Guhthakurta, is an oscillation between two extreme states, each with their own distinct conditions and hazards, rather than a simple change between periods of high and low activity. “That doesn’t sound very quiet, does it?”

Said Guhathakurta. La variation des rayons ultraviolets solaires à l’origine des hivers froids en Europe et aux Etats-Unis ? Une chute cyclique dans les radiations solaires peut provoquer des hivers inhabituellement froids dans certaines parties d’Amérique du Nord et d’Europe, d’après ce qu’ont déclaré des scientifiques. Cette découverte pourrait permettre d’améliorer les prévisions météorologiques sur le long terme et aider les pays à mieux se préparer contre les blizzards. Les scientifiques savent depuis longtemps que le soleil a un cycle de onze ans pendant lequel les radiations mesurées par les tâches solaires à sa surface atteignent un pic avant de réduire. Mais il s’est avéré bien plus difficile de prouver un lien clair entre ce phénomène et la météo mondiale. « Notre recherche confirme le lien observé entre les variations solaires et le climat régional hivernal » a écrit le principal auteur de l’étude, Sarah Ineson, du UK Met Office.

L’étude a été publiée dans le journal Nature Geoscience lundi. Lorsque les rayons ultraviolets solaires sont plus forts, c’est le contraire qui se produit. Ses climats. A propos du soleil et de son activité à venir... Vendredi 29 juillet 2011 5 29 /07 /Juil /2011 19:27 Les rayonnements solaires sont énergétiques, plus il y a de risques qu'ils provoquent des lésions simples brins de l'ADN et des ruptures doubles brins de l'ADN, plus difficile à réparer et potentiellement responsables de cancer.

Une mutation "mal placée" sur le frein ou l'accélérateur de la cellule peut provoquer un cancer. Ce sont les télomères, les extrémités des chromosomes, qui soutiennent la machinerie enzymatique de réparation de l'ADN. Ils diminuent en taille avec l'age donc la capacité de réparation diminue avec l'age. Un moyen de ralentir ce processus est de faire du sport. Sur le plan des cancers de la peau, les personnes avec un phénotype photosensible (peau claire,yeu clairs, coup de soleil facile) sont particulièrement vulnérables aux rayonnement ionisants.

Donc lunettes de soleil et creme solaire ne sont pas de trop quand ça tape fort. Dav "2012 un nouveau paradigme"

"taches" solaires

Image067.jpg (Image JPEG, 525x547 pixels) Changement climatique ? Finalement c’est bien le Soleil … | jacqueshenry. Enfin une preuve irréfutable que c’est bien le Soleil qui commande les fluctuations climatiques que connait la Terre et non pas l’influence de l’activité humaine. Il était temps que des universitaires démontent le mythe du réchauffement climatique anthropogénique infiltré dans la pensée planétaire par les pseudo-scientifiques irresponsables de l’IPCC, cette émanation des Nations-Unies, organisation dont on peut de plus en plus douter de son utilité, je veux parler ici des Nations-Unies au risque de me répéter. Car tout de même que fait cette organisation à propos des évènements regrettables du moment, Irak, Israël, Ukraine, Somalie ou encore Nigeria ? Rien ! Sinon financer des apprentis climatologistes qui répandent l’euristique de la peur, des idéologues qui veulent que le monde d’hier devienne la réalité de demain (un propos emprunté à Michel Onfray à propos de Hans Jonas, (écoutez Like this: J'aime chargement…

Le feu et la glace : le jour d'après. Traduction : SOTT © InconnuLever de Lune au-dessus d'un glacier Il y a quelques mois, un membre du forum SOTT a posté un lien vers l'article suivant à propos d'enquêtes sur le changement climatique. Je n'étais pas sûre du sens contradictoire de « Carottes glaciaires tropicales » mais l'article semblait expliquer tout cela : Des carottes glaciaires tropicales montrent deux changements de climat global soudainsPour la première fois, des glaciologues ont combiné et comparé des ensembles d'anciens enregistrements climatiques enfouis dans des carottes glaciaires des Andes de l'Amérique du Sud et de l'Himalaya d'Asie pour dessiner une image de la manière dont le climat avait changé - et est toujours en train de changer - sous les Tropiques.

Leurs conclusions désignent un changement climat massif vers un régime plus froid qui s'est produit il y a juste 5000 ans, et une inversion plus récente vers un monde bien plus chaud dans les 50 dernières années. Tout le monde s'est calmé ? Bien. Le refroidissement du réchauffement ;=) Vincent Courtillot : "Il n'y a plus aucun réchauffement" - A voir absolument. Changement climatique: la connexion au cosmos. Le rayonnement cosmique peut être un facteur climatique important qui a été négligé. Selon Jasper Kirkby pourrait améliorer la formation des nuages ​​sur le rayonnement de la Terre depuis l'espace. Le physicien du CERN parle dans une interview sur le mystère des grandes lacunes dans les connaissances et la recherche dans son domaine. science.ORF.at: Quand vous voyez le grand accélérateur de particules du CERN et ses détecteurs pour la première fois, on se demande, que les projets de recherche de ce travail de taille à tous.

Le tout semble ingérable. Jasper Kirkby: Je le fais de cette façon - et je suis presque à 40 ans de travail en physique des particules. Pour moi, c'est la chose intéressante à propos des expériences au CERN: Ce n'est pas uniquement pour la découverte de nouvelles particules. Qu'est-ce qui va arriver de leur point de vue dans les prochaines années, à propos des contrôles de la physique?

Je suis un physicien expérimental avec les deux pieds sur le sol. Quoi? Sites d'observation. Alertes "géo-météo" Nous avons pris cher.... 2011-2012-2013.

Soleil 2012-13

Current Solar Data: NOAA data. Activité solaire. Relation soleil cosmos. Voici ce qu’il arrive quand une éjection de masse coronale du Soleil frappe la Terre. Ceinture de Van Allen. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Représentation schématique de la ceinture de Van Allen La ceinture de radiations de Van Allen, ou plus simplement ceinture de Van Allen, est une zone toroïdale de la magnétosphère de la Terre entourant l'équateur magnétique et contenant une grande densité de particules énergétiques.

La rencontre de ces particules avec les molécules de la haute atmosphère terrestre est à l'origine des aurores polaires. Les instruments embarqués par Spoutnik 2 avaient correctement mesuré les effets de ces ceintures, mais ces informations n’avaient pas pu être reçues par l’URSS, car Spoutnik 2 traversait les régions incriminées à des moments où il n'était pas visible depuis le territoire soviétique. Cette ceinture ne fut donc décrite qu'un peu plus tard au cours de l'année 1958 par James Alfred van Allen à partir des mesures effectuées par des compteurs Geiger embarqués dans les satellites Explorer 1 et Explorer 3. Références[modifier | modifier le code] La récente reprise d'activité solaire aurait-elle une incidence sur le champ électromagnétique terrestre au point de provoquer la mort sélective d’animaux ? World Magnetic Model - Maps of Magnetic Elements. Le champ magnétique influence les variations séculaires du climat Vincent Courtillot. Le champ magnétique et les variations climatiques : les imbrications entre le champ magnétique du Soleil et de la Terre - A la recherche d'Albert Nodon et actualité sur l'action électrique du Soleil.

La force du champ magnétique de la Terre varie énormément dans le monde. La figure suivante montre l'intensité du champ magnétique autour du monde en 2005 . Le champ magnétique a une plus grande force près des pôles et un champ plus faible sur l'Amérique du Sud et dans la zone El Niño de l'océan Pacifique. La figure suivante montre le même que ci-dessus pour l'année 2000 [ Au cours des cinq années allant de 2000 à 2005, le champ magnétique a sensiblement changé en deux domaines: La zone de faiblesse de l'Atlantique Sud s'est élargie à l'Est. La forte zone du Nord Canada a faibli alors que le pôle nord magnétique transitait vers la Sibérie. La figure suivante montre une autre vue de l'intensité du champ magnétique de la Terre en 2000 à partir du satellite danois Orsted [ Figure ci-dessous (intensité du champ total pour 2000 (à gauche) et 2005 (à droite). . Terre electromagnétique.

Les satellites confirment que le champ magnétique terrestre s'affaiblit [vidéo]

Vent solaire et CME

Lumière, électro-magnétisme. Spectre éléctromagnétique. Cosmos éléctromagnétique. Rayonnements électromagnétiques ionisants. Les Rayonnements électromagnétiques ionisants (Rayons X , Rayons Gamma) Ces rayonnements sont dits " ionisants " parce que leurs photons ont assez d’énergie pour ioniser les milieux qu’ils traversent, c’est à dire pour arracher des électrons au cortège électronique des atomes rencontrés. J’ai précisé " électromagnétiques " parce qu’il existe d’autres radiations ionisantes (rayons Alpha et Bêta, rayons cosmiques) qui ne sont pas à proprement parler des rayonnements, mais des émissions de particules ayant une masse ; alors que dans le cas des rayons X et Gamma il s’agit d’ondes et de photons sans masse, comme dans le cas de la lumière.

Les Rayons X Un peu d’histoire Nous avons signalé, dans l’article " Courant électrique, électrons, etc.. " les expériences de William Crookes, vers 1875 : dans ses tubes à vide poussé (pour l’époque), le tube soumis à une haute tension restait obscur, mais on observait une fluorescence du verre à l’opposé de la cathode. . ( Dessin de Barbara, 38 ko)

Rayonnements ionisants et corps humain. Hidden Portals in Earth's Magnetic Field. The four identical spacecraft of NASA’s Magnetospheric Multiscale, or MMS, mission (one of which is illustrated here) fly through the boundaries of Earth’s magnetic field to study an explosive process of magnetic reconnection. Thought to be the driver behind everything from solar flares to aurora, magnetic reconnection creates a sudden reconfiguration of magnetic fields, releasing huge amounts of energy in the process. Credits: NASA's Goddard Space Flight Center The explosive realignment of magnetic fields — known as magnetic reconnection — is a thought to be a common process at the boundaries of Earth’s magnetic bubble. Magnetic reconnection can connect Earth’s magnetic field to the interplanetary magnetic field carried by the solar wind or coronal mass ejections.

NASA’s Magnetospheric Multiscale, or MMS, mission studies magnetic reconnection by flying through the boundaries of Earth’s magnetic field. Credits: NASA Goddard/SWRC/CCMC/SWMF Related Link NASA’s MMS mission website. Strange Claim: The Sun Rose 2 Days Early in Greenland. Residents of a town on the western coast of Greenland may have seen the sun peek over the horizon 48 hours earlier than its usual arrival on Jan. 13, sparking speculation, and disagreements, over possible causes. The town of Ilulissat sits just above the Arctic Circle, meaning its residents had been without any sunlight for a good chunk of the winter, and traditionally they'd expect to see their "first sunrise" on Jan. 13.

News that the sun had peeked over the horizon on Jan. 11 appeared online in British and German-language publications and it appears to trace back to a story by the Greenland broadcasting company KNR that quotes residents who noticed the change. [Image Gallery: Sunrises and Sunsets] Of about half a dozen scientists contacted, most were unaware of the report, which was circulating on the Internet. How it works The sun comes up each day because Earth rotates once on its axis every 24 hours or so. At the North Pole, the sun rises only once a year — at the start of spring. Notre univers électromagnétique. Interaction entre le Soleil et les comètes ( mis à jour ) - Le blog de suivi-soleil.over-blog.com. Mercredi 6 juillet 3 06 /07 /Juil 21:23 Je viens de voir les images sur Spaceweather. Notez le changement d'activité à l'arrière, en haut du Soleil, après l'impact de la comète.

C'est assez impressionnant. En fait, l'ordinateur à bord de Soho a, au moment même de l'impact, la coïncidence est troublante, reconditionné le traitement des images. Cela se voit ci dessus, avec l'assombrissement en bas du Soleil, et une surluminuosité en haut. Il y a tout de même interaction, visiblement, car un flux se créé à l'endroit même de l'impact, on le voit se former à la fin de la vidéo ci dessus, mais quelques heures plus tard, c'est encore plus évident. Maintenant, pourquoi l'ordinateur a reconditionné les images. Voici les 4 images se suivant durant cette période. Nouvelle coïncidence bienvenue, nous avons vu hier, dans ce billet, que la seconde image correspond à une collision entre une micrométéorite et le manteau protecteur des sondes spaciales ou bien un flux de rayonnement cosmique ou solaire. Méteores, comètes et nous.

Résonance de Schumann et signaux rythmique de la Terre. Le son du Soleil fait résonner la Terre ! Résonance spatiale. Les Infrasons article du Magazine de la consommation aci multimedia. Pink Floyd - Set the Controls for the Heart of the Sun. Spectacular filament eruption, waves of ionization and Sun's polar magnetic field shift for end of August. UPDATE: Huge Stripe On The Sun - Is Earth In Serious Danger? Focus on M7.7 class solar flare - Long eruption on sunspot 1520 & CME (July 19, 2012) - Video Vax. 14D17EF1000005DC-35_964x959.jpg (Image JPEG, 964x959 pixels) - Redimensionnée (63. Vojto1_pub_eclipse.jpg (Image JPEG, 1604x1130 pixels) - Redimensionnée (87%) Un satellite suit, pour la première fois, une tempête solaire jusqu’à son arrivée sur Terre. (Vidéo)

En vidéo : la Terre au milieu d'une tempête solaire. Les relations Soleil - Terre. Why Earth Is Not Orbiting The Sun As We Are Taught. APERCU  SUR  LES  PANDEMIES. Épidémies et éléctromagnétisme. Des scientifiques Russes annoncent 100 ans de refroidissement climatique. Le cycle solaire. "Géo-Astro-Climat météo"...