background preloader

Première guerre mondiale

Facebook Twitter

L'art et la guerre. La violence de guerre dans l’art  La violence de guerre dans la bande dessinée : Tardi L’auteur de la bande dessinée est Tardi, le père d’Adèle Blanc-Sec et de Nestor Burma.

La violence de guerre dans l’art 

Il est présenté comme l’une des figures essentielles de la bande dessinée française. Il a une influence majeure pour bon nombre de dessinateurs. Il est né à Valence en 1946. Il est parti étudier à Lyon avant d’aller à Paris. Page de couverture : On voit qu’il y a deux cadavres de soldats, un français et un allemand. Page 1 : Le récit commence en octobre 1917. La Grande Guerre en dessins, des artistes pendant la premiere guerre mondiale 14-18. Caricatures.

Les cartes postales satiriques pendant la Première guerre mondiale - Etude comparée des représentations de l’ennemi en France et en Allemagne.

Caricatures

Par Pierre BROULAND, Maître de conférence, Faculté des relations internationales, Université d’Economie de Prague. Voir l'ouvrage de Pierre Brouland et Guillaume Doizy, La Grande Guerre des cartes postales, Hugo images, 300 p., 19,95 euros. 300 illustrations + 10 cartes détachables. Peindre la guerre. Les broderies du souvenir de la Der des Ders - En quete de fil. Je rentre d’un séjour en Bretagne, à Camaret plus précisément.

Les broderies du souvenir de la Der des Ders - En quete de fil

Lors d’une visite à Locronan, petite citée de caractère, j’ai pu visiter le musée du tissage qui a fait la renommée de la cité au XVIème siècle . Et c’est là que j’ai découvert cette broderie exécutée par un poilu pendant la grande guerre 1914-1918 lors de sa captivité … J’ai souhaité la partager avec vous car cette broderie est d’autant plus touchante qu’elle a été envoyée par un poilu à sa famille.

Mobilisé le 4 août 1914 il est fait prisonnier le 17 décembre 1914. J’ai voulu en savoir plus sur ces broderies du souvenir en faisant un petit tour sur la toile et voici mes trouvailles … Crédit photo Collection Musée du Poilu Sivignon «La guerre éclate en août 1914, les soldats français partent la fleur au fusil, persuadés d’être rapidement de retour chez eux. Extrait repris sur le site Musée de l’Artisanat des tranchées Crédit photo labulledemarielibellule Crédit Photo Kate Davies.

1918. La guerre en affiches. 1918.

1918. La guerre en affiches

Les journaux de tranchées de la Première Guerre mondiale. En cette année du centenaire du début de la Grande Guerre, Gallica vous propose de découvrir près de 130 journaux de tranchées publiés pendant la Première Guerre mondiale.

Les journaux de tranchées de la Première Guerre mondiale

Dès l’automne 1914, au moment où les opérations militaires se stabilisent dans les tranchées, des feuilles se créent au hasard des affectations et des offensives, sur le front occidental comme sur le front d’Orient. Ce sont des gazettes d’unités combattantes, de sections spéciales (ambulance, ravitaillement etc), des bulletins de liaison entre poilus de même origine, mais affectés dans des secteurs ou des régiments différents. Beaucoup de ces titres ne dépassèrent pas quelques numéros ; d’autres survécurent à la guerre.

Certains purent être imprimés, d’autres furent multigraphiés selon divers procédés de fortune. Ce qui fut imprimé arriva par le dépôt légal à la BnF. Le Petit Journal, 19 juin 1915. France 3 Champagne-Ardenne - C’est l’un de ses merveilleux pouvoir : la chanson cogne au cœur, noue la gorge, prend les tripes, suscite l’émotion… Par Nathalie Zanzola Publié le 16/06/2014 | 13:02 , mis à jour le 16/06/2014 | 17:10 C’est en utilisant cette émotion que « 14-18, la guerre en chansons » veut raconter la « Grande guerre » et y plonger les téléspectateurs, notamment les plus jeunes.

France 3 Champagne-Ardenne -

Centenaire14-18. Evaluation corrigée sur la première guerre mondiale. Partie_i_chaee70.pdf. Les nouvelles thèses sur les causes de la Grande Guerre passionnent l’Allemagne. Im Lazarett Assfeld in Sedan. 14, des armes et des mots. MIKAËL FITOUSSI Louis Barthas ANTOINE DE PREKEL Yves Congar MEGAN GAY Ethel Cooper JACOPO MENICAGLI Vincenzo D’Aquila JONAS FRIEDRICH LEONHARDI Ernst Jünger DAVID OBERKOGLER Karl Kasser CHRISTINA GROSSE Käthe Kollwitz ELISA MONSE Elfriede Kuhr CELIA BANNERMAN Sarah Macnaughtan DAVID ACTON Charles E.

14, des armes et des mots

EMILIE AUBERTOT Marie Pireaud LAZARE HERSON-MACAREL Paul Pireaud NAOMI SHELDON Gabrielle M. NATALIA WITMER Marina Yurlova Udo Samel Jan Peter Yury Winterberg, Jan Peter, Maarten van der Duin, Andrew Bampfield, Stephan Falk, Florian Huber Jürgen Rehberg Susanne Schiebler, Martin Schröder, Jasmin Hoffhaus Laurent Eyquem Frédéric Goupil. La guerre en chansons, revue de chansons oubliées de l’entrée en guerre. Petites filles dans la Grande Guerre.

Médecins de la Grande Guerre - Au Bagne de Sedan : les récits de Jos Schramme et de Joseph Harck. Au Bagne de Sedan : les récits de Jos Schramme et de Joseph Harck. 1) Le récit de l’avocat brugeois Jos Schramme Quelques localités du Nord de furent le théâtre de souffrances peut-être plus effroyables encore que les centres de travail de Verdun, Saint-Quentin et Lille.

Médecins de la Grande Guerre - Au Bagne de Sedan : les récits de Jos Schramme et de Joseph Harck.

Nous voulons parler des bagnes allemands ; parmi lesquels se distinguait celui de Sedan, dont vous trouverez ci-après une description détaillée. Recherche avancée Verdun Bataille de 1916 - 42 résultats. 14-18 : exhumation d'un film montrant la mort de masse. Marne 14-18 - Accueil. Les tranchées de la Main de Massiges. La guerre de 14-18. Félix Vallotton chercha sans succès à s’engager volontairement en raison de son âge.

La guerre de 14-18

Cependant, comme d’autres de ses compagnons Nabis, il a été envoyé sur le front par l’armée comme peintre officiel pour constituer une iconographie de la guerre. Vallotton, comme Bonnard et Vuillard, renoncera sans pouvoir exécuter la grande œuvre patriotique attendue : « Peindre aujourd’hui, ce n’est plus peindre des tableaux de bataille », dira-t-il, en se demandant si les théories du cubisme naissant ne serait pas encore les meilleures à appliquer à cette guerre. Cette estampe encore proche du style Nabi (style marqué par l’illumination de l’artiste qui ne saurait se contenter de restituer le réel mais cherche à en extraire des « signes ») illustre une explosion unique sans donner à sentir l’éclatement infernal de la guerre tel qu’il est décrit par Henri Barbusse dans son récit Le feu. "C'est la Guerre". I Félix Vallotton (1865-1925), Paris, 1915.

Gravure sur bois ; 177 x 223 mm Otto Dix, 1916. Première guerre mondiale : Des films et des carnets.