background preloader

Isafradher

Facebook Twitter

TDA INFO ADULTE ENFANT

APPRENTISSAGE. Comprendre le fonctionnement du cerveau pour mieux enseigner. Grammaire reeducation. Langage et stratégie de l'intellect. L’alphabet cursif. Français. 07.13/ Pourquoi le TDA/H est-il encore plus difficile à vivre à l’adolescence ?

Analyse UFAPEC avril 2013 par A.

07.13/ Pourquoi le TDA/H est-il encore plus difficile à vivre à l’adolescence ?

Floor Retour Introduction Nous avons expliqué dans l’analyse précédente ce qu’est le TDA/H et en quoi ce trouble neurologique est complexe au niveau du diagnostic, du traitement multimodal et dans la vie de tous les jours. En effet, un enfant TDA/H met à rude épreuve l’autorité de tous les adultes et exige de leur part de la patience, de la fermeté et un cadre strict. Trouble persistant à l’adolescence et à l’âge adulte Les symptômes évoluent mais l’inattention persiste Souvent c’est le symptôme d’hyperactivité qui déclenche la consultation auprès d’un tiers (médecin de famille, psychologue, pédiatre,…) ; l’enfant dérange la classe par son attitude, les parents sont convoqués, l’enfant ne tient pas en place à la maison, ... D’après les recherches de Biederman[3], seulement 10 % des enfants et adolescents atteints de TDA/H fonctionneront normalement à l’âge adulte.

Un accompagnement approprié se révèle souvent indispensable. Janssen. Thierry JANSSEN(Fayard, 2008) « Avoir l’espoir ne veut pas dire que nous pensons que les choses vont se produire bien .Cela signifie simplement que nous pensons que les choses auront un sens » (Vaclav HAVEL) Le terme maladie, en français est un terme qui comprend trois aspects, mieux nommés, plus précis dans la langue anglaise : DISEASE : affection reconnue par la nomenclature biomédicale.

Janssen

Les causes sont objectivables, l’explication est possible, matérielle, organique.ILLNESS : le vécu subjectif du malade, une réalité éprouvée de façon intime, individuelle ; on peut y attribuer un sens symbolique, une interprétation personnelle, subjective, culturelle, historique.SICKNESS : maladie comme phénomène culturel et social. Cette pathologie provoque ou révèle un désordre social, comme un message adressé à toute la société.

Soigner des pathologies (disease) n’entraîne pas obligatoirement la guérison des maladies (illness), des mal-aise, du mal être. Il y a les métaphores visuelles : Gandhi. 50 trucs de gestion du déficit d'attention de l'adulte. Plusieurs ont consulté différent(te)s spécialistes, sans recevoir d’aide véritable.

50 trucs de gestion du déficit d'attention de l'adulte

Finalement, plusieurs d’entre eux perdent goût en leur avenir. En premier lieu, dès le début du traitement, il faudra, refaire cette confiance. Ces individus qui présentent un TDAH auront oublié le meilleur d’eux-mêmes. Ils ont perdu, depuis longtemps, le goût de s’en sortir. Ils se croient coincer dans un solide étau, et s’inventent diverses croyances ou moyens de survie, seulement pour se garder la tête hors de l’eau. Nous allons diviser le traitement du déficit d’attention en cinq sections de base : [2]1. 2. Produits sportifs, le top 3 sportif des compléments. Français.

APHASIE

Démences. Maladie d’Alzheimer : une nouvelle recommandation HAS pour le diagnostic et la prise en charge. Neuropsychologie des demences. Jusqu’au 19ème siècle, on parlait d’aliénation mentale, quelqu’un d’étranger à lui même.

Neuropsychologie des demences

Puis, jusqu’en 1980, on parle d’altération globale et irréversible des fonctions intellectuelles. On utilise le terme de « globalité » pour évoquer l’altération de la fonction symbolique, « l’intelligence » par opposition aux atteintes focales (aphasie, apraxie…). En 1980 apparaît dans le DSM III une définition de la démence qui se veut athéorique et opératoire. Le démence n’est alors plus considérée comme une maladie de l’intelligence mais comme une « maladie de la mémoire » (on ne peut pas être dément sans troubles de la mémoire). Le DSM III rejette les informations fournies par l’entourage ainsi que les notion de capacité de jugement et de modification de la personnalité.

Définition du DSM IV A- Apparition de déficits cognitifs multiples, comme en témoignent à la fois : C- L’évolution est caractérisée par un début progressif et un déclin continu. Définition de l’OMS Incidence et Prévalence Incidence. TDAH Adulte Hyperactivité TDA Déficit d'Attention Probleme concentration Procrastination Cyclothymie Impulsivité. cerveau droit hp Coaching. Hyperactivité Adulte TDAH TDA Déficit d'Attention Probleme concentration Procrastination Cyclothymie Impulsivité. cerveau droit hp Coaching.

Vers un modèle unifié de la mémoire.

Fonctions executives

Vidéos Pearltrees. Échanges Verbaux.


  1. isafradher May 25 2012
    Pour le moment je ne comprends pas bien comment cela fonctionne.... Je vais y passer un peu de temps