Russie - Europe : les menaces de l'enlisement en Afghanistan

Facebook Twitter

Conférences de l'Ifri - Russie - Europe : les menaces de l'enlisement en Afghanistan. En marge du G8 consacré à la lutte contre les stupéfiants, Viktor IVANOV analysera l'évolution de la situation en Asie centrale, et plus précisément en Afghanistan.

Conférences de l'Ifri - Russie - Europe : les menaces de l'enlisement en Afghanistan

Il exposera la politique de la Russie dans cette région, ainsi que les mesures prises par Moscou pour tenter d'endiguer les trafics de drogue. Viktor IVANOV est depuis 2008 le directeur du Service fédéral russe de contrôle des stupéfiants. Viktor Ivanov (politician) Viktor Petrovich Ivanov (Russian: Виктор Петрович Иванов, born May 12, 1950, Novgorod, Soviet Union) is a Russian politician and businessman, former KGB officer,[1] who served in the KGB Directorate of Leningrad and its successors in 1977–1994.

Viktor Ivanov (politician)

Currently, he is the Director of The Federal Narcotics Service of Russia. In 1987–1988 as a KGB officer he took part in the Soviet war in Afghanistan. In December 1990 together with Boris Gryzlov and Valentin Chuykin he founded the small-scale enterprise Blok engaged in various businesses and became its director. Ifri: Début de la conférence #Ru... Ifri: Victor Ivanov est le Direc...

Ifri: V. Ivanov : "Le problème d... Ifri: V. Ivanov : "Pour un comba... Ifri: V. Ivanov : "Le nombre de... Ifri: V. Ivanov : "La hausse des... Ifri: V. Ivanov : "Près d'un mil... Ifri: V. Ivanov : "La lutte cont... Ifri: V. Ivanov : "Une issue au... Ifri: V. Ivanov : "Le budget du... Ifri: V. Ivanov : "Le trafic de...

Ifri: V. Ivanov : "Nous avons be... Ifri: V. Ivanov : "Nous avons be... Ifri: V. Ivanov : "Il y a 1,5 mi... Ifri: V. Ivanov : "30 à 40 000 p... Ifri: V. Ivanov : "300 à 400 ONG... Ifri: V. Ivanov : "le marché de... Ifri: V. Ivanov : "Il nous faudr... Ifri: V. Ivanov: "En #Afghanista... Ifri: V. Ivanov : "...mais le tr... Ifri: V. Ivanov : "Nous avons un... Ifri: V. Ivanov : "Je crois que... Ifri: V. Ivanov : "Notre coopéra... Ifri: V. Ivanov : "Nous avons me... Ifri: V. Ivanov : "L'#Afghanista... Ifri: La conférence avec Victor... E-note - La reconstruction de l'Afghanistan aura-t-elle lieu ? Résumé Après l'opération américaine en Afghanistan, à l'automne 2001, l'accord de Bonn du 5 décembre a fixé les étapes du processus de paix, sous l'égide de l'ONU.

E-note - La reconstruction de l'Afghanistan aura-t-elle lieu ?

Celle-ci exerce ainsi un rôle d'encadrement et de soutien à la reconstruction du pays, tout en laissant une coalition d'États gérer le volet sécuritaire. Ce processus a donné lieu, plutôt qu'à un début de démocratisation du pays, à un phénomène d'afghanisation de la démocratie, qui rend tout relatif le succès de l'aide internationale. Le président Karzaï a ainsi posé les bases d'un régime néo-monarchique, dont la nouvelle armée nationale, formée par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni, est l'instrument privilégié. Mais cette stratégie centralisatrice suscite de nombreuses résistances parmi l'élite afghane issue de la guerre et du djihad. E-note - La coopération civile en Afghanistan. Une coûteuse illusion ? E-note - L'engagement militaire allemand en Afghanistan : conditions, évaluation, perspectives. Depuis le début de l’année 2010, les autorités allemandes ont pris conscience que l’engagement de la Bundeswehr en Afghanistan ne peut pas continuer à être maintenu contre la volonté de la majorité de la population allemande.

E-note - L'engagement militaire allemand en Afghanistan : conditions, évaluation, perspectives

Il est clairement sous-entendu que le gouvernement fédéral et le Bundestag s’aligneront sur le calendrier du président Obama pour retirer progressivement d’Afghanistan les contingents nationaux de l’ISAF à partir de l'été 2011 et remettre aux autorités afghanes la responsabilité de la sécurité du pays. Pendant trop longtemps, la formulation d’objectifs vagues a prédominé au sein de la classe politique allemande (« lutter contre le terrorisme islamiste », « démocratiser l'Afghanistan », etc.).

Ce n’est que ces derniers mois que le gouvernement fédéral a élaboré des critères quantifiables, qui doivent permettre de contrôler en permanence les progrès et l’efficacité de la mission de l’ISAF dans les trois à quatre années restantes. Ultima Ratio » Afghanistan 2011 : une autre vision des statistiques. La fin de l’année 2010 a vu fleurir sur la blogosphère et dans les médias les traditionnels bilans chiffrés de l’année écoulée.

Ultima Ratio » Afghanistan 2011 : une autre vision des statistiques

Concernant la guerre en Afghanistan, les commentateurs font preuve d’un pessimisme qui semble de la dernière mode. Les pertes enregistrées par la coalition en font l’année la plus meurtrière depuis le début du conflit. Ultima Ratio » Anders F. Rasmussen à l’Ifri : un bilan. Nous avions la chance d’accueillir à l’Ifri vendredi dernier Anders Fogh Rasmussen.

Ultima Ratio » Anders F. Rasmussen à l’Ifri : un bilan

Dans un discours d’une demi-heure (cf. les vidéos postées ici vendredi soir), le secrétaire général de l’OTAN a abordé les principaux sujets qui font débat au sein de l’Alliance, et s’est ensuite prêté de très bonne grâce au jeu des questions-réponses – et tout ceci pour l’essentiel en français. En dépit du caractère forcément officiel et convenu de ce type d’exercice, le SecGen s’est montré dans l’ensemble clair et direct. Quelques points méritent ainsi d’être relevés. Nucléaire et défenses antimissiles Anders Fogh Rasmussen a notamment rappelé que la tâche principale de l’OTAN était une mission de défense territoriale et de dissuasion.

Ultima Ratio » Vidéo - Le Secrétaire général de l’Otan à l’Ifri. Anders Fogh RASMUSSEN, secrétaire général de l’OTAN, était présent à l’Ifri aujourd’hui pour la conférence organisée par le Laboratoire de Recherche sur la Défense de l’IFRI en partenariat avec l’Ambassade Royale du Danemark en France.

Ultima Ratio » Vidéo - Le Secrétaire général de l’Otan à l’Ifri

Avant le sommet de Lisbonne de novembre, le secrétaire général a délivré quelques messages forts concernant l’Alliance. Voici en exclusivité pour les lecteurs d’Ultima Ratio l’intervention filmée de la conférence. Elle est en trois parties d’une douzaine de minutes chacune.